Test du moniteur incurvé 35 pouces AOC Agon AG352UCG6

Après l’avoir approché durant sa présentation à Paris, tester en condition réelles un écran incurvé nous a été proposé par AOC mais pas n’importe lequel. Le AG352UCG6 est aussi le premier moniteur au format 35 pouces mis à notre disposition et le livreur n’était pas vraiment prêt.

La taille de la boite tenait à peine sur son diable et les 15,3 kg de l’ensemble ne rendaient pas les choses faciles. Le packaging n’en demeure pas moins fidèle aux codes Agon avec un visuel approprié au slogan Born to Battle (né pour guerroyer), les icones illustrant les caractéristiques principales, une vue arrière de l’écran, le logo et la référence.

Le carton contient une base, un bras, une dalle un bloc et un câble d’alimentation, 5 vis , un câble USB 3, un câbleHDMI, la fiche produit et un CD d’installation. Il est prudent de poser l’écran à plat sur sa face avant pour fixer la base au bras. Le pied alors constitué maintient la dalle via 4 vis nécéssitant l’utilisation d’un tournevis cruciforme.

L’esthétique soignée du AG352UCG6 est préservée avec juste Agon écrit en façade. Avec de part et d’autre une lignée de leds, un seul bouton au centre de l’écran sous la tranche inférieure sert à l’allumer mais aussi à accéder aux paramètres. Le faire bouger permet de naviguer dans les options mais un temps d‘adaptation est requis pour valider sans être tenté de le presser.

Au dos figure le sigle AOC avec la plaque caractéristique en forme de V. Au lieu du rouge très utilisé dans le Gaming, Agon a opté pour un gris métal plus bureau-compatible. Dans les réglages, la possibilité est offerte aux moddeurs de customiser en rouge, vert ou bleu les rangées de leds situés derrière les 4 bandes translucides comme celles de la tranche inférieure.

Reposant sur sa base à 3 embranchements, l’AG352UCG6 est vraiment stable. Il est nécessaire d’avoir un bureau assez grand où le poser car le pied requiert une profondeur importante. Sa hauteur peut s’ajuster sur 120 mm et la poigne de transport n’est pas un luxe pour aider à déplacer cette montagne de 58,7 x 84,7 x 26,6 cm.


Il est possible de le faire pivoter sur son axe vertical de -30° à 30° et basculer d’avant en arrière entre -5,5° et 28°. Le repose caque rétractable est la petite attention à laquelle un gameur ne peut rester insensible. Avec un angle de vision vertical et horizontal de 178°, l’AG352UCG6 est un 35 pouces avec un rayon de courbure de 200 cm.

Sa dalle de type MVA au format 21:9 affiche pour une résolution QHD Ultra Wide de 3440 x1440 px pour un taux de rafraichissement à 120 Hz avec un temps de réponse de 4 ms. Grâce à la technologie G-sync d’une GeForce GTX 1080, que ce soit sur Overwatch ou Battlefront II aucun effet de déchirement (tearing) ou de micro saccades (stuttering) ne sont survenus.

On retrouve aussi sur l’AG352UCG6 , les petits plus logiciels comme le Shadow Control pour éclaircir les zones d’ombres sans impacter l’intégralité de l’image, le Flicker Free pour atténuer la fatigue oculaire due au scintillement sans oublier le mode AOC Low Blue Light pour une meilleure gestion des émissions de lumière bleue.

Avec seulement un port HDMI un Displayport, 3 ports USB 3 dont un pour faire la liaison avec le PC, une entrée et une sortie audio au format jack, la connectique est clairement limitée sur le moniteur. Enfin, même s’il ne peut rivaliser avec celui d’un caque ou d’une enceinte externe, le rendu audio des 2 haut-parleurs 2×2 watts est notable.
Si l’incurvation n’était pas idéale pour la télévision du salon, ceux qui n’étaient pas installée à une place centrale étant lésé, le concept convient mieux au Gaming qui se pratique majoritairement en solo. L’immersion offerte par AG352UCG6 est garantie pour le gaming, le visionnage d’un film 4K en 21:9 ou pour l’ouverture de plusieurs feuilles de calcul sous Excel.

Avec une telle polyvalence, la connectique est la seule faiblesse à revoir pour cet écran.

AOC Agon incurvé 35 pouces AG352UCG6
949,96 euros sur ldlc.com

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.