Test d’Outriders, Outsider du TPS Next Gen

Même si le jeu vidéo possède une immensité de titres dans lesquels il est possible se plonger ou se replonger, l’avènement de nouvelles licences est toujours source d’excitation pour tout amateur de divertissements interactif. Outriders est-il à la hauteur des attentes ou a-t-il été sévèrement pénalisé par la pandémie ?

Tout ce qu’il reste de l’humanité est embarqué pour coloniser la planète Enoch. Lorsqu’une tempête éclate cette nouvelle terre s’avère inhospitalière. Parmi les envoyés en éclaireur, l’Outrider a développé des aptitudes. Elles lui seront bien utiles dans son ambition d’en finir avec la guerre à laquelle se livrent les survivants.

Outriders est un jeu en vue à la 3eme personne combinant plusieurs genres comme le tir intensif avec possibilités de combat au corps à corps auxquels viennent se greffer des phases de RPG comprenant nombre de récompenses à collecter afin d’améliorer les caractéristiques du personnage dans un monde semi ouvert.

Édité par EA et développé par People Can Fly, Outriders emprunte inévitablement la mécanique propre à Gears of Wars de se planquer et de tirer, le studio ayant participé au portage PC. Outriders emprunte à Fortnite sa profusion de loot, les équipes ayant participé en collaboration avec Epic au succès de cette licence.

Disponible sous forme de démo le début d’Outsider ressemble quelque peu dans sa trame à Alien : Covenant de Ridley Scott. C’est aussi le moment où il est demandé d’incarner un personnage féminin ou masculin pour lequel il est possible de modifier les traits et l’allure puis plus tard dans l’histoire de choisir la classe.

On retrouve ainsi les profils classiques du RPG, le technomage spécialiste des tirs à longue portée, le pyromage, lanceur de sorts à base de feu, l’illusionniste parfait assassin qui attaque et se replie en un claquement de doigts et enfin le telluriste tank idéal en combat rapproché grâce à sa grande capacité de résistance.

Dans la version complète, il est possible de récupérer son personnage monté durant la démo. Au fur et à mesure que l’on progresse et que l’arbre de compétences se complète, choisir le pouvoir qui s’avère le plus efficace pour anéantir les ennemis les plus coriaces et les boss confère au jeu un aspect stratégique appréciable.

Ainsi les combats sont plutôt intenses et le mode « je fonce dans le tas » ne se voit que rarement couronné de succès. Alors que la difficulté dans le jeu vidéo fait l’objet de polémique, Outriders possède un système gradué de 15 niveaux qui évolue en fonction de la progression mais que l’on peut changer afin de ne léser aucun joueur.

Sans que les temps de chargement ne soient trop longs, les graphismes grâce à Unreal 4 sont réussis sur Next Gen. Les environnements sont variés et les jeux de lumières impressionnants. Le bestiaire n’est pas en reste par sa diversité et  son intelligence artificielle est suffisamment subtile pour donner du fil à retordre aux plus aguerris.

Après le mini concert qu’avait donné Inon Zur lors de sa feu Masterclass organisée par Jeu Vidéo magazine, quel plaisir d’entendre à nouveau sa musique. En combinant sons électroniques et orchestraux il a insufflé à ses compositions pour Outriders une dimension mystérieuse avec certains passages totalement épiques.

Si l’histoire solo requiert environ 25 heures pour en voir le bout, la durée de vie d’Outriders peut s’avérer être beaucoup plus longue en exécutant les nombreuses missions annexes sans compter la rejouabilité consistant à incarner d’autres classes ou en jouant en coop, seul mode multi disponible avec jusqu’à 3 joueurs.

Avec un scénario plutôt classique, Outriders est une licence prometteuse grâce à son univers fantastique, ses affrontements soutenus, ses effets visuels et sa rejouabilité. Il démontre aussi brillamment que masse de loot à collecter est un ressort vidéoludique addictif qui n’est pas à réserver seulement aux jeux service.


Outriders
Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Seires X/S, PC

Outriders

54,99
8

Général

8.0/10

Pour

  • Les niveaux de mondes
  • Les compétences
  • La musique d'Inon Zur

Contre

  • Pas de joueurs contre joueurs

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.