BigBen Week #4, plus rien à envier au What’s Next

Tout en conservant un cadre idyllique pour présenter l’actualité tech et vidéoludique de BigBen, la Big Ben Week s’est voulue plus parisienne pour sa quatrième édition. L’espace était réparti sur 3 niveaux : le premier dédié aux accessoires et à la tech, le second consacré à l’audio et au sous sol le Gaming.
Ce fut l’occasion de découvrir BIGBEN Party, la nouvelle gamme audio dédiée à la fête avec entre autres le PARTYBTPRO une alternative meilleur marché à l’enceinte lumineuse JBL Pulse. Transportable grâce à sa poignée malgré ses 38 cm de long, elle délivre un son à 75W via Bluteooth, USB, jack audio ou depuis une carte SD.

Teknofun l’entreprise française qui  commercialise des produits multimédia issus de la pop culture japonaise présentait aussi ses dernières nouveautés. Aux objets déjà testés sur Roxarmy, sont venus s’ajouter Tamagoshi, lampes décoratives Pokémon, chargeurs sans fil Hello Kitty et moult radio réveils.

Johan Wahlbäck fondateur de Defunc une société suédoise spécialisée dans les casques audio et intra a gentiment pris le temps de démontrer au travers de ses True, True Go et Mute qu’il était tout à fait possible de rivaliser au niveau du design et du rendu audio avec les airpods d’Apple pour un montant bien plus abordable.
Il a été possible d’en apprendre plus sur Aeklys la bague connectée d’Icare Technologie. Dessinée par Stark et étanche jusqu’à 50 m, elle s’avère idéale à la plage ou quand on ne veut pas s’encombrer car en la programmant via son application mobile elle peut se substituer à des clés ou au contenu d’un portefeuille.
En conférence de presse, Alain Falc a confirmé le succès de BigBen dans le domaine de l’accessoire gaming à l’image de celui rencontré par Nacon. Le PDG a aussi souligné la poursuite des investissements de sa société dans le domaine de l’édition comme l’a prouvé l’acquisition récente du studio Spiders.

Benoit Leclerc, le directeur d’édition maison a ensuite dévoilé l’arrivée au catalogue de Bloodbowl 3 et de Vampire the Masquerade puis a laissé le soin à Yves Bordeleau de Rogue Factor et Jonathan Jacques-Belletêt qui a rejoint le studio d’annoncer qu’ils travaillaient sur un projet dans la continuité de leurs productions, destiné donc aux hardcore gameurs.
En illustration de ce qui a été annoncé, de nombreux titres édités par Big Ben pour 2019 et ultérieurement étaient en démonstration. Aux cotés de The Sinking City pour lequel un test a déjà été publié, figuraient les jeux de simulation tels que Rugby20, Tennis World Tour, Pro Cycling Manager, WRC8 et Truck Racing.
Expliqué par Lukasz Rosinski fondateur de VARSAV Game Studios, le potentiel éducatif et ludique de Bee Simulator qui place le joueur dans la peau d’une abeille apparait évident aussi bien auprès des enfants que de leurs parents. Bucolique et pédagogique, le jeu comporte aussi des scènes d’action qui sont de vrais défis.
Enfin essayer Warhammer : Chaosbane a été l’erreur à ne pas commettre car enchanteur il  a été très difficile d’en décrocher surtout en coop avec son gameplay nerveux et ses graphismes. Le Hack n Slash d’Eko Software se joue sans peine sur console, n’hésitez pas à vous le procurer si vous êtes fan du genre, il est disponible.
Que ce soit en terme de high tech ou de gaming, cette 4eme édition de la BigBen Week s’est avérée riche en annonces, rencontres et découvertes. Elle a entériné qu’en terme d’édition de jeux vidéo indep, l’événement n’a plus rien à envier au What’s Next de Focus Home Interactive.

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.