Test du Gigaset GX290, un smartphone endurant pour baroudeur

Les smartphones durcis ne font pas forcément légions sur le marché, on retiendra comme constructeurs principaux Caterpilar ou encore les français de Crosscall. Cette fois ci, c’est du côté des allemands de chez Gigaset que l’on présentera le Gigaset GX290, un smartphone durci pensé pour résister à toutes les épreuves physiques et disposer d’une autonomie à toutes épreuves. Disponible sur le marché pour un peu moins de 250€ sur internet, le smartphone ne brillera pas forcément pour ses performances techniques, mais par sa robustesse et son endurance. Voyons ensemble ce que vaut ce Gigaset GX290.

Un emballage éco-responsable

Rien de bien surprenant sur le packaging ou le contenu de la boite. On va simplement retrouver le smartphone, un chargeur 18W (9V – 2A), un câble USB type C, une paire d’écouteurs et quelques feuillets. Mention au carton de transport qui est “éco-responsable” et est presque totalement recyclé et 100% recyclable.

Le smartphone est … imposant. Surprenant aux premiers abords et tout à fait normal quand on connait les smartphones durcis, le Gigaset GX290 se présente tel une petite brique assez lourde vu sa masse de 279 grammes sur la balance, et son épaisseur de 153 mm. Soit pour faire simple, un smartphone presque deux fois plus lourd et deux fois plus épais qu’un téléphone classique. Mais arborer des dimensions et une masse non négligeable est tout à fait normal pour un smartphone se voulant robuste et endurant. Un smartphone restant un smartphone, on va retrouver sur la face avant l’écran une façade en verre avec l’écran LCD et le module photo derrière une encoche en goutte d’eau.

Sur la tranche droite, on retrouvera les classiques boutons volume et power, un tiroir hybride double SIM ou SIM et µSD sur la tranche gauche et enfin, derrière un cache hermétique sur la tranche basse du téléphone, le port mini jack 3.5mm et l’entrée USB type C dédié à la charge.

Enfin, à l’arrière du smartphone, on retrouvera un double module d’APN, le lecteur d’empreintes digitales et la sortie haut-parleur. Du classique en somme.

Le Gigaset GX290 se veut donc robuste. Alors que l’écran est fait de verre de Corning Gorilla Glass 3, le reste du smartphone est fait de plastique PTU durci. Le cadre du GX290 est en métal, avec, par-dessus, un renforcement de plastique, notamment sur les angles (visibles sur les photos ci-dessus) permettant, en cas de chute, de bien amortir et de garder le smartphone en un seul morceau, le constructeur parlant d’une chute d’1m20 sur de l’acier, et ce sans encombre. Bien entendu, on retrouve aussi une résistance à l’eau, avec une certification IP de 68, permettant au smartphone d’être submersible à 1.20 mètres durant 30 minutes.

Mais comme à l’accoutumée avec les smartphones durcis, on va retrouver des caractéristiques dignes d’un smartphone d’entrée / moyen de gamme. Alors que des efforts ont été effectué en proposant une recharge sans fil à 15W, la présence du NFC, une énorme batterie et de la recharge inversée rapide, le Gigaset GX290 ne propose qu’un écran HD+ en 720p, un processeur Helio P23 (datant de 2017, gravure en 16 nm), 3 Go de mémoire vive, 32 petits Go d’espace de stockage et un module photo moyen. Une fiche technique assez surprenante mais au final cohérente pour le type de produit qu’est le GX290 et son prix de vente. Pour résumer, voici un petit tableau récapitulatif des caractéristiques techniques du smartphone.

Version d’Android Android 10
Taille de l’écran 6.1″
Résolution d’écran HD+ 1560*720p
Processeur Mediatek Helio P23
Mémoire vive 3 Go
Mémoire interne 32 Go (soit 23.4 Go de disponible)

µSD jusqu’à 256 Go

APN dorsal 13 Mpx + 2 Mpx
APN frontal 8 Mpx
Batterie 6200 mAh
Divers double SIM hybride, NFC, recharge sans fil 15W, charge inversée, lecteur d’empreintes digitales

Après 4 à 5 mises à jour d’affilée, on se retrouve avec un smartphone équipé d’Android 10 couplé aux mises à jour de sécurité de juillet 2020. En somme, un smartphone à jour. Gigaset a fait le choix de proposer une version d’Android “stock”, c’est à dire pure sans aucun ajout (ni application, surcouche) permettant ainsi de proposer une interface simple, rapide et accompagnée de toutes les applications Google habituelles : galerie, appareil photo, message, Gmail et j’en passe. L’interface et les applications de bases fonctionnent donc sans problème. Bien que le processeur ne soit pas le plus performant de sa catégorie, une utilisation simple et classique du téléphone se fera sans encombre : navigation, musique ou vidéo, avec de rares ralentissements. Par contre, dès qu’une application nécessite un peu de puissance comme par exemple sur les jeux vidéo 3D, l’Helio P23 montre des signes de faiblesses. L’écran, doté d’une bonne luminosité (~ 550 nits), ne proposera qu’une résolution HD+ de 1560 par 720 pixels. Une résolution assez basse mais qui ne gêne en rien l’utilisation. A moins de les chercher à la loupe, on ne verra pas de gros pixels à œil nu.

Autre sujet à noter est le module appareil photo du téléphone. Pour la partie arrière, Gigaset est parti sur un duo de capteurs assez classique : le premier d’une résolution de 13 MPx sera utilisé pour prendre les clichés, et le second, de 2 MPx, servira à gérer la profondeur de champ. L’appareil photo produira ainsi des clichés plutôt bons en plein jour dans des conditions de luminosité optimale, mais va rapidement devenir passable en faible luminosité avec des clichés très lissés, bruités et peu détaillés. De plus la prise de photo n’est pas des plus rapide. (entre 500 ms et 1 sec avant l’enregistrement). La partie photo reste donc correcte et dépannera dans la plupart des cas l’utilisateur, mais sans trop faire de miracles.

L’autonomie est, de mon point de vue, le véritable point fort de ce smartphone. Épais et lourd, le smartphone pour baroudeur embarque une batterie de 6200 mAh qui permettra de tenir, dans une utilisation classique, près de trois à quatre jours, voire plus en faisant attention. Aller se balader en forêt, GPS, data voir même Bluetooth activé, permettra d’utiliser le GX290 sans se soucier de l’autonomie. La charge rapide à 15W (avec ou sans fil) permettra de le charger totalement en un peu plus de 3h.

Au final le Gigaset GX290 se veut, dans ses principales fonctionnalités, être robuste et endurant. Les cibles seront donc tant les explorateurs n’ayant pas peur de partir trois jours dans la forêt, que les professionnels du bâtiment travaillant dans des endroits difficiles (poussière, pluie, etc.). Avec un prix de vente relativement maitrisé, il saura satisfaire ces cibles, à condition de faire des concessions sur ses performances bruts et une partie photo en retrait. Pour le reste, le faire tomber de deux mètres et se baigner avec ne le fera pas broncher !

Gigaset GX290

239.90 €
8

Général

8.0/10

Pour

  • Paré à toutes épreuves
  • Autonomie monstre
  • Bien à jour

Contre

  • Très peu puissant
  • Partie photo à revoir

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.