Rage 2, Frankenstein vidéoludique, croisement de Doom et de Mad Max

Comme en témoigne leur adaptation réussie de Mad Max, le monde ouvert post apocalyptique est un genre maitrisé par Avalanche Studios, désormais propriété de la société de production Nordisk Film. ID Software a fait appel à leur savoir faire pour le développement de Rage 2, que doit on attendre de ce Frankenstein vidéoludique ?
30 années se sont écoulées depuis que la météorite Apophise a ravagé la terre. Les survivants se disputent violemment les ressources disponibles. Outre les mutants et les bandits complètement dérangés, certains font partie de l’Autorité une organisation ayant pour objectif l’éradication de tous ceux qui n’ont pas rejoint leur rang.
Des soldats dénommés Rangers ont choisi de résister mais de leur dernière confrontation, il ne reste plus que Walker. Sa mission consiste à mettre l’Autorité et son redoutable général Cross hors d’état de nuire. A travers le Wasteland, le dernier ranger part donc à la recherche de 3 personnes pour mener son projet à bien.
Rage 2 est la suite de Rage un jeu de tir en vue à la première personne qui a impressionné par ses graphismes en 2010 sur IOS. Sorti sur PC est console old gen l’année suivante, il a fait l’objet d’un remarquable placement produit dans  la série Breaking Bad où il sert de défouloir à Jesse Pinkman, joué par Aaron Paul.

Juste après la cinématique d’introduction il est proposé au joueur d’incarner un personnage masculin ou féminin.  Dans un style à la Inglourious Bastard les fiches des protagonistes les plus importants apparaissent au moment où Walker les rencontre. Entendre ce qu’il en pense crée une certaine complicité à son égard.
A chaque étape d’une mission s’affiche en permanence un guide indiquant la distance à parcourir et la direction à prendre. Pour se déplacer, Walker dispose du tout terrain Phénix qui sert surtout à la reconnaissance mais en fonction des situations, d’autres véhicules peuvent être utilisés.
En bon héritier, Rage 2 possède une partie de l’ADN de Doom comme un arsenal fourni, une maniabilité agréable, une violence accrue envers les ennemis, du loot et même un mode berzerk intitulé Overdrive.  A cela vient se greffer un arbre de compétence à faire pousser à renfort de Nanonites dont les Arches regorgent.
Riche et détaillée tout en restant claire, l’interface bénéficie grandement du savoir faire des 2 studios. Si la direction artistique est esthétique via ses touches fluo, l’emploi du moteur Apex utilisé dans Just Cause 4 ne brille toujours pas dans la modélisation des personnages et le bestiaire n’est pas très varié.
En contrepartie les combats sont intenses surtout quand il s’agit de nettoyer les Arches au rythme d’une musique aux sonorités très Doom même si quelques bugs notamment audio sont à déplorer. Enfin comme dans Days Gone, les cinématiques et la narration parviennent à compenser une certaine répétitivité dans les missions.
En mêlant exploration, combat ardu et style graphique à contrepied des codes du genre, Rage 2 au croisement de Doom et de Mad Max possède de réels atouts.  Avec une durée de vie de 30h, sans compter la mise jour du 25 juillet et l’extension Le Soulèvement des Spectres qui ne devrait plus tarder, il interpellera aussi bien l’amateur de FPS classique que le guerrier de la route .


Rage 2
Disponible sur PS4, Xbox One et PC

Rage 2

54.99
8.5

Global

8.5/10

Pour

  • Heritier de Doom et de Mad Max
  • Direction artistique avec ses touches fluo
  • Narration

Contre

  • Bug audio
  • Modélisation des personnages

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.