Virtuality, salon puissance cube de la réalité virtuelle et des technologies immersives

Pour sa troisième édition, Virtuality le salon de la réalité virtuelle et des technologies immersives se tiendra à nouveau au cent quatre à Paris du 21 au 23 novembre. S’il est recommandé de s’y rendre pour être au courant de tout se qui se fait de mieux dans le domaine professionnel, que réserve t il au grand public ?
Comme précédemment le programme s’avère particulièrement riche aussi bien en termes d’interventions d’évènements qu’en innovations logicielles et matérielles. L’occasion sera ainsi offerte d’essayer Hololens 2, la seconde itération des lunettes à réalité mixte de Microsoft présentée cette année au Mobile World Congress.
Le salon permettra aussi de découvrir qu’en la matière le marché ne manque pas d’alternatives niveau hardware avec entre autres le contrôleur portable Litho à placer entre l’index et le majeur pour interagir au travers d’un smartphone dans des environnements en réalité augmentée.Alors qu’Acer et Starbreeze ont failli avec leur StarVR One le pourtant prometteur casque de réalité virtuelle haute définition avec un champ de vision de 210°, VRGineers feront la démonstration qu’ils croient plus que jamais au succès de leur casque VR XTal 5K proposant un champ de vision à 180°.
Rien de tel que le divertissement pour mesurer les avancées technologiques et naturellement les réalités virtuelle et augmentée sont concernées. Après la Paris Games Week, la compétition esport d’un nouveau genre qu’instaure peu à peu After-H le jeu de tir multijoueurs en VR sera à suivre le 23 à partir de 15H30.
Les escape et les laser games suivent de près le mouvement. Quantum de Moebius studio ne requiert aucun accessoire autre que le casque pour résoudre ses énigmes. De même en mélangeant jeu d’esprit et jeu de tir, l’immersion proposée par la Mission Firos de Spartrack VR augmente d’un cran.

Croisement de Concrete Genie et des cahiers animés Wakatoon, l’application Tokotoko du studio Kalak ne manquera pas de faire rêver petits et grands en offrant à des personnages virtuels un décor préalablement dessiné sur papier dans lequel ces derniers pourront par la suite évoluer.
Adaptés à la VR, les jeux de course les plus aboutis du moment seront jouables avec en tête VR Death Lap, le jeu mêlant à la fois conduite et tir en vue à la première personne. Développé par Ozwe Games il s’inspire fortement de Death Race le film de Paul W. S. Anderson avec Jason Statam.
La XR se généralise aussi dans les milieux culturels pour découvrir des œuvres par exemple de Magritte comme le propose au salon le studio Tamanoir avec l’Empire de l’Ordinaire ou encore le Musée d’Aubagne via la scénarisation par Hootside d’Assasins Creed le secret de Camerone.
Vitruality est clairement l’occasion de mesurer à quel point ces technologies peuvent aussi être salutaires. Dans le domaine de la santé, les solutions HypnoVR pour traiter l’anxiété, Caycea pour la douleur ou encore la formation D’Un Seul Geste pour apprendre les bases du secourisme sur un mannequin connecté méritent vraiment le détour.
Outre une série de concerts dans le cadre du festival InnovaSound, la cérémonie des tous premiers Virtuality XR Awards ou encore le jeu de piste proposé par Graaly pour tout connaitre du salon, Virtuality a largement de quoi accrocher aussi bien les néophytes que les plus informés des technophiles.

Virtuality du 21 au 23 novembre 2019
Au Cent Quatre, 5 rue Curial – 75019 Paris

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.