Test du SSD Crucial BX500 et du kit 32 Go Crucial Ballistix

Partir à la guerre sans arme, c’est la certitude de subir une cuisante défaite. Sur PC les armes sont les composants et passé le duo processeur / carte graphique, disque dur et mémoire vive sont déterminants. Qu’en est-il du kit Crucial Ballistix 32 Go DDR4 3200 et du SSD Crucial BX500 de Micron ?

Son packaging sur fond noir texturé ne prête à aucune confusion. Un important encart en plastique transparent laisse entrapercevoir la mémoire tandis qu’en dessous apparait le logo Crucial et l’indication qu’il s’agit de mémoire destinée au jeu vidéo enfin une étiquette décrit précisément les caractéristiques du kit.

A l’intérieur se trouvent 2 barrettes de 16 Go DDR4 à 3200 Ghz requérant une tension d’1,35 volts. Chacune est équipée d’un dissipateur thermique en aluminium anodisé noir mais qui peut être rouge ou blanc. Au format Low Profile, leur hauteur permet une intégration aisée au sein de machines compactes telles que le Legion C730 de Lenovo.

Aucun problème de compatibilité n’est survenu avec le processeur Core i7-8700 d’Intel. Les barrettes Ballistix ont également très bien supporté une augmentation de fréquence d’horloge de 300 MHz grâce à la prise en charge XMP 2.0 de profils prédéfinis. Il a été également possible de réduire quelques temps la latence d’origine CL16 à CL 15.

Comme l’AT Sport auparavant, grâce à son excellent rapport qualité prix le kit Crucial Ballistix 32 Go DDR4 s’avère être un allié sur lequel un gameur voulant pleinement tirer parti de sa mémoire peut se reposer sans risque d’incompatibilités avec son PC si ce dernier est équipé des dernières puces Intel.

Le monde de la micro-informatique change très vite. Alors que la tendance pour le stockage physique s’oriente de plus en plus vers le NVMe, la fin de la route est-elle proche pour les SSD au format 2,5 pouces. Un disque dur comme le Crucial Bx500 1To a t il encore une utilité ? Pour quel type d’utilisateurs et dans quelles situations ?

Reprenant les codes du Mx500, le packaging du Bx500 conserve en haut le logo crucial la mention de la maison mère et le slogan experts en mémoire et en stockage. Si désormais aucun visuel n’est visible, la référence, la capacité, le format de 2,5 pouces et la nature du disque sont bien mis en avant au bas de la boite.

A l’intérieur se trouvent le Bx500 avec les lettres BX en creux dans une police occupant le tiers du disque. Il est accompagné d’un dépliant multilingue faisant office de garantie pour 3 ou 5 ans et indiquant qu’à l’url crucial.com/support se trouve le logiciel d’optimisation et de mise à jour Storage Executive.

Avec la fin du support de Windows 7, le passage à Windows 10 est inéluctable. Équipé d’un BX500, la réactivité d’un Vostro 470 Core i5-3450 à 3,1 Ghz 4 Go est équivalente à celle lorsque qu’il était neuf sur Windows 7. Le transfert facilité par le logiciel Acronis True Image, les lancements de Windows 10 et d’Office sont alors quasi instantanés.

Que ce soit pour une tour ou un portable remplacer le disque SATA d’origine par un SSD BX500 revient à offrir une seconde jeunesse à un PC datant de 2012. L’acquisition du disque s’avère bien plus économique que de racheter de nouveaux postes. De plus avec 1 To il n’est plus vraiment judicieux d’opter pour une solution hybride.


Crucial SSD BX500 1 To 2,5 pouces SATA
110,39 euros sur crucial.fr

Crucial Ballistix 2×16 Go DDR4
38,39 euros sur crucial.fr

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.