Destiny 2, un dernier Gardien pour tous les représenter

Après 3 années 4 extensions et un demi milliard de dollars d’investissement il était temps pour la licence Destiny de se doter d’un second opus. La situation est d’ailleurs on ne peut plus critique pour la dernière cité sur Terre.
Ses défenses n’ont guère fait le poids face à l’invasion des redoutables forces armées de la Légion Rouge. Leur leader l’indéfectible Dominus Ghault, en s’attaquant au Voyageur a privé tous les gardiens de leur lumière les reléguant au status de simple mortel.

Pour organiser la résistance ces derniers n’ont d’autres choix que de s’exiler. Tandis contrecarrer Ghaul dans ses funestes projets semble impossible vous êtes le seul gardien à avoir vu une étincelle d’espoir dans un fragment qui s’est détaché du Voyageur.

Après un résumé succinct des événements qui ont émaillé le premier volet, il est proposé d’aborder ce second Destiny avec un personnage façonné dans l’histoire précédente ou d’en créer un nouveau

Cependant anciens et nouveaux joueurs commenceront tous au niveau 1. Ainsi se lancer directement dans Destiny 2 sans avoir suivi la chronologie ne lésera personne. Les habitués des FPS ne seront pas dépaysés pour prendre le jeu en main.

L’aptitude de Bungie à faire cohabiter en totale transparence les modes multi et solo est toujours remarquable. Elle s’inscrit dans la liberté d’effectuer l’histoire de manière non linéaire à l’aide d’un système de navigation simple et pratique à utiliser.

Déjà particulièrement beau dans la première version, l’invitation au voyage et au dépaysement est manifeste dans Destiny 2 la beauté et de diversité des paysages avec beaucoup plus d’extérieurs sont un régal pour les yeux.

On les apprécie d’autant plus que la mise à disposition des passereaux étant moins évidente qu’auparavant, le repérage des butins à collecter s’en retrouve facilité. De nouveaux moyens de transport font leur apparition. Ils s’avèrent particulièrement plaisants à utiliser surtout qu’ils ne servent pas seulement à se déplacer…Si le bestiaire n’est pas extrêmement fourni, l’IA est suffisamment élaboré y compris pour les robots qui en dépit de leur similitudes avec les droïdes de combat dans Stars Wars sont bien moins stupides.

Avec un méchant aussi détestable que charismatique et une quête quasiment messianique, le mode histoire de Destiny 2 gagne fortement en densité pour revêtir un caractère encore plus épique. La musique parfaitement en ce sens grâce à Michael Salvatori dont le savoir faire bénéficie à nouveaux à cette production.
La pertinente venue de Cayde-6 avec son humour décalé apporte toutefois une note de fraicheur bienvenue dans un univers qui était bien trop sérieux. 18 heures ont été nécessaires pour aller au bout de l’aventure et une dizaine supplémentaire permettent d’achever les missions annexes.
C’est bien entendu sans compter les multiple DLCs qui continueront à prolonger la durée de vie ce Destiny. Ainsi L’extension 1 : la Malédiction d’Osiris, dores et déjà disponible propose une nouvelle planète à explorer, d’autres énigmes à résoudre, des armes et armures inédites à collecter.

Bungie et Activision sont parvenus avec Destiny 2 à améliorer un premier titre qui avait déjà placé la barre haut sur bien des points. Faire l’aventure depuis le tout début quand la majorité des joueurs seront passés sur la prochaine version sera il possible ?

Destiny 2
Disponible sur PS4, Xbox One

Destiny 2

44.89
Destiny 2
8.5

Global

8.5/10

Pour

  • Des paysages somptueux
  • Un peu d'humour grâce à Cayde 6
  • Une bande son de rêve

Contre

  • Bestiaire limité
  • Nécéssite une connexion à Internet

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *