Test de la Mad Catz RAT 8+, une souris au top

Après vous avoir présentez la RAT 4+ (lire le test ici), la première des trois souris présentée pour le renouveau de la série RAT, voici la RAT 8+. Plus onéreuse, elle se veut aussi être la plus complète et la plus modulaire des nouvelles souris de Mad Catz. Dans l’absolu, la RAT 8+ est une belle évolution de sa grande sœur la RAT 8 sorti il y a deux ans.

La souris étant “modulaire”, la RAT 8+ est livrée avec des accessoires permettant de l’adapter à chaque utilisateur, on retrouve ainsi en plus de la souris, de quelques feuillets et autocollants :

  • Un support pour paume de la main blanc mat
  • Un support pour paume de la main blanc et recouvert d’une texture antiglisse
  • Un support pour l’auriculaire et l’annulaire noir et mat
  • Une façade (droite) pour l’auriculaire et l’annulaire mat : blanc entouré de noir
  • Trois poids de 6 grammes chacun

Je reviendrai sur le côté modulaire et l’installation de ces derniers après. Côté design, la RAT 8+ reprend les traits agressifs et droits de la RAT 4+. On retrouve ainsi de larges zones de clics séparé par une fente où se trouve la molette cliquable, un bouton permettant de changer de profil (4) via l’annuaire. Trois touches (deux touches classiques et une touche sniper) et (nouveauté) une molette sont accessibles via le pouce. Enfin, sur le haut de la souris avant la molette, on retrouve deux boutons permettant de changer la sensibilité de la souris. Avec tout ce petit monde, la RAT 8+ propose un total de 11 touches programmables à souhait via l’application.

Pour le reste du design Mad Catz a ajouté trois zones de LED RGB indépendants, et on retrouve à de nombreux endroit le logo en forme de griffe de la marque. De manière générale, le design est agressif et est très sympatrique. Malgré ça, la RAT 8+ très confortable de par sa modularité et adaptabilité. Premièrement, il est possible de modifier la disposition de deux éléments : le repose paume (comme sa grande sœur) ainsi que le repose pouce. Ces deux éléments peuvent être avancer ou reculer pour parfaitement épouser la forme de votre main. Alors que le repose paume est facilement ajustable via un petit levier, le repose pouce nécessite une clé Allen T10, qui si je ne formule une énorme erreur, n’était pas disponible dans la boite. Chacun des éléments peuvent être déplacés jusqu’à 2 centimètres, assez visibles sur les photos avant / après la modification de la forme ci-dessous.

Modifier le côté droit, où reposent les deux derniers doigts de la main l’annulaire et l’auriculaire, nécessite aussi de jouer du tournevis. Un des changements non négligeables réalisable, est le replacement de la partie droite de la souris par un support pour nos deux derniers doigts de la main. Cela change grandement la prise en main, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous.

RAT 8+
Sans le repose auriculaire / annulaire

 

Mad Catz RAT 8+
Avec le repose auriculaire / annulaire

Les changements de cette version 8+ ne sont pas qu’esthétiques, les composants internes ont aussi été élevé à la hausse. Cela commence par les interrupteurs OMRON dotés d’une durée de vie de 50 millions de clics ainsi qu’un capteur laser Pixart PMW3389 assurant une résolution de 16000 dpi. Enfin, la souris est un peu plus lourde que sa grande sœur avec une masse de 145 grammes, pouvant être augmenté via les petits poids supplémentaires (3 fois 6 grammes).

Le logiciel de configuration est très simple à utiliser, bien que quelques améliorations sont à voir côté ergonomie. Le logiciel, entièrement traduit en français, vous permettra de régler les onze touches utilisables et assigner touches (du clavier), raccourcis ou macros. Rien de plus à ajouter au logiciel, il fait ce qu’on lui demande, et il le fait bien.

Passons à présent à l’usage. La souris est extrêmement plaisante à utiliser, le côté modulaire aidant énormément. En effet, contrairement à la RAT 4+, le fait que la souris soit légèrement plus lourde (et réglable en masse), permet de l’utiliser en palm grip. La possibilité d’avancer ou reculer le repose pouce permet de parfaitement positionner le bouton sniper à votre morphologie, sans jouer du pouce pour l’atteindre. Notez que pour ma part, la seconde molette tombe parfaitement bien et elle est très simple à utiliser. Enfin, le repose “petits doigts” offre un confort supplémentaire, là où mon auriculaire subissait quelques frottements liés au tapis de souris.

Vendue légèrement moins de 100€, la Mad Catz RAT 8+ se veut bien plus complète et modulaire que la RAT 4+. Facile à moduler (dès que l’on possède la bonne clé Allen) et très fonctionnelle, elle fait assez facilement parti des meilleurs souris que j’ai pu essayer vendu sous la barre des 100€. En deux mots : je conseille !

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.