Test du Realme 7i, une batterie monstrueuse à moins de 170€

Après avoir sorti dans nos contrées le Realme 7 (test à lire ici), la marque chinoise habillée de jaune lance un nouveau smartphone, ou plutôt un second modèle du smartphone d’entrée de gamme phare, le Realme 7i, d’ores et déjà disponible au moment où ce billet sortira. Reprenant quelques configurations du Realme 7, le Realme 7i est néanmoins un peu plus en retrait par rapport avec son grand frère, mais en mettant une fonctionnalité en avant : l’autonomie. Vendu 169€ à son lancement, découvrons le ensemble.

Commençons avant tout avec le design, qui est légèrement différent du précédent modèle, tout en restant imposant. Le téléphone embarque un écran très grand de 6.5″ de diamètre au format 20:9ème, avec, non pas un poinçon, mais une encoche sous forme de goutte d’eau, le tout intégré avec un ratio d’environ 89%, score honorable. Mais, bien que l’intégration soit très bonne sur le dessus, on se retrouve avec un menton un peu trop épais, qui n’est pas du plus bel effet…

Pour le reste, c’est du classique. Nous allons ainsi retrouver les boutons volume et power sur la tranche droite tombant sous le pouce et le tiroir à double SIM + micro SD sur la tranche gauche du smartphone.

Alors que la tranche haute ne dispose d’aucun capteur, nous allons retrouver en bas de gauche à droite la sortie mini-jack 3.5mm, un micro, un port USB type C et enfin le haut-parleur.

Realme 7i

L’arrière diffère lui aussi du précédent modèle. En effet, le Realme 7i propose le lecteur sur le dos de l’appareil et non plus sur la tranche. le module photo, de forme carrée, embarque trois lentilles et un flash LED. Enfin, l’arrière (en plastique) arbore de jolis reflets centrés en forme de V, appelé par la marque “V for Victory Design”.

Le V for Victory Design prit sur le vif

Côté encombrement, au vu de la taille de l’écran et de la batterie, Realme a fait au mieux. Les dimensions sont assez imposantes, mais au final pas si énormes que ça au vu des 6000 mAh embarqué. C’est ainsi que l’on a 164.5 mm de hauteur, 75.9 mm de largeur et 9.8 mm de hauteur, sous la barre du centimètre fatidique. Ce qui fait, peu ou prou les mêmes dimensions que le Realme 7. Côté masse, nous dépassons logiquement la barre des 200 grammes. Pour être plus précis, le Realme 7i pèse exactement 208 grammes sur la balance. Rien d’insurmontable dans la vie de tous les jours, seules les longues sessions, tenant le téléphone à une main (vidéo ou jeu), en pâtiront légèrement, mais c’est le prix pour avoir une excellente autonomie.

Parlons des caractéristiques de ce Realme 7i. Comme dit plus haut, le téléphone va marcher sur les platebandes de son prédécesseur, tout en restant malheureusement un poil derrière. C’est ainsi que l’on va retrouver la même diagonale d’écran de 6.5″ au format 20:9 ème, la même quantité de mémoire vive (4 Go de RAM) et 64 Go de stockage… et ça s’arrête là. En effet, si on retourne sur l’écran, le passage au 7i fait perdre de la résolution (passage au FHD+ au HD+) tout en gardant la même diagonale. Du côté processeur, on est un cran en dessous, en passant d’un Mediatek G95 à G85, toujours orienté gaming. Niveau appareil photo, on perd le capteur monochrome de 2Mpx, mais le reste est identique, avec trois capteurs, dont le principal est de 48 Mpx. Enfin, toujours côté perte, le 7i fait l’impasse sur le NFC et sur la recharge rapide de 30W, restant sur du 18W. Mais, car il faut bien que le téléphone se démarque, le Realme 7i embarque une énorme batterie, 20% plus performante que celle de son prédécesseur, montant la capacité totale de charge à 6000 mAh, le tout dans un smartphone, certes légèrement épais et lourd, mais maniable, loin du monstre Gigaset GX290.

Smartphone Realme 7 Realme 7i
Version d’Android Android 10 avec RealmeUI Android 10 avec RealmeUI
Taille de l’écran 6.5″ format 20:9 ème / 90 Hz 6.5″ format 20:9 ème / 90 Hz
Résolution d’écran FHD+ 2400*1080p HD+  1600*720p
Processeur Mediatek Helio G95 Mediatek Helio G85
Mémoire vive 4 / 6 / 8 Go 4 Go
Mémoire interne 64 Go / 128 Go

µSD jusqu’à 256 Go

64 Go

µSD jusqu’à 256 Go

APN dorsal 48 MPx

8 MPx

2 MPx

2 MPx

48 Mpx

8 Mpx

2 Mpx

APN frontal 16 Mpx 8 Mpx
Batterie 5000 mAh avec charge rapide de 30 W 6000 mAh avec charge rapide de 18 W
Divers double SIM, NFC double SIM, charge inversée
Prix 179€ version 4 Go de RAM

199€ version 6 Go de RAM

169€
Realme 7i
Le Realme 7i perd un capteur par rapport au Realme 7

Parlons d’un point important, la partie photo. Le Realme 7i embarque un module de trois capteurs, contre quatre sur le modèle estampillé 7. Le capteur perdu est le capteur de 2 Mpx aidant à la réalisation du flou lors des portraits (donc pas un des plus importants au final). Les autres seront donc les mêmes que le modèle n°7 avec un capteur principal de 48 Mpx profitant du pixel binning, un objectif ultra grand angle de 8 Mpx et d’un objectif macro (de 4 cm) de 2 Mpx. Les résultats seront donc identiques avec le modèle précédemment testé, à savoir des clichés de bonne facture en luminosité optimale, avec un bon piqué et des détails, mais un capteur un peu à la traine en basse luminosité. Le mode nuit présent permet de grandement améliorer les clichés lorsqu’il fait sombre, mais le fait de devoir attendre quelques secondes en étant immobile empêche de prendre des objets ou personnes en mouvements. De manière générale, et pour moins de 170€, le rendu est très bon et sera acceptable pour pas mal de situations. Le mode macro est quant à lui passable. Le capteur de 2 Mpx ne fera pas de miracles, mais vous permettra de prendre objets de près, mais malheureusement sans détails et parfois (voir souvent) assez flous…

Mode photo “classique”
Mode ultra grand angle
Mode “classique” de nuit
Photo utilisant le mode “Cliché nocturne”
Mode macro

Inutile de revenir sur Android et sur la surcouche maison (assez légère). Le téléphone fonctionne sans un ralentissement et le Helio G85 se montre assez performant dans la vie de tous les jours. Côté performance en jeu, chose appuyée par la marque et par Mediatek, le G85 ne s’en sort pas si mal que ça, même si on est loin des ténors du marchés. Le Realme 7i permettra de jouer à tous les jeux sans ralentissements et à une très bonne fréquence d’images (plus de 30) … à condition de faire quelques concessions graphiques. Call of Duty est jouable dans une configuration moyenne alors que Genshin Impact sera très confortable avec une faible résolution de détails. Notez que l’écran est limité à du 720p, permettant d’aider aussi sur les fps. Encore une fois, pour un prix de vente aussi faible, difficile de faire mieux.

L’autonomie est gargantuesque. Les 6000 mAh permettent une autonomie facile de deux jours en utilisation soutenues et de trois à quatre jours pour une utilisation plus classique. Les 6000 mAh permettent ainsi de moins se soucier du pourcentage affiché en haut à droite et de profiter un peu plus du smartphone sans penser au chargeur. La charge de 18W permet de récupérer une bonne cinquantaine de pourcents de batterie en une heure, un bon score.

Enfin, que dire du Realme 7i. En soit le téléphone s’en sort plutôt bien : excellente autonomie, utilisation sans ralentissements avec le Helio G85, un module photo très correct et surtout un prix accessible… Mais c’est sans compter sur le Realme 7, vendu seulement 10€ de plus, qui propose, en dehors de la batterie, que du mieux. En effet, pour 10€ de plus, nous allons gagner en résolution d’écran (FHD+), en performance avec le Helio G95, en rapidité de charge avec le 30W, le NFC et en photo avec un capteur de plus. Difficile donc de conseiller d’office le Realme 7i, à moins que l’autonomie soit un point critique et central. Car sans ça, misez sur le Realme 7 sans hésiter.

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.