Test du Honor 10X Lite, viable sans Google ?

Si le 9x a eu le temps d’en réchapper, l’Honor 10x Lite a subi de plein fouet l’embargo décidé par l’administration Trump à l’égard de la Chine. Dernier smartphone sous l’égide Huawei et privé d’intégration des services de Google l’Honor 10x Lite est-il condamné à l’oubli ou franchit il aisément cet obstacle pour constituer une offre solide.

Son packaging reprend les codes de la marque avec sur fond blanc, un visuel au 3/4 montrant la face avant et le dos du téléphone. Au-dessus se trouvent dans un dégradé de couleurs l’intitulé du modèle et tout en bas un encart contenant l’icône de l’App Gallery la boutique d’applications de Huawei accompagné d’une invitation à l’explorer.

L’intérieur contient le Honor 10X Lite, un chargeur, un câble USB de type C, un extracteur de carte SIM, un film anti rayures appliqué en usine directement sur l’écran et absents sur la photo une coque de protection, un casque intraauriculaire, un guide de démarrage rapide et la garantie en plusieurs langues dont le français.

Avec ce modèle Honor a opté pour le grand format soit 16,56 cm de haut, 7,68 cm de large pour une épaisseur de 0,92 cm. L’Honor 10X Lite a aussi pris de l’embonpoint affichant 206g sur la balance. Austère son design s’avère plus élégant en noir qu’en vert. La préhension à une main reste possible pour celles de taille moyenne, les petits gabarits prendront des risques.

Au dos dans le coin supérieur gauche se trouve un module de 4 capteurs photo. Au principal de 48 MP viennent prendre le relais l’ultra grand angle à 8M, le macro et celui pour la profondeur de champ à 2 MP. Désormais seuls le logo Honor et les normes de la CEE agrémentent le bas du téléphone, le capteur d’empreintes ayant migré sur le bouton de mise sous tension.

Ce dernier se situe sur la tranche droite juste en dessous des boutons de volume. L’emplacement servant à loger 2 cartes SIM et une carte microSD est réservé au côté gauche. La capacité de stockage initiale de 128 Go peut alors être étendue jusqu’à 512Go et il est possible d’utiliser les 3 de concert sans avoir à renoncer à leurs fonctionnalités.

Si elles restent de bonne facture, les photos ont tendance à être un peu pales pour les couleurs claires et de renforcer l’obscurcissement de celles qui sont sombres. Les autoportraits effectués via la camera frontale et ses 8MP sont corrects tandis qu’une amélioration des photos prises de nuit via le mode dédié est notable. La captation vidéo s’effectue en Full HD à 60 ips maximum.

L’abandon de la camera pop caractéristique du Honor 9X a pour conséquence le retour du poinçon. L’affichage n’exploite ainsi que 90,3% de la surface d’affichage de l’écran LCD pour une résolution de 2400×1080 px. L’appréciation des couleurs sur les images et dans les films n’en est pas pour autant affectée et le visionnage reste confortable.

Seuls 4Go de mémoire combinés à un Octocore Kirin 710A anime le Honor 10X Lite. Magic 3.1, la surcouche maison à Android 10 reste toutefois réactive et agréable à utiliser si l’on omet les un peu trop insistantes suggestions de services et de recommandations. Le GPU Turbo 3.0 s’avère efficace mais ne profite qu’à un nombre limité de jeux gourmands.

L’absence de services Google à l’installation est juste un peu gênante.  En plus d’applications déjà portées, l’App Gallery de Huawei ne manque pas de logiciels alternatifs. En dernier lieu à la manière de WebOS au temps où il fonctionnait sur smartphone, l’utilisation en version web de certaines applications est une solution parfaitement viable.

Ainsi pour une utilisation classique mêlant prises de photos, conversations, consultation internet et jeux occasionnels, la batterie de 5000 mAh porte l’autonomie du 10X Lite à 2 jours complets. La technologie Supercharge 22.5w lui permet de passer de 0 à 46% en 30 mn et surtout grâce à la charge inversée le smartphone peut à son tour servir de batterie via sa prise USB-C.

Avec un seul haut-parleur, l’audio de l’Honor 10X Lite est fonctionnelle avec de la distorsion quand le volume est un peu trop poussé. Ce comportement est classique pour cette gamme de prix. Il conviendra plutôt de mettre à profit la prise jack située juste à côté pour profiter d’un son stéréo en filaire.

A nouveau la stratégie d’Honor pour l’entrée de gamme est extrêmement adroite. Grace à l’App Gallery l’absence de Google Play n’est nullement un frein pour apprécier les caractéristiques du Honor 10X.  Il se positionne comme un smartphone qui répond allégrement aux besoins circonscrits d’un utilisateur standard à un prix accessible car sans licence à payer à Big G.


Honor 10 X Lite
229 euros sur hihonor.com

Honor 10X Lite

247,68
7.5

Global

7.5/10

Pour

  • Rapport qualité / Prix
  • Charge inversée
  • Autonomie

Contre

  • Retour du poinçon

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.