SureFire Kingpin M2, un clavier mécanique qui remplit bien son rôle

SureFire, filiale de périphérique gaming de Verbatim, est une marque nouvelle pour le blog, mais pas sur le marché avec plusieurs dizaines de périphériques commercialisés comme des souris, claviers, tapis, casque, support ou encore stockage. Concentrons-nous aujourd’hui sur le SureFire Kingpin M2, un clavier mécanique assez simple dans l’ensemble, mais qui remplit bien son rôle, avec un prix de vente maitrisé sous la barre des 50€. Voyons ensemble comment il s’en sort.

Le clavier est livré dans un packaging … enflammé. À l’intérieur, on retrouvera tout simplement le clavier emballé dans du papier. Le design du clavier est on ne peut plus simple : dans un boitier métallique compact (43.6 cm de largeur et 12.5 cm de hauteur), on retrouvera les 105 touches d’un clavier traditionnel accompagnés d’une touche Fn supplémentaire. Le câble, partant du côté droit du clavier, est tressé et mesure 1.80 mètres. L’arrière est lui aussi on ne peut plus simple. La structure du clavier est métallique, avec un revêtement plastique sur le bas et les côtés du SureFire Kingpin M2. Du haut de son 1.025 kg, le clavier semble robuste et est bien fini.

Le clavier propose bien évidemment un retour lumineux RGB sur chaque touche, mais aussi un petit ruban sur chacun des deux côtés du clavier. Via sa touche Fn, le clavier dispose de touches multimédia et de quelques accès rapide (mail, calculatrice, verrouillage, etc.) et d’une gestion des LEDs RGB directement via le clavier.

Côté technique, au-delà des LEDs, le SureFire Kingpin M2 dispose d’interrupteurs mécaniques rouges. Les interrupteurs rouges sont à la fois silencieux et sensibles. En effet, l’un des points fort du clavier est le (relatif) silence apporté par les interrupteurs. Pour en avoir utilisé plusieurs claviers mécaniques, le Kingpin M2 se veut être assez silencieux. Comme tout bon clavier mécanique qui se respecte, chaque touche a durée de vie de plus de 50 millions de frappes, d’un anti-ghosting N-key rollover et d’un délai de réponse inférieur à 1 ms. Le toucher est assez doux et la frappe est relativement sensible : chaque touche nécessite une pression ~ 50 grammes (+/- 10 grammes) pour qu’elle puisse s’enclencher. Contrairement à d’autres claviers, une légère pression permettra d’enclencher la touche, mais peu de risque d’avoir un faux positif en postant simplement le doigt dessus.

Le clavier est accompagné d’une application compagnon permettant certaines configurations, notamment au niveau du retour lumineux et des macros. Rien de bien notable à noter, le design est un peu austère mais tout est parfaitement fonctionnel et simple d’utilisation.

À l’usage, le SureFire Kingpin M2 se veut être un très bon clavier mécanique à interrupteurs rouges : silencieux et performant, le clavier de SureFire se veut être aussi accessible avec un prix de vente inférieur à 50€. Pour s’équiper sans se ruiner, le Kingpin M2 fera l’affaire, surtout dans un environnement minimaliste via son design simple et classique.

SureFire Kingpin M2

46.46 €
9

Général

9.0/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.