Test du Lenovo Yoga C630, l’ultraportable sous Snapdragon toujours allumé, toujours connecté

Qualcomm poursuit  son offensive sur le marché des ultraportables en les équipant de ses processeurs. Après l’HP Envy x2, le Novago d’Asus et le Miix 630, le fondeur présentait à Londres avec Lenovo le Yoga C630. Conçu pour le nomadisme, ce PC toujours allumé, toujours connecté tient il réellement ses promesses ?Sur le dessus du packaging en lettres turquoises s’affiche brillamment Yoga, la gamme à laquelle appartient le C630 avec en toile de fond une texture bitume. A l’extrême droite figure en police inversée le logo Lenovo. Il se dégage sans ouvrir la boite, l’impression d’avoir à faire à un produit  premium.A l’intérieur se trouvent l’ultraportable, un stylet, un extracteur de carte SIM, un bloc d’alimentation et son cordon. Pour que l’expérience mobile soit totale, Qualcomm a aussi mis à disposition une carte DataSIM Transatel permettant un accès à Internet valable dans plus de 148 destinations.
A l’avant comme à l’arrière, l’esthétique du Yoga C630 est vraiment sexy grâce à son revêtement en métal poli. Agréable au toucher, il a aussi comme propriété de capturer les traces de doigts. Heureusement un tel choix a aussi pour avantage de rendre le 2 en 1 totalement silencieux vu qu’il ne possède aucun ventilateur.
Avec 12,5 mm d’épaisseur, un poids d’1,2 kg et un format 13 pouces, le C630 est facile à transporter et rassure question robustesse. Sur la tranche droite figurent un emplacement pour carte SIM, un port USB-C et un témoin de charge. A gauche se logent le bouton d’alimentation, un connecteur audio mixte et un second port USB-C.
Grâce à son écran IPS LCD Full HD, ses touches agréables à presser et son stylet réactif, le confort s’inscrit dans la continuité du concept Yoga permettant via ses 2 charnières une utilisation à sa guise en mode classique, tente, chevalet, ou tablette. Pour cette derniere, un clavier totalement amovible aurait toutefois été le bienvenu.
L’hybride de Lenovo tourne sous Windows 10 S. 8 go de mémoire vive, 128 Go de disque SSD et un processeur Snapdragon 850 à 2.96 Ghz et des haut-parleurs de faible qualité ne le prédestinent pas au gaming même s’il est possible de l’utiliser en client d’une console Xbox via l’application éponyme.

Le Yoga C630 donne sa pleine mesure aux professionnels. Outre son faible encombrement, il dispose d’un lecteur d’empreintes et bénéficie d’une autonomie de 12 heures y compris lorsqu’on le laisse toujours allumé. Grâce à son architecture, il ne consomme pas beaucoup plus et sa sortie de veille est quasi instantanée.
Il séduira d’autant plus ceux qui se déplacent souvent et qui ont besoin d’avoir accès à Internet pour travailler. Sa connectivité 4G est impressionnante. Sous Speedtest, le trafic descendant mesuré au travers de la carte SIM Transatel a atteint 69 Mb/s tandis que celui en données remontantes s’élève à 41 Mb/s.
En alternative aux smartphones l’expérience proposée par Qualcomm et Lenovo avec le Yoga C630 s’avère toujours plus convaincante. A ce prix elle s’adresse donc aux professionnels nomades ayant un usage défini. Applications et de pilotes natifs manquant encore à l’appel, l’émulation x86 même performante ne peut pallier à tout.


Lenovo Yoga C630
1199 euros sur lenovo.com

Lenovo Yoga C630

1199
8

Global

8.0/10

Pour

  • Connectivité
  • Autonomie
  • Confort d'utilisation

Contre

  • Manque de pilotes et d'applications natifs
  • Haut-parleurs

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

    […] 1 entrée et une sortie Controlsync, 1 port USB-C une sortie et 2 entrées USB 3. Pour brancher le Yoga 630 l’adaptateur USB-C vers HDMI de Startech a compensé l’absence de câble USB C de type mâle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.