Test du Realme 9 5G, pour les joueurs au budget serré

Après le test du 9i, le smartphone Realme le moins cher de la série 9, ceux disposant d’un budget plus important s’intéresseront peut-être au modèle 9 5G. En plus d’être compatible avec ce réseau, quels sont ses atouts ? Justifient-ils sa différence de prix et est ce in fine le meilleur rapport qualité prix de cette série ?
A quelques détails près le packaging du Realme 9 5G est similaire à celui du 9i. Sur fond jaune avec un liseré noir apparait en haut à gauche un 9 en noir et en gros caractères en dessous toujours de la même couleur mais en plus petit figure le logo Realme. Dans le coin supérieur droit est rappelé la comptabilité 5G.
L’intérieur contient les éléments habituels fournis par Realme à savoir, le Realme 9 5G, un film de protection préposé sur l’écran, une coque dorsale translucide, un extracteur de carte SIM, un câble de recharge USB de type C, un guide de démarrage rapide, la garantie constructeur, un chargeur d’alimentation USB 18W.

Dans sa version noire, le Realme 9 5G est élégamment sobre. Ses 16,43 x7,56 cm pour une épaisseur de 0,85 cm et un poids de 191g lui confèrent une bonne préhension. Il possède également un revêtement dorsal qui sans être brillant diffracte légèrement la lumière tout en ne conservant que très peu les traces de doigts.
Globalement identique à celui du 9i, l’écran du 9 5G avec sa dalle IPS LCD Full HD+ (2412×1080) de 6,6 pouces dispose du même ratio écran/corps à 90,8% grâce à une caméra frontale en poinçon dans le coin supérieur gauche. La différence se situe au niveau du taux de rafraichissement qui atteint 120 HZ.
Conjugué à un processeur Snapdragon 695 5G cadencé jusqu’à 2,2 Ghz, une puce Adreno 619 et 4 Go de RAM dynamiquement augmentables à 7, le Realme 9 5G s’avère bien plus à l’aise avec les jeux que le modèle 1er prix et l’adoption de la surcouche Realme UI 3.0 basée sur Android 12 n’occasionne aucun accroc.
Sur la tranche gauche au-dessus des 2 boutons pour le volume se trouve un chariot pouvant accueillir 2 cartes nano SIM et étendre le stockage initial de 128 Go via une carte SD. Côté droit, la mise sous tension fait aussi capteur d’empreintes. La tranche inferieure accueille un port jack et un double haut-parleur mono.
Mise à part l’emplacement du flash, le bloc photo arrière est un copié collé de celui embarqué sur le 9i avec un capteur principal de 50 MP à 77° de champ de vision, un objectif noir et blanc à 2 MP et un objectif macro 2 MP pour une distance focale de 4 cm. On retrouve à l’avant une caméra de 16 MP pour les selfies.
Sans surprises, les photos prises avec le capteur principal sont de bonne facture, dignes de celles issues d’un téléphone milieu de gamme mais seulement quand les conditions météo sont bonnes. La qualité se dégrade avec la luminosité provoquant l’apparition de halos quelque peu atténués par le mode nuit.
Si par rapport au 9i rien ne change au niveau de la batterie de 5000 mAh et donc de l’autonomie qui reste à une journée et demie pour une utilisation mesurée, l’économie effectuée sur le chargeur qui passe à 18W contre 33W double largement le temps nécessaire pour remplir à 100% une batterie quasi vide soit 2h20 environ.
Si vous privilégiez le jeu sur smartphone et que vous avez un peu de budget, les qualités du Realme 9 5G (réseau, puissance, écran 120 hz) seront préférables à celles du 9i (même bloc photo, temps de recharge plus court, 40 euros moins cher). Dans le cas contraire le Realme 9I conserve le meilleur rapport qualité / prix de la série.


Realme 9 5G
279,99 euros sur buy.realme.com

Realme 9 5G

224,63
8

Général

8.0/10

Pour

  • Ecran 120 Hz
  • Appareil photo 50 MP
  • Batterie 5000 mAh

Contre

  • Chargeur 18W

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.