Toshiba est à l’origine d’innovations technologiques qui font partie du quotidien du grand public comme le four à micro ondes, le DVD et bien sur la mémoire flash. Dans le top 20 des plus grands fabricants au monde de semi conducteurs, la société nippone occupe la 9ème position à 2 rangs de Micron Electronics.
Tandis qu’elle envisage de céder cette division, il est peu courant de voir des tests de produits Toshiba exceptés sur les sites pro de high tech. Pour se faire une idée sur l’identité d’un futur repreneur, plusieurs réalisations de la firme japonaise sont passées au banc d’essai.

En utilisant l’emplacement SD d’un Neffos X1 pour comparer le taux de transfert de la carte microshdc Samsung de 32 Go, on obtient avec celle de même capacité fabriquée par Toshiba une vitesse en lecture et écriture 4 fois plus rapide soit 90 Mb/s contre 24 Mb/s pour le constructeur coréen.
La comparaison est moins sévère pour la clé usb Sandisk 32 Go dual de type c. Son taux en lecture de 120 Mb/s dépasse celui à 95 Mb/s de Toshiba, En revanche ce dernier reprend l’avantage en écriture avec également 95 Mb/s contre 80 pour la firme américaine.La vitesse (30 Mb/s en lecture et 18 Mb/s en écriture) n’est pas l’atout de la clé USB 3 à 64 Go. Par contre l’emplacement natif pour coller des étiquettes est pratique pour s’organiser au bureau. Il est vraiment dommage que celles fournies soient collées directement sur le carton d’emballage.Pour changer des opérations effectuées sur des Macs, un HP Omen 17 dont le test complet est à venir, a été mis à contribution. Souvent préconisé pour les Playstation 4, son disque SATA III Hitachi Travelstar 7K1000 d’un To a été remplacé par un Toshiba Q300 Pro de 512 Go.
Les taux sont vertigineux avec 540 Mb/s en lecture et 510 en écriture. Tandis que la copie de 10 Go de données du disque système au Travelstar est de 1 mn 30 s, elle passe à 1 mn 10 s sur le Q300. De moindre capacité, la version à 240 Go affiche des performances analogues à moindre coût.
Pour suivre une architecture semblable à l’Omen 17 mais sur une tour, une solution hybride astucieuse et économique consiste à utiliser le Q300 comme disque principal afin d’accélérer les temps de traitement et dédier au stockage l’ancien disque système.

Une telle tache peut être facilitée par le logiciel de clonage NTI Echo 3 téléchargeable à condition de posséder la version à 240 ou à 512 du Q300 Pro. Un utilitaire de diagnostic et un autre d’optimisation sont aussi gratuitement proposés sur le site officiel.
L’épreuve pour les 4 To du disque X300 7 200 tours s’est déroulée au sein d’un serveur Dell disposant de 4 emplacements. A côté des Western Digital Green réputés parmi les plus silencieux, le X300 n’a pas démérité affichant de surcroit des performances assez élevées pour un disque SATA.
Grâce à sa mémoire tampon de 128 Mo et ses technologies PMR et TMR, le X300 affiche un taux de 191.9 Mb/s en lecture et 192.2 Mb/s en écriture mesuré avec Crystal Disk Mark. Le disque présente des résultats analogues avec ATTO Disk Benchmark également préconisé par cachem.fr l’expert NAS.
Ainsi la copie d’un dossier de 10 Go du disque système vers le X300 a pris 55,37 secondes. L’opération inverse a requis 10 secondes supplémentaires soit 1mn 8 secondes. Les produits Toshiba présentent des caractéristiques parfaitement compatibles avec le jeu vidéo comme l’a compris Dell.
Prisés par les professionnels, les produits Toshiba ne sont pas inabordables pour autant. Le prix du X300 4 To fait jeu égal avec l’équivalent Western Digital. Une absorption par le géant américain n’aurait vraiment rien de surprenant.


Carte Micro SDHC Classe 10 UHS-I – 32 Go

15 euros sur Amazon.fr

Dual Flash drive TransMemory-EX U382 USB3.0 – 32 Go
34,85 euros sur laboutiquedunet.com

Clé TransMemory U302 – USB3.0 – 64 Go
25,80 euros sur laboutiquedunet.com

SSD Q300 Pro – 512 Go
219,90 sur materiel.net

SSD Q300 Pro -256 Go
124,90 sur materiel.net

SATA X300 – 4 To
117,64 sur Amazon.fr