Battlefield V, Révolution 5 sur 5

En prenant pour cadre la seconde guerre mondiale, la saga Battlefield  revient avec Battefield V sur la période à l’origine de son succès. Développé par le studio suédois Digital Illusions Creative Entertainment et édité par Electronic Art quelles sont les points fort et les faiblesses de ce 12ème opus.

Le jeu de tir à la première personne débute par une séquence  à la narration poignante entrecoupée de moments où le joueur prend la main incarnant tour à tour les combattants des différentes zones de conflit.

Après ce tour d’horizon de ce que réserve le mode Solo s’affiche le menu. Il est découpé en plusieurs sections : Votre compagnie, Armurerie, Taches, Profils, Plus où se trouvent les options, le générique, les informations générales et enfin la partie Jouer.

Cette dernière propose de se lancer dans le mode Multijoueur, de s’entrainer, de partir sur les Sentiers de la Guerre, le programme de mises à jour gratuit suivant un calendrier et pour finir les Récits de Guerre qui constituent le mode histoire.
Ces tranches de vie durant le conflit permettent aux joueur d’incarner des personnages féminins mais aussi minorités visibles comme le veut la tendance actuelle risquant de faire passer une démarche initialement originale pour une figure imposée.
Heureusement bien qu’elles ne soient pas toutes au même niveau de mise en scène, les aventures évitent d’être trop stéréotypées. Les développeurs sont parvenus à ce qu’il se crée de l’empathie aussi bien pour une jeune résistante norvégienne, une tirailleur sénégalais que pour un pilote de char allemand.

Disposant de classes particulièrement complémentaires, Battlefield V renoue avec son côté coopératif agrémenté de nouvelles mécaniques de jeu grâce à l’emploi des tanks à lance flammes pour déloger les snipers, des frappes aériennes pour nettoyer une zone.
Induite par des équipements limités, la collaboration est aussi encouragée par des fonctions comme le ravitaillement, l’achat de bonus livrables sur le terrain, ou encore la résurrection d’escouade, c’est à dire pouvoir soigner en groupe sans être medic.

Le multijoueur est composé de 8 modes sur 8 cartes. On y trouve les incontournables Matches à mort en équipe, Conquête, Domination auxquels s’ajoutent l’Invasion aérienne exclusif aux Grandes opérations et Assaut final qui couvrant 3 jours dépend de vos résultats durant les Grandes opérations.
Percée nécessitant des captures simultanées pour progresser sur l’ennemi, la ligne de front où deux équipes s’affrontent sous un feu nourri et Fournaise le Batte Royale maison (disponible en Mars) avec sa zone de combat qui se resserre  en sont les nouvelles déclinaisons.

L’arsenal mis à disposition du joueur est conséquent mais demeure équilibré. Chaque arme dispose de caractéristiques qui lui sont propres et ces différences sont sensibles lorsqu’on passe d’un matériel à un autre. De plus l’audio est particulièrement immersive avec des dialogues censés et des bruitages réalistes.Bien que datant désormais de plusieurs années, le moteur Frostbite 3 fait toujours la preuve de sa puissance en délivrant des graphismes de qualité moins sombres que dans Battlefield 1 avec des environnements entièrement destructibles et une fluidité sans failles.Avec un time to kill assez lent, l’existence d’un mode Solo et un système de mises à jour affranchi de coûts cachés, (au moment de cette publication, le chapitre 2 est disponible gratuitement), Battlefield V est un FPS respectueux de ses anciens joueurs mais qui ne s’aliène pas la génération Fornite si l’on exclut l’absence de soutien pour des compétitions esport.

Battlefield V
Disponible sur PS4, Xbox One et PC

Battlefield V

44.86
8

Global

8.0/10

Pour

  • Retour aux fondamentaux
  • Modèle économique
  • Immersion visuelle et audio

Contre

  • Peu de support pour l'esport

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.