Test du Realme C11, l’entrée de gamme qui en dit long sur Realme

Depuis la présentation à Paris des premiers modèles de la marque par Levi son directeur Europe, la progression de Realme dans l’univers de la téléphonie mobile a cru au point de se placer parmi les 10 meilleurs mondiaux. Le Realme C11 contient il les éléments révélateur du succès fulgurant de la société fondée par Sky Li.

Le packaging du C11 adopte la couleur jaune canari de son logo. Il se démarque ainsi de manière simple du classicisme des concurrents tout en étant visible. Pour le reste, la sobriété est de mise avec en gros caractère l’intitulé du modèle et en dessous en un peu plus petit le nom de la marque.

A l’intérieur se trouvent le Realme C11, un extracteur de carte SIM, un câble micro USB, un chargeur, un guide sur les informations importantes incluant la garantie constructeur. L’absence d’un guide de démarrage et d’intra-auriculaires est due au fait qu’il s’agit d’un modèle destiné à la presse.

Le design du C11 est assez travaillé avec des bords arrondis et un dos ciselé pour un rendu métal rehaussé par une bande verticale unie où vient se loger le logo Realme. Même sans coque de protection, sa préhension est bonne pour un gabarit 16,44 x5,56×0,91 cm pour 196 g quasi identique au Moto G8.

Le C11 bénéficie d’un écran de 6.5 pouces au format 20:9 de résolution 1600 x 720 px. Malgré une bonne colorimétrie, le contraste pâtit de la technologie IPS LCD. Grâce à une encoche goutte d’eau pour la caméra frontale et un menton discret, le taux d’occupation de la façade atteint 88%.

Pour la photographie, Realme a équipé son entrée de gamme d’un bloc dorsal double capteur de 13 MP pour le principal, de 2 MP pour la profondeur et d’un flash façon iPhone. Malgré le mode SuperNight Scape, le C11 a besoin de lumière pour délivrer des photos de qualité correcte tout comme des vidéos 1080p à 30 fps.

Le capteur avant de 5 MP ne fera pas de miracles concernant les autoportraits. Ses capacités sont néanmoins amplement suffisantes pour permettre une reconnaissance faciale efficace qui ne se fait pas leurrer par une photographie et qui permet un déverrouillage rapide de l’appareil y compris dans l’obscurité.

Doter le C11 d’un Mediatek Helio G35 à maximum 2,3 Ghz avec 2 go de Ram et 32 Go de stockage permet à Realme UI d’être suffisamment réactive. Basée sur celle d’Oppo, la surcouche maison à Android 10 est agréable avec comme particularité le bouton d’affichage des fenêtres en cours à gauche du bouton d’accueil.

Le visionnage de films via Netflix et de vidéos sur youtube ne pose aucun problème. Pour une bonne expérience, il préférable d’installer des jeux comme Sonic Forces plutôt que Genshin impact qui s’est révélé être bien trop gourmand. Call of Duty mobile est toutefois parfaitement jouable sans faire trop chauffer l’appareil.

En bas du smartphone se trouvent une prise jack, une prise micro USB et un haut-parleur mono à n’utiliser que faute de casque. La tranche droite recueille les boutons de volume et d’allumage tandis que sur celle de gauche figure l’emplacement pour 2 cartes SIM et 1 carte MicroSD qui étend le stockage externe à 256 Go maximum.

Grace à son format, le C11 dispose de suffisamment d’espace pour stocker une batterie de 5000 mAh. 2h30 sont nécessaires pour la recharger totalement via micro USB. L’opération ne sera à renouveler qu’à bout de 3 jours pour un usage combinant appels, messagerie et navigation sur Internet.

Le C11 répond à la lettre aux attentes des utilisateurs auxquels il s’adresse. Son prix agressif, son autonomie conséquente et son grand écran pour en contrepartie un usage circonscrit d’applications, démontrent que Realme a clairement compris que l’écoute est fondamentalement payante dans cette industrie.

Realme C11

119.00 €
7

Général

7.0/10

Pour

  • Autonomie Batterie 5000 mAh
  • Grand écran
  • Rapport qualité prix

Contre

  • Haut parleur mono
  • Micro USB

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.