StarTech, connexion pour Macbook à un moniteur externe et recyclage en RAID de SSD M2 SATA

Depuis 2015, Apple est passé au tout USB-C pour sa gamme d’ordinateurs portables obligeant ses clients à utiliser toutes sortes d’adaptateurs pour connecter leurs anciens périphériques filaires. Malgré la baisse temporaire des prix pour cette connectique, le mécontentement des utilisateurs a dynamisé le marché des fabricants tiers.
Comme Belkin, StarTech propose un adaptateur USB-C vers HDMI pour relier son portable Mac à un écran externe. Le packaging répond aux codes de l’entreprise canadienne. Sur une boite en carton blanche avec quelques pointes de jaune s’affiche en en gros caractères le logo Startech.com, l’intitulé du produit en gras, la référence et un petit visuel du produit.A l’intérieur, petit donc peu encombrant (1,3×3,3 cm pour 24 g) l‘adaptateur est sobre d’aspect. Son recto avec un logo Star Tech sur fond noir contraste toutefois avec le verso et ses nombreux logos de certification. Même si ce genre de détails ne gène en rien le bon fonctionnement du produit, le souci des utilisateurs Mac pour l’esthétique n’est pas un mythe.
Les raisons pour lesquelles StarTech n’ pas opté pour un sticker amovible comme elle l’a fait pour d’autres produits sont un mystère. Toutefois brancher l’adaptateur ne se fera pas aux dépends de l’autonomie d’un Macbook car le CDP2HDCUP possède une prise USB-C femelle qui permet de brancher la prise secteur et alimenter le portable

 En revanche, il ne faut pas compter sur une utilisation vidéo avec d’autres appareils dotés d’une prise USB-C comme une Switch ou des smartphones, seuls les branchements avec des portables Mac post 2015 donneront le résultat escompté.

StarTech propose également le boitier SM22BU31C3R pour recycler les disques flashes SSD des PC quand en doit en changer. Son packaging est similaire à celui de l’adaptateur CDP2HDCUP, naturellement la référence et le visuel changent. A l’intérieur se trouvent le boitier, de la visserie, un câble USB 3 USB-C, un câble USB 3, un guide de démarrage rapide.
Tout noir, son aspect ressemble à celui d’un boitier classique exceptés les 2 voyants au niveau de la prise USB 3 qui témoigneront de l’activité des disques. Les normes de certification figurent cette fois sur un sticker que l’on peut facilement enlever. En Mode RAID 0, 2 flashes SSD peuvent être combinés pour ne faire qu’un du point de vue d’un utilisateur.
Le résultat obtenu avec 2 SSD de 256 Go est un disque de 512 Go. Il est aussi possible de passer le boitier en mode Raid 1. La capacité affichée sera alors de 256 Go mais automatiquement tout fichier copié sur le premier disque sera automatiquement dupliqué sur le second. Cette fonction est alors particulièrement utile pour faire des sauvegardes 2 fois plus sécurisées.
Le configuration en RAID 0 ou RAID 1 s’effectue en activant ou désactivant les switch 1-2-3 présents sur la carte du boitier selon le schéma suivant. Cela rappellera aux plus anciens d’entres vous le temps ou l’overclocking des cartes mères de PC s’effectuait ainsi. Que de chemin parcouru avec les solutions entièrement logicielles proposées par HP par exemple.

En ce qui concerne la connectique, le catalogue de StarTech est vraiment conséquent et si leur slogan « rendre facile ce qui est difficile à trouver » est bien vu, une liste des appareils recommandés pour chaque article éviterait de probables déconvenues au néophytes.

Adaptateur USB-C vers HDMI avec port de charge
51,99 euros sur Startech.com

Boitier SATA M.2 NGFF à 2 slot USB 3.1 RAID
97,19 euros sur Startech.com

Boitier SATA M.2 NGFF à 2 slot USB 3.1 RAID

63.10
Boitier SATA M.2 NGFF à 2 slot USB 3.1 RAID
8.5

Global

8.5 /10

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *