Test de la Lexar Play, une micro SD pensée pour le jeu

Avec les smartphones de plus en plus performants, de nombreux jeux vidéo sortent sur nos petits appareils que l’on ne quitte jamais et ces derniers sont de nos jours très jolis, complets et réellement plaisants à jouer, à l’image du dernier blockbuster Genshin Impact. Nous ne pouvons parler de jeux vidéo nomades sans parler de la Switch, qui est tout simplement la console permettant de profiter à des AAA partout où on le souhaite. Le lien entre tout ça ? Le stockage. En effet, même si les smartphones et même la Switch possèdent une mémoire interne, télécharger les patchs et jeux supplémentaires prennent beaucoup de place, et c’est là où le stockage externe, à savoir les micro SD, sont indispensables. Alors que l’on peut en trouver pour quelques euros, toutes les cartes µSD ne se valent pas, et la Lexar Play présentée aujourd’hui, a bien quelques arguments lui permettant de sortir du lot.

Pour commencer, je pense qu’il est inutile de présenter qu’est-ce qu’une micro SD (souvent raccourci en µSD) … mais faisons le rapidement. Une micro SD est une toute petite carte électronique de 15 mm de hauteur, 11 mm de largeur et d’un petit millimètre d’épaisseur, permettant de stocker jusqu’à deux To de données ! Les modèles lancées par Lexar sous la gamme Lexar Play, sont des µSD allant de 128 Go (modèle reçu) jusqu’à 1 To (soit 1024 Go), de quoi stocker de nombreux jeux sur mobiles ou encore sur Switch. Côté packaging, rien à signaler, on retrouve simplement la micro SD derrière un design rappelant les jeux vidéo.

Bien que les consoles de 9ème génération permettent d’oublier les temps de chargement, les appareils mobiles sont, à ce moment, dépendant de la vitesse de lecture du stockage, et Lexar avec sa gamme Lexar Play fait en sorte de limiter ces inconvénients en proposant une excellente vitesse de lecture sur ses µSD. En effet, qu’importe le modèle (au niveau de l’espace de stockage) choisit, ces micros SD permettent de monter, en lecture, jusqu’à 150 mo/sec, 50% plus rapide que la plupart des bons modèles

La carte est bien entendue plug & play et fonctionne sur tout type d’appareils les lisant. Pour ma part, je l’ai immédiatement utilisée sur ma Switch (mon smartphone ayant fait l’impasse sur l’extension de stockage). Comme d’habitude, aucune action supplémentaire à effectuer : on éteint la Switch, on insert la carte et on l’a rallume. La Swtich reconnait immédiatement la micro SD et est prête à être utilisée

Dans les faits, j’ai senti une différence, mais de manière positive. En effet, j’utilisais jusque là une ancienne micro SD de 64 Go simplement estampillé “classe 10”. Avec la Lexar Play, j’ai gagné quelques secondes. Pour en avoir le coeur net, j’ai voulu vérifier les débits. Je n’ai malheureusement pas les outils utilisés en interne par Lexar (spécifiés par la marque, à savoir Lexar USB 3.1 multicartes 2-en-1 ou le lecteur Lexar Professional USB 3.1 multicartes 3-en-1), mais simplement ce qu’utilisent les utilisateurs de tous les jours. Pour ma part, un simple adaptateur micro SD vers SD m’a permis d’atteindre un très beau score de 91 MB/S en séquentiel. Le seul petit point noir viendrait des débits en écriture, qui reste corrects sans pour autant être un point fort.

Au final, pour un prix relativement (la version 128 Go est accessible pour une vingtaine d’euros) correct et au regard de très bonnes performances, les cartes Lexar Play sont à conseiller et pour quelques euros supplémentaires, sont bien loin des cartes no name proposants des faibles débits (entre 20 et 30 MB/sec en lecture). S’équiper dans de bonnes conditions est ainsi beaucoup plus facile.

Lexar Play 128 Go

20.32 €
7.5

Global

7.5/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.