Test du Realme C21, nouveau référent des smartphones d’entrée de gamme ?

S’il existe un fabricant de smartphones dont le dynamisme est incontestable en cette période, c’est bien Realme. Après son remarquable C11 sorti l’hiver dernier, la société de Li Bingzhong alias Sky Li redéfinit son entrée de gamme avec le C21. En quoi ce modèle se place en référent de cette catégorie pour toute l’industrie ?

Le C21 adopte les mêmes codes couleur et esthétiques pour son packaging que ceux de son prédécesseur avec sur fond jaune canari en plein centre la dénomination commerciale du téléphone en noir et en gros caractères. Juste en dessous dans une police de même couleur mais plus petite la marque.

Le contenu ressemble à celui du C11 à savoir le Realme C21 un extracteur de carte SIM, un câble toujours micro USB, un guide d’informations incluant la garantie. Le chargeur à la norme US, l’absence d’un guide de démarrage et d’intra-auriculaires est due au fait qu’il s’agit d’un modèle destiné à la presse.

Si le design bleu ou noir à hachures croisées risque de ne pas faire l’unanimité, il présente l’avantage d’éviter le marquage des traces de doigts. Avec 16,52 x6,64×0,89 cm pour 190 g, le C21 est plus fin, plus haut, plus lourd et plus large que le Nokia 1.3. Sa préhension est ainsi moins naturelle pour une petite main.

Son écran de 6,5 pouces au format 20:9 dispose d’une résolution de 1600×720 px. L’encoche en forme de goutte d’eau et le menton assez prononcé permettent toutefois au taux d’occupation de la façade d’atteindre 89,5%. La colorimétrie est bonne mais sans surprise la luminosité de la dalle LCD est limitée.

Realme persévère niveau photographie en dotant son entrée de gamme d’un appareil triple capteurs de 13 MP pour la camera principale, 2 MP pour les clichés en noir et blanc et 2 MP pour l’objectif Macro. Quand l’exposition est lumineuse, le C21 délivre des images et des videos 1080p à 30 fps assez satisfaisantes.

Aucun miracle ne se produit quand la lumière vient à manquer même lorsque le mode SuperNight Scape est activé, le bruit est prononcé idem lorsque l’on zoom à x4. En lieu et place d’un capteur noir et blanc au rendu correct, l’intégration d’un capteur grand angle aurait été surement plus apprécié par la majorité des utilisateurs.

Le C21 a toutefois le mérite de proposer plusieurs modes photo comme l’Ultra Macro, le Time Lapse, le panorama, le ralenti, l’expert, le portrait et le mode selfie qui fait appel à la caméra frontal de 5 MP.  En plus de faire des portraits de bonne facture, il est possible d’appliquer un effet bokeh des plus acceptables.

L’emploi d’un processeur octocore Mediatek Helio G35 à maximum 2,3 Ghz combiné à 4Go de mémoire et 64 Go de stockage a déjà fait ses preuves dans une configuration moindre pour faire tourner Realme UI. Mise à part le fait que trop d’applications préinstallées l’accompagnent, la surcouche à Android 10 s’avère fonctionnelle.

Si le visionnage de films ou de vidéos est agréable, les performances pour le gaming sont propres à de l’entrée de gamme. Des jeux avec du paramétrage adaptatif comme PUBG sont donc à privilégier. L’installation par défaut de l’application de streaming Heyfun hérité du programme OPPO Developer prend alors tout son sens.

Sur la tranche droite se trouvent les boutons de volume et d’allumage tandis que sur celle de gauche figure l’emplacement pour 2 cartes SIM et 1 carte MicroSD qui étend le stockage externe à 256 Go maximum. En bas du C21 sont placées une prise jack audio, une prise micro USB et 2 perforations pour le micro.

Outre un capteur d’empreintes plutôt réactif situé au dos du smartphone dans le 1er quart, tout en bas à gauche est positionné le haut-parleur. S’il ne risque pas d’être obstrué en main, pour que le son ne soit pas étouffé il vaut mieux poser à plat le C21 coté écran et donc de protéger ce dernier par un film.

Dans le cadre d’une utilisation téléphonique classique combinée à celle des réseaux sociaux, de la prise de photo, de la consultation de messagerie, des jeux vidéo et du visionnage de vidéos, la batterie de 5000 mAh confère au C21 une autonomie de 3 jours pour un temps de recharge de 2h30 malheureusement via micro USB.

Le C21 est en quelque sorte le C11 dans un format un peu modifié avec un nouveau design, un capteur d’empreinte et surtout un bloc photo qui passe à 3 cameras. En offrant un large éventail de fonctionnalités pour 119 euros, les modèles d’entrée de gamme des autres fabricants peineront à rivaliser durant quelque temps.


Realme C21
119 euros sur realme.com

Realme C21

114,95
7.5

Général

7.5/10

Pour

  • Triple capteurs photo
  • Capteur d'empreintes
  • Rapport qualité / Prix

Contre

  • Position haut-parleur
  • Prise Micro USB

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.