Bien avant que Les Gardiens de la Galaxie Vol. 1 ait du succès sa présentation durant la seconde édition de la grande rentrée Marvel avait suscité beaucoup d’enthousiasme dans l’assistance. Son traitement décalé de l’image que renvoyaient jusqu’alors les super héros renouvelait efficacement le genre.
invitation-marvel-2e-edition-1En remplissant un contrat pour des clients assez imbus de leurs personnes, Star-Lord, Drax, Gamora, et Rocket et baby Groot vont se les mettre à dos. Ils ne devront leur salut grâce à l’intervention d’un personnage ultra puissant et son affection pour l’un d’entre eux. Mais est ce sa seule motivation ?
Les gardiens de la galaxie Vol 2-3La direction choisie par James Gunn pour ce second épisode est de développer ses personnages. Ainsi, on en apprend plus sur le background des différents membres de l’équipage, leurs sentiments, leurs désirs et leur frustrations.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-8

Cher aux américains et récurrent dans nombre de productions US, le thème de la famille non seulement celle dont on est issue mais surtout celle que l’on se constitue est longuement évoquée.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-4Inévitablement cela donne lieu à quelques scène parfois un peu longues. L’humour au second degré, grosse caractéristique de la licence parvient un peu à renverser la vapeur mais l’emploi récurrent du fan service à l’intention des Geek et des Gameurs finit par peser.

Avec de nombreuses scenes qui lui sont consacrées dans lesquelles il occupe un rôle central, l’importante mise en avant de Baby Groot dénote une forte volonté d’exploiter son coté kawaï avec surement à la clé une myriade de produits dérivés à venir.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-6

Techniquement le film est abouti avec des effets spéciaux visuellement bluffants. La bande son moins délurée que la première demeure hétérogène sympatiquement rétro et in fine de bonne facture.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-5Les duos fortement identifiables fonctionnent bien avec Chris Pratt (Star Lord) et Zoe Zaldana (Gamora) pour la romance, Pom Klementieff (Mantis) et Dave Bautista (Drax) pour l’effet comique et Michael Rooker (Yondu) et Sean Gunn (Rocket) pour le côté dur au coeur tendre.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-7Hormis quelques légèretés scénaristiques comme la facilité avec laquelle Yondu règle ses conflits d’équipage ou encore une certaine similitude avec Star Wars episode IV et son Etoile de la Mort, le véritable talon d’Achille des Gardiens de la Galaxie Volume 2 réside dans l’absence d’envergure des vilains.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-2Au lieu d’inspirer la crainte et une certaine fascination, ces derniers sont trop facilement tournés en ridicule et celui nuit beaucoup à l’intensité dramatique. Moins déroutant que le premier opus, Les Gardiens de la Galaxie 2 Vol. 2 n’en demeure pas moins un bon divertissement, pour tout public.
Les gardiens de la galaxie Vol 2-9Ne profitez pas du générique de fin pour quitter la salle, vous manqueriez le meilleur habillage qu’il m’ait été donné de voir depuis des années. De plus certaines surprises ne manqueront pas de vous amuser.

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2
En salle le 26 avril 2017