Test de la carte d’extension de stockage Seagate pour la Xbox Series X/S

Les Xbox Series X/S sont de belles machines notamment via l’intégration du SSD dans leur architecture. Pour éviter que le prix de leurs consoles ne s’envole, Microsoft a opté pour une capacité conduisant à faire appel à terme à des solutions complémentaires. Celle proposée par Seagate sous forme de carte d’extension est-elle la meilleure ?

A part le logo Seagate en haut à droite, la boite reprend les codes Xbox avec en blanc sur fond vert la capacité de stockage de la carte, sous son visuel au 3/4 son intitulé en noir et en bas au-dessus d’un liseré vert à gauche le logo Xbox et à droite une pastille indiquant que le produit est conçu pour cette console.

A l’intérieur se trouvent la carte d’extension de stockage pour Xbox Series X/S protégée par un capuchon en plastique, un guide de démarrage rapide uniquement sous forme de dessins, la garantie limitée à 3 ans et un fascicule incluant les déclarations de conformité européenne et informant sur les précautions d’usage.

Avec 7,8×31,6×72,85 mm pour 3g, la carte ressemble à la fusion de 2 clés USB. Faite en métal, la partie enfichable affiche recto le logo Seagate et verso des icônes de certifications, un QR code, la référence produit, le pays de fabrication (Thaïlande). Sur la partie en plastique noir figure le logo Xbox d’un seul côté.

La mise en route est d’une simplicité enfantine puisqu’il s’agit d’enficher la carte dans l’emplacement propriétaire dédié situé à l’arrière de la console. Au bout de 7s, sur le tableau de bord, la notification Storage Expansion Card apparait stipulant qu’un dispositif de stockage externe est disponible.

Aucune option de formatage n’est proposée, par défaut la carte est destinée à être tout de suite opérationnelle pour le stockage des jeux et des applications. L’interface de gestion des périphériques se comporte d’ailleurs exactement de la même façon que pour un disque dur externe relié à un port USB.

La différence se mesure avec les jeux Next Gen qui au lieu d’être archivés sur un disque externe USB en vue d’être transférés sur le SSD interne peuvent être directement exécutés depuis la carte de stockage. Retrouver provisoirement le confort du temps des consoles à cartouches est une véritable satisfaction.

En fait, la carte de stockage est un SSD NVME M.2 de type 2242. Elle possède les mêmes caractéristiques que le disque interne de la console avec des temps de chargement ultra courts, le basculement facile entre plusieurs jeux et la reprise quasi instantanée de parties à l’endroit où elles ont été arrêtées.

Retirable à chaud, la carte est logée dans un châssis au format propriétaire qui n’est surement pas la seule spécificité du partenariat entre Seagate et Microsoft. Sa durée n’a pas été précisée mais à ce jour aucun fabricant ne propose d’alternatives en termes de produits ou de connecteurs avec les mêmes propriétés.

Le SSD s’étant largement démocratisé pour le SATA, avec le temps le format NVme M.2 devrait suivre le même chemin. En attendant même si la carte d’extension de stockage Seagate pour les Xbox Series X/S vaut largement son prix , elle s’adresse plutôt aux gros joueurs pour le confort d’utilisation qu’elle apporte.


Carte d’extension de stockage Seagate pour les Xbox Series X/S
219,59 euros sur Amazon.fr

210.23 €
8

Général

8.0/10

Pour

  • Installation facile
  • Même propriété que le disque Interne
  • Confort d'utilisation

Contre

  • Chassis fermé

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.