Test de Monster Hunter World, la grande chasse est ouverte

Monster Hunter est un jeu que j’ai découvert il y a maintenant un peu plus de 10 ans sur PSP. Depuis, je suis avec attention chaque sortie d’un jeu MH sur le nôtre continent. Monster Hunter World, dernier opus sorti en date chez nous, est enfin disponible sur les consoles dernières générations, à savoir la PS4 et la Xbox One (le PC pour un peu plus tard). À l’annonce du jeu, le hype de mon côté était réellement au comble, mais au fur et à mesure que les informations filtraient sur le jeu, je commençais à avoir peur. Etant un vieux de la veille, les MH, malgré les sorties sur différentes consoles, sont restés relativement identiques dans le gameplay. Mais avec l’opus World, Capcom a changé pas mal de choses pour rendre accessible le jeu au plus grand nombre.

Monster Hunter World

Est-ce que Monster Hunter World serait casualiser à tel point au risque de décevoir les puristes ? Après plusieurs heures de jeux, je peux simplement dire que MHW est un excellent jeu et un excellent Monster Hunter. Les modifications effectuées par rapport aux anciens opus changent légèrement le jeu certes, mais pour le rendre plus facile, mais pour lui donner une nouvelle facette, et j’adore. Bien, après vous avoir donné ma conclusion, rentrons dans les détails. Etant un vieux joueur, je ferai bien entendu de nombreuses comparaisons avec les anciens jeux de la série.

Monster Hunter, comme son nom l’indique, vous met dans la peau d’un chasseur de monstres. Vous êtes membre de la 5ème flotte qui arrivez dans “le Nouveau Monde”, un nouveau continent avec sa propre faune et flore, aussi belles et luxuriantes que dangereuses et mortelles. Mais vous êtes là pour d’une, faire prospérer la colonie et de deux, découvrir et (tenter de) capturer un gigantesque dragon ancien, le Zorah Magdaros. Et une des principales nouveautés se voit dès que le jeu commence : Monster Hunter World est (presque) intégralement doublé. Allant du français et l’anglais, au japonais et même en Wyvernien, la célèbre langue que l’on entend dans tous les MH.

Partir à la chasse n’a globalement pas du tout changé par rapport aux anciens opus. Une fois que vous avez choisi votre quête au village, que vous ayez fait vos emplettes et pris un bon déjeuner à la cantine, vous voilà parti. Vous commencez votre quête dans un camp, qui est un des seuls endroits sûrs de la vaste zone d’exploration. Et c’est à partir de là que les modifications / nouveautés de cet opus se font sentir. Premièrement le jeu est très beau, après avoir passé des centaines d’heures sur les moutures PSP / 3DS et Wii U, MHW est vraiment vivant. Notamment sur la deuxième zone explorable, très colorée et très lumineuse, avec moult détails (voir ci-dessous).

Et au fur et à mesure que l’on se ballade, on se rend compte d’une chose : la zone est intégralement accessible sans aucun temps de chargement, rendant ainsi la chasse beaucoup plus fluide (supprimant au passage les échappatoires). Idem avec les consommables, la grande nouveauté est qu’il est à présent possible d’utiliser ses potions, antidotes et steaks tout en marchant. Fini les moments stressants où vous voyez le monstre foncer sur vous pendant que vous êtes immobiles. La simplification du gameplay passe aussi par les “à côtés”. Vous avez à présent par défaut (sans encombrer l’inventaire) et de manière illimité accès à l’aiguisoir, à une canne à pêche ou encore la pioche.

Importante nouveauté, touchant ainsi directement au gameplay, la présence d’une fronde. Cette dernière, sorte de mini arbalète logée au niveau du bras droit, permet moult choses : lancer des pierres, des baies explosives ou encore des capsules (qui avant était lancée à la main) : étourdissante, éblouissante, bouse, couteau poison, etc. Le jeu propose une visée assistée qui rend l’utilisation de la fronde très facile. Mais cette dernière n’est pas uniquement utile pour tirer sur le monstre, elle vous servira aussi et surtout à utiliser votre environnement, qui dans cet opus, devient une arme à part. Le monstre se trouve sous une stalagmite géante ? Tirer un caillou avec votre fronde dessus pour la faire tomber, le monstre se trouve près d’une grenouille paralysante, tirez dessus, elle explosera libérant ainsi un gaz qui paralysera le monstre. Et j’en passe… Apprendre à utiliser son environnement à bon escient devient vite indispensable pour s’en sortir.

Autre grande nouveauté : les navicioles. Vous avez dû les voir dans les différentes images ou vidéos du jeu, ce sont des petits insectes qui laissent une petite traînée verte là où elles vont. Ces dernières vont vous permettre de trouver immédiatement, sur le terrain, tous les éléments avec lesquels vous pouvez interagir : points de collecte, matériaux pour la frondes, matériaux tombés des monstres, traces des monstres, ainsi que (le plus utile) la piste pour remonter jusqu’au monstre à chasser.

Niveau armes, le jeu propose 14 types d’armes complètement différentes avec chacune leur propre gameplay et combo. Pas de nouvelles armes dans cet opus mais quelques remaniements. Enfin, un des points les plus importants, le bestiaire. Bien que d’anciens montres sont toujours présents (Rathian, Diabolos en autres), de nombreux nouveaux monstres font leurs apparitions, tous aussi différents les uns des autres. Au total le nombre de grands monstres différents s’établi à 31. Ce chiffre est assez loin des autres opus (81 pour MH4 Ultimate) mais les devs ont promis de nombreux nouveaux monstres en DLC, et ce de manière gratuite. Le Deviljoh étant déjà annoncé ! Il n’est pas rare de voir croiser plusieurs monstres lors d’une mission. Dissimulez-vous et laissez la magie opérer : les monstres vont commencer ainsi à se battre entre eux. Et c’est un joli spectacle. Petite précision supplémentaire, on voit à présent, de manière numérique, les dégâts effectuées sur le monstre (cela permet de reconnaître les endroits résistants par exemple). Alors que je frappe à environ 10-20 points de dégâts avec mon katana, il n’est pas rare de voir la Rathian apparaître, frapper le monstre que je combats, et voir qu’elle fait plus de 700 de dégâts. Merci la Rathian !

Enfin, Monster Hunter est avant tout un jeu orienté multi. Jusqu’à quatre joueurs peuvent prendre part aux grandes chasses. La nouveauté principale est qu’en solo, le joueur peut faire appel à n’importe quel moment à d’autres joueurs via une fusée éclairante. Pour le reste cela reste assez classique, on peut créer et rejoindre des guildes pour pouvoir jouer entre amis.

Le jeu est un véritable plaisir à prendre en main, les petites nouveautés et modifications réalisées au gameplay ne rendent pas forcément le jeu plus facile, mais le rende plus dynamique dans la mesure où l’on est jamais obligé de s’arrêter (hormis pour aiguiser). En solo ou (et surtout) en multi, le jeu est excellent, joli et plein de vie. Malgré un bestiaire assez faiblard au vu de ce que la série nous avait habitué, le jeu promet de nombreuses heures de fun. Entre 40 et 50h seront nécessaires pour finir l’histoire principale, mais côté multi, le temps de jeu peut être infiniment plus grand.

 

Monster Hunter World

54.90 €
Monster Hunter World
9.7

Global

9.7 /10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *