Test de la Arlo Pro 3 Floodlight, pas évident de couper le cordon

En tant que structure désormais indépendante de Netgear, Arlo prend ses marques en commercialisant un nouveau type de caméra : la Arlo Pro 3 Floodlight. Si la rupture avec la famille Arlo n’est pas totale, certains parti pris tranchent avec ce qui avait été fait auparavant mais la finalité est-elle heureuse ?
Des nouveautés apparaissent déjà au niveau packaging. La partie grise de l’arrière-plan est plus foncée. Pour plus de clarté, la désignation en plusieurs langues de la caméra a disparu. On retrouve toutefois son nom, le logo, son visuel au 3/4, les caractéristiques en anglais avec les icones correspondants.

A l’intérieur de la boite se trouvent l’Arlo Pro 3 Floolight, un guide de démarrage rapide, un câble micro USB, la batterie, un chargeur compatible avec des prises anglaises et européennes, de la visserie, un cache mural, 1 autocollant, les règles de sécurité concernant la batterie et les précautions à observer lors du montage.

Si le design de la caméra est toujours aussi futuriste avec sa coque blanche et ses courbes arrondies, la discrétion n’est plus vraiment de mise. Le flash intégré de la Arlo Pro 3 a cédé la place à un projecteur tout en largeur. Les dimensions passent ainsi à 21,85 x 19,05 x 7,79 cm pour 650 g.

La conséquence de cette augmentation de poids est l’inamovibilité du système de fixation contrairement au système de vis utilisé jusqu’à présent. Si cette décision a surement été prise pour des questions de sécurité, elle limite la fixation de la camera à un plafond vu son angle d’inclinaison de 60° minimum.

Après avoir installé la batterie, la configuration nécessite l’application mobile Arlo. Faire fonctionner la caméra sans l’aide d’un Smarthub est désormais possible mais avec un réseau wifi à 2,4 Ghz uniquement.  Les routeurs comme les Orbi où il est impossible de dissocier les bandes de fréquence sont par conséquent exclus.

L’appairage s’effectue à l’aide d’un QR code qui s’affiche depuis l’application Arlo et qu’il faut scanner à l’aide du capteur de la Floodlight. La détection a été particulièrement laborieuse car il est impossible de faire quoi que ce soit y compris une mise à jour tant que si la reconnaissance ne se fait pas.

Bien que l ‘emplacement soit toujours présent, le câble de recharge magnétique extérieur n’est pas fourni. Par défaut, alimenter la batterie en ouvrant la Floodlight devient incontournable. 3 h et demie via micro USB sont nécessaires pour recharger sa capacité de 13000 mAH. Son autonomie s’élèverait alors à 6 mois.

Selon le champ de vision diagonal de 110, 125 ou 160° les vidéos enregistrées peuvent aller jusqu’à 2K. De nuit la vision est de qualité et l’éclairage de 2 à 3000 lumens permet une captation en couleur. Tout se ce qui passe devant la caméra est parfaitement audible et la voix captée depuis le smartphone est bien restituée.

La détection de mouvement, la reconnaissance d’objets ou de personnes comme la définition de zones de surveillance demeurent performantes mais sont toutefois assujetties à un abonnement mensuel après une période d’essai de 3 mois. L’enregistrement des vidéos sur 30 jours dans le nuage est inclus.

L’ajout du projecteur ne nuit aucunement à la résistance de la Arlo Pro 3 Floodlight à la pluie, la chaleur ou encore au froid. En plus à l’alarme intégrée a été ajoutée l’appel à un ami qui pourra éventuellement accéder à l’interface de la caméra et l’administrer selon les droits accordés depuis la gestion multi utilisateur.

Si l’abandon de la discrétion et du système de fixation amovible se justifient par le format de l’Arlo Pro 3 Floodlight, la connexion obligatoire à un réseau wifi 2,4 Ghz, l’absence de câble de recharge extérieur et le paramétrage totalement dépendant de la reconnaissance QR code sont définitivement à revoir.


Arlo Pro 3 Floodlight
299 euros sur amazon.fr

Arlo Pro 3 Floodlight

299.99 €
6

Général

6.0/10

Pour

  • Puissance éclairage
  • Vision nocturne
  • Captation 2K

Contre

  • Réseau wifi 2,4 Ghz obligatoire
  • Câble de recharge extérieur non fourni
  • Appairage QR code

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.