Transformers : l’Age de l’Extinction [Critique]

IMG_1107Lors de l’avant première du film Transformers : l’âge de l’extinction, je me demandais quels étaient les nouveaux ressorts utilisés par Michael Bay pour attirer à nouveaux des millions de spectateurs.
transformers1984La saga ayant débuté en 2007 à raison d’un film tous les 2 ans et malgré la malédiction des suites, il est toujours tentant d’aller voir le nouvel épisode d’une série afin de savoir s’il est mieux ou vraiment moins bien que le précédent.
nostalgieQue ce soit par nostalgie avec les dessins animés, les jouets voire les bandes dessinées il est quasi impossible de faire partie de la communauté geek et de ne pas avoir vu au moins un transformers. On tombe alors forcément dans le shéma que j’ai évoqué précédemment.

transformers-4-age-of-extinction-movie-screenshot-li-bingbingLa base installée ne posera donc pas de problème alors où trouver de nouveaux spectateurs. Comme pour toutes les multinationales de cette planète, Hollywood ne fait pas exception. Le relais se croissance se situe en Chine.
flatterieMichael a donc  :

  • posé un temps ses caméras à Hong Kong et à Pékin,
  • fait appel à des acteurs issus de la télé réalité chinoises Han Geng et Li Bingbing et
  • demandé à Mark Wahlberg de caresser les jeunes chinois dans le sens du poil en leur souhaitant bonne chance pour leur exams d’entrée à l’université.

josuah3

Le succès en Asie est fulgurant et le héros de la planète des singes version Tim Burton vole ainsi la vedette à Shia Leboeuf. L’interprétation des acteurs en général gagne quelque peu en densité. Bien entendu cela reste tout de même du Michael Bay . En tant qu’utilisateur de produits Apple, la caricature jouée par Stanley Tucci du défunt et emblématique Steve Jobs avec son caractère impossible et son obsession pour la perfection, m’a un temps amusé. Mais à la longue, elle devient lourde.china2Et c’est bien là, que réside le coeur du problème. Michael Bay ne sait pas s’arrêter et à force de surenchères il finit par saturer. Les effets spéciaux sont certes magnifiques. Fidèle à sa réputation, il en a truffé son film avec des explosions dans tous les sens, son lot de courses poursuites et toute une cohorte de placements produits. Il pleut littéralement des voitures voire des bateaux de croisière mais au bout de 2h45, le spectacle devient banal.

placementproduitL’histoire de l’âge de l’extinction fait suite aux événements du film précédent. Les Transformers sont désormais des parias traqués par un département des services américains. Un inventeur dénommé Cade Yeager, génial mais fauché est en charge de l’éducation de Tessa, sa jolie ado de fille. Dans une salle de cinéma en faillite, il achète et répare une carcasse de camion qui se trouve être Optimus Prime.
recupA cause de cette découverte, le petit ami de sa fille, Tessa et Cade sont également pourchassés. Ils tentent alors d’aider les derniers Transformers à déjouer le complot fomenté contre eux. Cependant le danger dépasse de loin le sort des robots extra terrestres.
menaceBien sur le scénario est sans surprise mais à la différence des trois premiers films, la part consacrée aux Autobots est plus importante dans l’âge de l’extinction. Bien que la présence à l’écran des Dinobots soit trop courte, cet épisode se rapproche un peu plus de l’esprit du dessin animé. Ce n’est pas un spoil que de vous en parler car une bonne partie de la promo repose sur cette nouveauté.
dinobots2Si les règles ont changé comme le dit le sous-titre, le premier épisode de cette seconde trilogie reste dans la lignée de Transformers. Il remplit son cahier des charge avez excès, jusqu’à ce qu’on décroche. La révolution promise sera peut être pour Transformers 5 ?

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Commentaires

    john

    (30 septembre 2014 - 08:13)

    Salut,
    Le film est bien dans l’ensemble, mais je dois avouer que je m’attendais à mieux de la part des réalisateurs.
    Au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *