Mortal Kombat 11, quand le temps n’est plus une fatalité

Il aura donc fallu attendre 4 longues années  pour que puisse voir le jour  Mortal Kombat 11 le dernier opus de la saga la plus gore tous jeux de combat confondus. Le développement par les studios NetherRealm ayant été jusqu’à présent salutaire, a t été possible de renouveler la licence tout en conservant son ADN ?

Dans le mode histoire précédent, les combattants historiques de la licence avaient quelque peu blanchi, pris une ou deux rides et pour certains mis leur progéniture le pied à l’étrier. Mortal Kombat 11 est la suite directe de ces événements avec un Raiden désormais sous l’emprise corruptrice de l’amulette de Shninok.Pensant bien faire, ses actions menacent non seulement l’équilibre de tous les royaumes mais font à son insu le terrible jeu de Chronica. La déesse, gardienne du Temps et du Destin, souhaite ainsi déclencher l’avènement d’un nouvel âge en manipulant différents continuums espace temps.
D’Avengers Endgame à Star Trek Discovery en passant peut être par Star Wars Episode 9, recourir au voyage dans le temps témoigne d’une facilité scénaristique certaine. Son utilisation dans Mortal Kombat 11 malgré quelques incohérences reste cependant adaptée pour rejouer avec des personnages rajeunis ou théoriquement mort.Les équipes d’Ed Boon ont corrigé la brièveté des cinématiques du jeu de 2014 pour laisser la place à des transitions plus longues. Elles disposent d’une écriture travaillée impliquant d’avantage le joueur même si elles ont aussi pour conséquence un peu d’attente heureusement non rébarbative avant d’entamer les combats.
Comme pour Mortal Kombat X et  Injustice 2, NetherRealm ont choisi Unreal 3 d’Epic Games. La beauté des graphismes, la fluidité des animations et les courts temps de chargement  sont la preuve  qu’opter pour une technologie maitrisée est préférable aux aléas d’une toute nouvelle version.
Des modifications ont également été apportées à la jouabilité avec notamment 2 jauges permettant d’effectuer des coups spéciaux pour la défense et pour l’attaque. Il faut aussi désormais compter avec un coup fatal très facile à exécuter mais uniquement quand la barre de vie est dans le rouge.
Naturellement les composants indissociables de l’identité Mortal Kombat comme les humiliations sont de la partie tout comme les tours de défis. S’il s’agit toujours de défaire à la suite ses ennemis, il faut désormais composer avec des modificateurs et l’utilisation  de » konsommables » qui influent sur le déroulement des affrontements.
L’exploration de la Krypte a pris des allures d’aventure en vue à la 3eme personne avec à la clef des ouvertures de coffres comme dans God of War mais contre de l’argent Ingame. Aucune incitation à payer pour gagner n’est à déplorer même si l’obtention de certains objets, artworks et personnalisations peut s’avérer délicate.
Enfin si la bande son composée par Will Roget est de bonne facture, aucun nouveau morceau ne se démarque particulièrement alors que le concept de la bande annonce Old Skool vs New Skool qui oppose rap des 90’s à celui des année 2010 est excellent. Le mix du thème original et ses intonations techno ravira également les plus nostalgiques.

Avec une durée de vie de 8 heures pour le mode histoire, un rooster de 25 combattants incluant quelques nouveaux venus mais pas Goro, des mécaniques rénovées et des scènes gore à la limite du burlesque, Mortal Kombat 11 réussit en souplesse à évoluer sans trahir pour autant son héritage.


Vous pouvez vous lancer à corps perdu dans cette 11ème arène, le temps n’est plus une fatalité.

Mortal Kombat 11
Disponible sur PS4, Xbox One , Switch et PC

Mortal Kombat 11

46.90
9.5

Global

9.5/10

Pour

  • Maitrise parfaite d'Unreal 3
  • Mode histoire complet
  • Des innovations sans trahisons

Contre

  • Ou est passé Goro ?

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

    Jude

    (18 mai 2019 - 08:38)

    J’ai terminé le mode histoire et honnêtement, j’ai vraiment aimé le scénario. Cependant, je trouve que le casting est assez faible. Il manque beaucoup de personnages importants tels que Smoke, Rain et Ermac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.