Balan Wonderland, Sonic des années 2020 ?

Si Sonic s’apprête à célébrer ses 30 ans, son 1er programmeur n’a pas chômé. Outre son autre succès Nights Into Dreams, il a fondé son studio Prope puis est passé sous l’égide de Square Enix avec Balan Company. Avec Balan Wonderland, Yuji Naka est-il en mesure de créer le Sonic des années 2020 ?

En suivant une mignonne petite peluche, Leo et Emma découvrent un étrange théâtre. Ses portes à peine franchies, ils tombent sur un personnage fantasque dénommé Balan. Après leur avoir donné un Tims et les avoir examinés, il les embarque pour Wonderland afin de retrouver leur cœur éparpillé en morceaux.

Après avoir défini le look d’Emma ou de Leo en termes de type de carnation, de couleur des yeux et de cheveux selon 4 modèles proposés, le joueur est invité à parcourir l’île des Tims. Rejoindre l’emplacement numéro 1 provoque l’apparition de 2 portes donnant l’accès aux 2 actes de ce premier chapitre.

L’objectif est de réunir un maximum de statues dorées à l’effigie de Balan disséminées dans Wonderland. Collecter des clés permet au passage de débloquer des costumes qui octroient au personnage des compétences spécifiques utiles pour dépasser certains obstacles et continuer davantage l’aventure.

3 costumes maximum peuvent être stockés, endosser le plus appropriés en les permutant selon les situations fait partie des mécaniques principales du jeu. Celui ressemblant à un dragon permet de cracher des boules de feu, le kangourou lapin prolonge le saut, la méduse a la faculté d’emprunter des cours d’eau.

Perdre un costume au contact d’un ennemi ou en tombant dans le vide conduit inéluctablement à partir en quête d’un nouveau car sans, certains passages sont totalement inaccessibles. Récupérer les chapeaux dorés de Balan est l’occasion de varier la jouabilité en incarnant ce dernier dans des scènes de QTE.

Toujours dans cette optique d’autres défis jalonnent l’aventure comme par exemple l’épreuve de tirs au but pour les fans de football où il faut atteindre les cibles les plus intéressantes en visant juste et en dosant correctement sa puissance de tir tout en évitant le gardien afin d’obtenir un maximum de diamants.

Récupérable un peu partout dans Wonderland, cette nourriture permet le développement des Tims, mignonnes petites peluches qui peuplent ce monde et dont certaines accompagnent et aident les héros dans leur quête. Leur population croit et quand un palier est atteint, la construction de leur tour franchit une étape.

Bien que le moteur employé soit l’Unreal Engine 4, le parti pris par Naoto Ōshima pour la direction artistique est caractéristique de son style avec des personnage kawaï , des décors ultra colorés, des animations bon enfant mais aussi des textures particulièrement rétro qui n’ont rien à envier à celle d’un Super Mario 64.

Le bestiaire est varié et les boss de fin sont dans la pure tradition du genre. Aucune réelle violence ne sévit dans le jeu et les messages distillés le long de l’aventure sont positifs. La musique composée par Yamakazi et Anazawa y compris celle s’inspirant de Ghostbuster colle bien à cette ambiance Charlie et la Chocolaterie.

Rien de surprenant à la beauté des cinématiques réalisées par Visual Work rebaptisé Square Enix Image Studio Division car leur savoir faire en matière d’animation a déjà pu être apprécié dans Final Fantasy XV. Encore trop rare pour ne pas être souligné il est possible de jouer à 2  en mode local coopératif dans Balan.

Le jeu  n’est pas pour autant exempt de défauts. La gestion de la caméra s’avère perturbante quand on s’approche trop près des murs, la durée de vie bien que satisfaisante avec une quinzaine d’heures pour terminer l’histoire est artificiellement rallongée par des contraintes délibérées sur la jouabilité.

Balan Wonderland ne sera pas le Sonic des années 2020 mais avec du recul, les avis négatifs le concernant changeront. Original jeu de plateforme 3D à puzzles pour jeunes joueurs et adeptes de jeu à l’ancienne, il aurait du être positionné en tant que titre indépendant. Certes Yuji Naka quitte Square Enix mais espérons qu’il n’abandonnera pas le jeu vidéo.


Balan Wonderworld
Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S, Switch et PC

Balan Wonderworld

34,30
7.5

Général

7.5/10

Pour

  • Principe des costumes
  • Cinematique au niveau d'un anime
  • Esprit bon enfant

Contre

  • Gestion de la caméra

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.