Test de Street Fighter V

Street Fighter : début 90’s, à cause de ce jeu tous mes amis disposant d’une NES m’ont vu rappliquer chez eux, avant de pouvoir faire tourner la bête sur mon PC. Ken, Riu, Chen Li, et tant d’autres… en voyant la sortie de mon titre préféré (avec Tekken) sur PS4, pris par la nostalgie j’ai foncé.
street-fighter

Et là…grosse déception, sans rentrer dans le détail des différentes mises à jour, on se demande quand même comment Capcom a pu laisser sortir le jeu dans sa première mouture :

  • Pas de mode arcade
  • Pas de mode versus l’IA
  • Des modes story faméliques (entre 2 et  4 combats maxi pour la quête d’un personnage), avec 3 pauvres dessins façon BD pour accompagner l’histoire
  • Un mode survie brutal (aucune option pour régénérer son énergie…)

En gros dans sa version de base, il fallait soit jouer en réseau, soit jouer à 2, ou bien s’entrainer seul après avoir expédié les quelques histoires des différents personnages, et s’être cassé les dents sur le mode survie.
street-fighter-5-1En parlant des personnages, 16 sont disponibles au début du jeu, plus 6 à acquérir. Quel dommage que les personnages du début de la saga ne soit pas tous présents d’entrée de jeu (Gully doit être acheté ou ‘’gagné’’ avec de l’argent de combat), ou que certains comme Blanka aient tout bonnement disparu. Bon on arrête là avec les critiques (pour le moment) et voyons à présent les bons cotés du jeu.
street-fighter-5-3bTout d’abord une série de mises à jour a sensiblement rectifié le tir. Il est à présent possible de combattre l’IA, le mode survie est devenu très ludique avec les différents choix d’options pour recharger son énergie, améliorer sa défense… entre chaque combat, et un mode story digne de ce nom a été rajouté. Pour le mode arcade il faudra encore attendre.
street-fighter-5-4Le mode histoire est assez dense justifiant une bonne cinquantaine de combats, et mettant en scène tous les personnages du jeu. Les scènes entre chaque combats sont bien faites, le scenario a le mérite d’exister, mais l’expérience est troublante : vous n’incarnez jamais le même personnage lors des combats, et surtout vous pouvez être amené à incarner le bien ou le mal, sans grande incidence sur la suite de l‘histoire.
street-fighter-5-2cVous pouvez d’ailleurs sauter un combat pour continuer l’aventure, et à quelques rares exceptions près, les combats ne montent pas vraiment en puissance, l’IA étant à la limite du zéro sur une bonne partie de l’histoire. La dernière mise à jour a rajouté les missions : petits défis à réaliser pour gagner du fight money. A noter qu’ils ne sont valables que quelques jours. Une fois effectués il faudra attendre les nouveaux.

street-fighter-5-6Les scènes de combat ont également été améliorées : si en fin de combat on ‘’sort’’ un personnage à droite ou à gauche de certain lieu, une petite scène supplémentaire s’active (le personnage tombe dans un coffre, se prend un régime de bananes sur la tête, se fera éjecter par un éléphant…).A présent, mis à part l’absence de mode arcade, le jeu parait plus abouti.
sfv1Le système de combat n’a pas beaucoup évolué. Quelques combinaisons de mouvements permettent de déclencher des coups spéciaux. S’ils sont déclenché à certains moment, l’attaque devient alors une petite scène cinématique qui montre comment l’adversaire se fait malmener pendant toute l’attaque (on perd la main sur le jeu, on est spectateur du massacre mais c’est amusant). Globalement ça marche assez bien en bourrinant, et on retrouve vraiment la philosophie initiale du jeu.

Les personnage sont bien modélisés et certains petits nouveaux  apportent un vrai plus (on pense à Rachid, mais surtout Laura, en mode Ju Jitsu bresilien muy caliente !!!!). A ce titre si les combattants on gagné en muscles (Dalshim ne me fera jamais avaler qu’il a atteint cette masse musculaire avec un régime vegan), les combattantes ont certes elle aussi gagné en cuisses et en pectoraux, mais on perdu pas mal de tissu sur leur tenu de combat. La pauvre Camille doit être obligé de se faire le maillot en permanence, quant à Mica… on se demande vraiment comment elle n’attrape pas une angine.
street-fighter-v-7

Les décors ont beau avoir gagné en profondeur, et être animés, leur graphisme reste assez quelconque. En revanche la bande son est très entrainante.

Au bout du compte la philosophie du jeu est là. C’est assez intuitif, le gameplay n’a pas vraiment changé, les personnage sont mieux modélisés, et les décors s’animent… Bref pour un fan de la série le jeu est agréable, mais il n’apporte pas vraiment grand-chose de nouveau. De plus pour profiter du jeu mieux vaut jouer à deux ou en réseau, car pour l’instant jouer contre l’IA est assez décevant.

street-fighter-5-launch-rosterIl manque clairement un vrai mode arcade avec une montée progressive de l’IA qui compliquerait la tâche sur les derniers combats. Il manque aussi quelques stages de destruction (comme cette bonne vieille A4 qu’il fallait exploser en un temps record).

Deux derniers points un peu agaçants :

  • on sent le jeu clairement orienté pour nous faire jouer en réseau. Mais pour ceux qui ne le souhaitent pas c est tout de même frustrant que dans le menu principal la moitié de l’écran soit dédié à des options réservées au jeu en réseau.
  •  c est sympa les mises à jours, mais quand on veut jouer et qu à chaque fois on nous demande d installer la dernière version, on perd 10 minutes (sans quoi on ne peut pas avoir accès au serveur et profiter des récompenses lors de notre progression). Désagréable impression d être sous windows sur la PS4…

Malgré tout ces petits travers le jeu est assez jouissif, j y retourne de ce pas en attendant la sortie de Tekken 7. Vous avez dit nostalgie ?

Street Fighter V

Disponible sur PS4 et PC

Cet article a été écrit par Hendpton

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

    […] démoniaque façon Pokemon et en introduisant des nouveautés comme la jauge de puissance emprunté Street Fighter, Shin Megami Tensei V est le fruit addictif d’un dosage équilibré qui captivera aussi bien les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.