Test du Realme 9i, le maintien de la stratégie Realme pour l’entrée de gamme

Realme a segmenté sa série 9 de manière à ce que chacun puisse trouver le smartphone répondant à ses besoins. Elle comprend le Realme 9, le Realme 9 5G, les Realme 9 Pro, Pro+ et le Realme 9i. Ce dernier étant le moins cher est-il conforme aux critères offensifs propres à Realme en ce qui concerne ses entrées de gamme.
Pour son packaging, le 9i adopte des codes couleur et esthétiques quelque peu différents de ceux de son prédécesseur le 8i. Sur fond jaune avec un liseré noir apparait en haut à gauche le nom du smartphone en noir et en gros caractères. En dessous toujours de la même couleur et en plus petit figure le logo Realme.
L’intérieur est comparable à celui du 8i, il contient le Realme 9i, un film de protection préposé sur l’écran, une coque de protection dorsale transparente, un extracteur de carte SIM, un câble de recharge USB de type C, un guide d’informations sur la sécurité incluant la garantie constructeur, un chargeur d’alimentation USB 33w.
A nouveau, Realme ne néglige pas le design de son entrée de gamme. Mesurant 16,33 x7,57 cm pour une épaisseur de 0,86 cm et un poids de 190g, le 9I bénéficie uniquement dans sa version bleue d’un revêtement dorsal à 8 couches qui réfracte la lumière sous la forme d’un prisme produisant un effet visuel plutôt original.
Avec une dalle de 6,6 pouces IPS LCD Full HD+ (2412×1080), le 9i possède un ratio écran/corps de 90.8% grâce à une caméra frontale en poinçon dans le coin supérieur gauche. Économe en énergie son écran bénéficie de 5 taux de rafraîchissement allant de 30 à 90 Hz qui s’adaptent dynamiquement selon le besoin.
Le visionnage de films, les jeux et plus généralement Realme UI la surcouche à Android 11 mais seulement en version 2.0 en profitent au passage, soutenus par un processeur SnapDragon 680 cadencé jusqu’à 2,4 Ghz, une puce Adreno 610 et 4 Go de RAM auxquels peuvent s’en ajouter 3 virtuellement par logiciel.
Sur le côté gauche, l’emplacement pour cartes peut loger 2 SIM et étendre le stockage du 9i de 128 Go à 1 To via SD. A droite, le bouton de mise sous tension fait aussi office d’efficace capteur d’empreintes. Sur la tranche du bas se trouve le port jack sinon l’écoute audio peut se faire via 2 haut-parleurs qui délivrent un son correct.Le bloc photo rectangle placé au dos du 9i comprend un capteur principal grand-angle de 50MP disposant d’une ouverture f/1,8, d’un objectif monochrome (noir et blanc) pour portrait de 2 MP et d’un objectif macro de 2 MP avec une distance focale de 4 cm. L’appareil photo avant est une caméra selfie de 16 MP.
Quand la luminosité est bonne, au niveau des couleurs ou du contraste les photos et les vidéos prises avec le capteur principal sont riches au point de rivaliser avec celles de certains smartphones milieu de gamme. Dans l’obscurité, la diminution de la précision et les halos autour des sources sont atténuées par le mode nuit.
Grâce à son système de rafraichissement dynamique et à sa batterie de 5000 mAh, l’autonomie du 9i dure une journée et demie pour une utilisation mêlant conversation, jeux vidéo, réseaux sociaux, visionnage de films. Seule une heure est requise pour que son chargeur de 33 W remplisse de 1 à 100% la jauge d’énergie.
Pour les petits budgets, le Realme 9i est un smartphone plus que satisfaisant que ce soit au niveau de l’esthétique, la photographie ou l’autonomie. Laissant peu d’alternatives à la concurrence, il assoie de nouveau confortablement le redoutable positionnement de la marque chinoise vis à vis de l’entrée de gamme.


Realme 9i
239,99 euros sur realme.com

Realme 9i

189
9

Général

9.0/10

Pour

  • Rapport Qualité Prix
  • Bloc photo
  • Autonomie

Contre

  • Ecran LCD

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.