Matterfall dans la pure tradition du Run n Gun

Désormais les studios indépendants sont indéniablement les héritiers de l’inventivité qui régnait durant l’âge d’or du jeu vidéo. Tout comme l’excellent Atomic Runner sorti au début des années 90 durant la même période que Ca, Matterfall appartient à la grande famille des Shoot em up.

Le studio finlandais Housemarque qui l’a développé possède une expérience avérée dans le domaine. Ses fondateurs se sont déjà illustrés avec des références qui ont marqué les esprits telles que Super Stardust , Dead Nation ou plus récemment Rezogun.
Suite à l’exploitation d’une technologie extraterrestre mal contrôlée, des machines de guerre se retournent contre la population d’une colonie terrienne. Après l’évacuation massive de cette dernière, il revient à la mercenaire Avalon Darrow d’éliminer toute menace et de venir en aide aux civils restés en plan.
Combinant la frénésie du Shoot em up à la résolution d’énigmes des jeux de plateforme, les mécaniques de Matterfall sont vraiment plaisantes. Le tir omnidirectionnel d’Avalon devra parfois se substituer à des dash qui éliminent des ennemis uniquement destructibles après avoir été étourdis.
De même accéder à certains endroits du décor ne sera possible qu’en traversant ou en solidifiant des pans de matière bleue. Eviter tout contact avec son équivalent de couleur rouge est vivement recommandé sous peine de sévères dommages.
L’arsenal, les différents boss de fin comme les passages en mode apesanteur participent à faire varier le plaisir de jouer. Il est d’ailleurs entretenu par un environnement plutôt classique mais surtout sublimé par des effets de lumière et une gestion des particules parfaitement maitrisé.La musique électro composée de synthès typiques des années 80 et les bruitages collent bien à l’ambiance futuriste du jeu. En plus d’être utiles, les indications délivrées par l’assistante vocale confèrent à la dernière création du studio un rythme très dynamique.

Sans pour autant être hardcore comme Cuphead a pu être qualifié, Matterfall requiert une certaine dose de réflexes. Si l’espacement des points de sauvegarde sert à augmenter une durée de vie un peu courte, devoir recommencer depuis le début quand on échoue entre deux est un peu agaçant.A raison de 12 niveaux terminés en un quart d’heure chacun selon le degré de difficulté, 4 à 5 heures sont nécessaires pour venir à bout de l’aventure. L’absence de multi joueurs est compensée par un petit prix et rejouabilité permise en partant à la chasse aux bonus cachés.

Sans atteindre l’excellence d’un Metroid, Matterfall est un excellent défouloir dans la pure tradition du genre et constitue une excellente alternative aux joueurs ne possédant pas de console 3DS ou aux amateurs de Shoot em up en haute résolution.

Matterfall
Disponible sur PS4

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Commentaires

    guida44

    (15 octobre 2017 - 07:51)

    il a l’air pas mal ce jeu

    Silverword

    (15 octobre 2017 - 23:56)

    Il est sympa et on peut le trouver en physique pour pas cher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *