ROG Phone d’Asus, retour vers le futur du Gaming portable

Le Computex de Taiwan est l’un des meilleurs salons High Tech au monde. A l’intérieur, n’importe quel passionné de PC se retrouve tel un enfant dans un magasin de jouets. Sur ses terres, Asus a été naturellement le constructeur le plus dynamique en présentant entre autres son smartphone destiné au gamers, le ROG Phone.

Le fabricant a eu la gentillesse de m’en faire parvenir un exemplaire au sein d’une valise comprenant tout un assortiment d’accessoires maison. Esthétique et bien fini, cet impressionnant press kit en édition limitée sera malheureusement indisponible dans le commerce mais pas son contenu.

Le travail d’Asus sur la packaging du ROG Phone est particulièrement original.  De l’aspect général à l’ouverture en passant par les compartiments en carton certes un peu légers par endroit, le sentiment d’être en face d’un item alien comme on peut en trouver dans les jeux vidéo est manifeste

A l’intérieur résident le ROG Phone, 3 caches pour protéger les ports, un ventilateur, un chargeur et un câble USB-C. L’esthétique  utilise les codes du jeu vidéo avec un dos au look futuriste y compris pour le lecteur d’empreintes. Malgré ses 200g pour 158 mm de long 76 mm de large et 8,3 mm d’épaisseur, la prise en main du bijou d’Asus demeure agréable.

Protégé par du Corning Gorilla Glass, son écran AMOLED 6 pouces 18:9 Full HD+ (2160 x 1080) affiche avec un taux de rafraichissement à 90 HZ pour un temps de réponse d’1ms. Pour une expérience audio en stéréo, le téléphone intègre à l’avant, en haut et bas, 2 haut-parleurs bénéficiant de l’ampli NXP 9874 Smart AMP.Utilisé par le Zenfone 5, le Dual Pixel Sony IMX363 12 MP se retrouve aussi sur le Rog Phone en caméra arrière principale. La reconnaissance et l’apprentissage par  l’IA, l’enregistrement 4K HDR et le réalisme du rendu photo sont donc au programme comme le second capteur grand angle à 120°  et la caméra avant à 8 MP.

Le ROG Phone tourne sous Oreo 8.1 avec une surcouche ROG. L’interface possède un coté moderne avec des icones épurés et des applications maison comme le Centre de jeux dédié à la supervision ou le Game Genie pour de multiples paramétrages comme l’overclocking, le mappage ou encore le streaming

Comme le Xperia XZ2, le ROG Phone est animé par un Snapdragon 845 mais boosté à 2,96 Ghz, un Adreno 630 pour les graphismes et 8 Go de mémoire. Gaming oblige, l’Asus ROG phone se démarque avec 512 Go de stockage en UFS 2.1 et son système de refroidissement Gamecool qui comprend une chambre 3D à vapeur.

En plus du jack audio, ses deux ports USB-C en bas et sur la tranche gauche permettent d’accueillir toutes sortes de périphériques. Grâce à ses propres ports jack et USB-C, brancher le ventilateur externe AeroActive ne gène en rien pour jouer en mode paysage tout en chargeant le téléphone et en utilisant un casque filaire.

A chaque extrémité de la tranche droite les capteurs ultrasoniques dénommés Air Trigger permettent de simuler les gâchettes L1 et R1 d’une manette. Avec ses boutons physiques, le GameVice, l’équivalent du Moto Gamepad de Motorola, utilise la technologie pour matérialiser l’impression d’avoir en main une console portable.Les fans de Gameplay asymétrique opteront pour le Twinview Dock. En plus d’ajouter 6 000 mAh aux 4 000 mAh du ROG Phone, ce module possède un écran identique. Comme pour la 3DS, des informations complémentaires apparaissent alors allégeant l’affichage principal au prix d’un encombrement non négligeable avec ses 416 g.

Avec son Chromecast, Google a popularisé l’affichage dupliqué sans fil depuis un smartphone. L’Asus Dock WiGig reprend l’idée mais en utilisant le protocole WIFI 802.11ad. Avec une puissance d’émission 16 fois supérieure, le débit peut aller jusqu’à 4,6 Gbit/s réduisant drastiquement les ralentissements à l’écran.

Pesant 400g, Mobile Desktop Dock étend la connectique du ROG Phone avec un port HDMI 2.0, un Displayport, un port ethernet, 4 ports USB 3.1, un port USB-C, une sortie audio, un entrée micro et un port SD. Après avoir branché clavier et souris, Game Génie permet de paramétrer facilement les contrôles comme sur PC.
Moins encombrant avec ses 105 g, le Dock professionnel aux 2 ports USB 3.1, un port USB-C, un port HDMI et un port ethernet peut comme pour le Desktop Dock convenir à une utilisation bureautique même si contrairement au DEX de Samsung, l’interface ROG ne prend pas l’aspect d’un OS fenêtré à la Windows.Si le smartphone est la console portable de demain, il est plausible que le PC soit aussi concerné comme le démontrent les extensions du ROG Phone. Certains aspects sont à améliorer mais en l’adoptant les joueurs bénéficieront de l’expérience la plus aboutie à ce jour dans le domaine. Il faut certes y mettre le prix mais les gameurs sont familiers à ce genre de problématique.

ROG Phone
899 euros sur eshop.asus.com

GameVice
99,99 euros sur eshop.asus.com

Twinview Dock
329,99 euros sur eshop.asus.com

Dock WiGig
269,99 euros sur eshop.asus.com

Mobile Desktop Dock
199,99 euros sur eshop.asus.com

Professional Dock
79,99 euros sur eshop.asus.com

ROG Phone

899
9

Global

9.0/10

Pour

  • Vocation Gaming
  • Modularité
  • Esthétique

Contre

  • Précocité

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.