The Bard’s Tale IV : Barrows Deep, l’interview de David Rogers

A Paris a eu lieu début juillet une prise en main de The Bard’s Tale IV, le nouveau RPG d’ InXile Entertainement. Après Wasteland 2 et Torment  Tides of Numerama, le studio de Brian Fargo s’apprête au lancement le 18 septembre 2018 du 4èeme opus de sa saga culte.

Après que David Rogers le directeur créatif nous a brièvement rappelé le  riche passif du titre, il a indiqué que The Bard’s Tale IV, financé avec succès via kickstarter respecte les codes du jeu original datant de 1985 tout en intégrant les ressources et les mécaniques d’un jeu vidéo contemporain.

Comme tout bon RPG, avant de commencer il est indispensable de définir les caractéristiques de son personnage. Bien entendu il est possible de choisir un barde. Conformément à l’esprit humoristique, ce chansonnier poète voit ses capacités décuplées lorsqu’il devient complètement ivre.

150 ans après les événements du précédent épisode, on se retrouve dans une nouvelle ville à explorer et discuter avec des habitants tandis que se déroule une lugubre pendaison. Accepter une quête conduira forcément à devoir déjouer de nombreux pièges et affronter au tout par tour de redoutables créatures.

Après 1 heure de jeu l’ambiance dans ce monde fantastico-mediéval est si bien retranscrite par les dialogues, la musique et les décors qu’on a l’impression d’être dans la peau de Claire Randall l’héroïne d’Outlander projetée dans le temps en Ecosse à la suite d’un rituel druidique.

Mais pour encore mieux ressentir la passion, le travail et l’enthousiasme qu’ont fourni  les équipes d’Inxile Entertainment pour délivrer The Bard’s Tale IV : Barrows Deep le mieux est encore de regarder l’interview imagée que David Rogers nous a accordé. Merci à lui et à Reset PR.

The Bard’s Tale IV : Barrows Deep
Sortie le 18 septembre 2018 sur PC

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.