Test du Prizm, la webradio personnalisable par IA façon Tinder

Bien que la France soit particulièrement active dans le domaine comme on l’a encore vu au CES, percer dans la high tech est un véritable parcours du combattant.  En Octobre 2014 à la Geek’s Life, l’enthousiasme et la détermination de jeunes concepteurs attiraient déjà l’attention avec leur innovation : le Prizm.

Son packaging en forme de cube reprend sur un fond blanc le logo, le visuel du produit et le slogan The music brain. A l’intérieur se trouvent le Prizm , un guide de démarrage rapide, la garantie, un câble micro usb, un chargeur, un câble jack mâle mâle et un câble audio jack vers RCA mâle mâle.
Mais au fait qu’est ce que le Prizm ? C’est un objet connecté qui transforme vos enceintes en webradio intelligente. La programmation des morceaux s’effectue en fonction de vos goûts et eux de vos proches. Son design sobre et soigné en forme de pyramide lui donne accès à toutes les pièces de la maison.
Branché au secteur, le Prizm dispose de son propre wifi. Une fois l’application pour smartphones installée, on se connecte par ce bais pour effectuer la configuration. Il est alors nécéssaire de créer un compte et de saisir 3 morceaux qui serviront de base à l’algorithme de sélection.

Après avoir indiqué à l’objet à quel réseau sans fil, il peut se connecter, il est demandé d’activer l’accès au catalogue musical. Gratuit durant 1 an, le service coûte ensuite 39,90 euros annuellement. L’écoute en illimité et sans abonnement de webradios est aussi possible mais la fonction n’était pas disponible au moment du test.
En plus de brancher le Prizm à une sortie audio en filaire par jack ou en optique, il est possible de l’appairer en bluetooth à une enceinte connectée comme la SWELL de Cabasse. Pour l’ajustement du volume IRL il suffit faire glisser son doigt sur l’arête de la pyramide tandis qu’appuyer sur le bouton à la base de cette dernière mettra en pause la diffusion.
Sur le même principe que ce propose Tinder pour les rencontres, l’affinage des morceaux diffusés s’effectue en aimant ou en passant au morceau suivant soit directement en appuyant sur les boutons en forme de coeur et de croix du Prizm soit via l’application qui affiche alors la pochette, le titre et l’interprète correspondants.
Ces informations seront naturellement sauvegardées pour une éventuelle réécoute mais aussi pour affiner la sélection. D’autres paramètres influent sur la playlist concoctée par le Prizm. Il détectera via l’application si plusieurs personnes sont à proximité grâce au Bluetooth et prendra en compte le jour de la semaine et le moment où il est utilisé.

Il est possible d’ajouter directement d’autres morceaux qui ne seront pas forcement joués mais dont le style inspirera le Prizm. Duel of the Fates de Star Wars a conduit à l’écoute d’un titre du sombre Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban. L’approbation de ce dernier a ensuite déclenché la diffusion d’une autre piste mais extraite d’Harry Potter et la Coupe de Feu.

En revanche l’ajout de World Music a amené tout une suite de morceaux de pop rock anglais sympathique mais assez éloignée du style de musique attendu. Il est à noter que les temps de calcul peuvent s’avérer parfois un peu longs à la suite de ce genre d’opérations du moins au début.

Il arrive aussi de temps à autre que quelques latences surviennent mais elles peuvent être dues à l’encombrement du réseau ou une défaillance du FAI. Enfin le passage en mode recepteur Bluetooth permet de diffuser sa propre musique depuis un smartphone ou un ordinateur rendant ainsi des haut-parleurs connectés s’ils ne l’étaient pas.
En High Tech, il ne s’agit pas seulement d’avoir une idée innovante, de trouver le financement pour la réaliser et ensuite de la faire connaitre. L’exercice le plus délicat consiste à ce que la cible visée soit prête à adopter le nouvel usage proposé. Il semble qu’en 2018 le marché soit mur désormais pour Ubithings.

Ne plus avoir se soucier de sa playlist quand on est avec des amis tout en se faisant complimenter pour la pertinence de sa programmation alors que l’on découvre parfois certains morceaux est d’un confort totalement jubilatoire.

Prizm
149 euros sur meetprizm.com

Prizm

149
Prizm
8.5

Global

8.5 /10

Pour

  • Design
  • L'originalité des suggestions
  • L'affinage de l'algorithme façon Tinder

Contre

  • L'accès indisponible aux webradios

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *