Les Sept Vies d’Alejandro Jodorowsky, surréaliste touche à tout

Quand on ne peut se rendre au cinéma reste toujours la possibilité de s’évader à travers les livres. Parmi ceux traitant du 7eme art, les Sept vies d’Alejendro Jodorowsky retrace le parcours du plus iconoclaste réalisateurs qu’il m’ait été donné de rencontrer.

A la question de savoir comment il a pu marquer de son empreinte si particulière chacun de ses films sans subir la pression des producteurs, il m’a répondu avec humour en faisant autre chose sous entendu pour atteindre un certain niveau d’autonomie financière.

La lecture des Sept vies d’Alejendro Jodorowsky permet justement de de se rendre compte à quel point le savoir-faire du réalisateur d’El Topo et de la Montagne sacrée ne se limite pas au cinéma surréaliste et la création de films cultes.

Ayant tous deux travaillé aux Cahiers de la BD, Vincent Berniere et Nicolas Tellop consacrent une bonne partie de leur ouvrage sur l’importance de la BD dans la vie de « Jodo » mais aussi impact que l’Inventeur de la psychomagie a eu sur elle.

S’il est impossible de circonscrire celui qui affirme que l’acceptation de soi, c’est la liberté le livre les Sept vies d’Alejendro Jodorowsky permet en 208 pages d’en révéler de multiples facettes utiles à la compréhension de sa réflexion.

Enfin les fans de science-fiction satisferont leur soif d’en savoir plus avec la collection anniversaire en douze volume également disponible chez les Humanoïdes Associés. Elle regroupe toutes les œuvres du nonagénaire parus chez l’éditeur.Les Sept vies d’Alejandro Jodorowsky
39 euros sur amazon.fr

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.