Test du HP Omen Mindframe, garder froides la tête et les oreilles

Pour séduire les gameurs, HP a musclé ses PCs mais s’est aussi penchée sur les accessoires. En plus des claviers, souris, la firme s’attaque à l’écosystème gaming en proposant sacs de transport et même des vêtements. Avec le MindFrame, elle réalise une première mondiale dans le domaine des casques pour le jeu vidéo.Sur fond noir avec en arrière plan le logo Omen, le Mindframe est visible sur le packaging. En rouge métal s’affichent la gamme, son nom et sa vocation en anglais et en français. Au bas de la boite, 2 icones rappellent quelques caractéristiques et à mi hauteur le logo Frostcap attire l’attention sur l’innovation principale.
Pour dès l’ouverture donner l’impression d’avoir à faire à un produit premium, le casque d’HP, logé dans un carcan en plastique derrière une paroi translucide, est fourni avec un guide rapide d’utilisation, la garantie, un logo Omen autocollant et un feuillet regroupant diverses informations légales.
Pour un casque Gaming, le design du Mindframe est sobre, son retro éclairage RGB compris. Il demeure imposant et assez lourd avec ses 477 g alors qu’il est majoritairement constitué de plastique certes de qualité. Pour l’ajuster, un bandeau en simili cuir doux au toucher mais peu épais se situe sous l’arceau principal.
Si les écouteurs de 40 mm ne pivotent pas, ils sont recouverts d’un agréable tissu respirant. Pour l’entretien, ils sont plutôt faciles à enlever. Les plaques en aluminium des hauts parleurs sont refroidies par un système thermoélectrique en graphite. La chaleur est ensuite conduite vers l’extérieur du casque.
Mise au point par HP, cette technologie baptisée Frostcap évite aux oreilles de chauffer. Le froid généré est réglable sur 3 niveaux depuis l’application Centre de Commande Omen utilisable sous Windows 10 seulement. Le système profite aussi à l’isolation audio du MindFrame qui même passive s’avère satisfaisante.

L’ajustement du volume peut s’effectuer depuis le casque via une molette rotative située sous l’écouteur droit. Inamovible, le microphone pivote à la verticale. Lorsqu’il est levé, à son extrémité, une led rouge s’allume pour indiquer qu’il est coupé. La captation est bonne même si une réduction du bruit ambiant aurait été un plus.

Le Minframe se branche en USB via un câble tressé de 1,90 m non détachable. Il fonctionne uniquement en mode défaut sur PS4 et s’avère inutilisable sur Xbox One. Le PC est donc à privilégier pour l’utiliser. Outre le refroidissement, le Centre de Commande Omen sert aussi à gérer les leds situés sur chaque écouteur.
Le son délivré par le Mindframe est de qualité avec une appétence pour les basses et un bon comportement dans les aigus mais paradoxalement aucun équaliseur, enregistrement de profils ou contrôle sur la restitution virtuelle de l’effet surround 7:1 n’existent en option pour personnaliser l’expérience.

Permettre aux gameur de garder la tête et les oreilles froides est une riche idée mais avec ce Mindframe, HP a omis que le paramétrage audio est déterminant dans le choix d’un casque. Annoncée durant la Gamescom la révision du Centre de Commande corrigera surement ce manque. A voir mais surtout à entendre…

Omen Mindframe
199,99 euros sur store.hp.com

Omen Mindframe

160,76
6.5

Global

6.5/10

Pour

  • Frostcap
  • Confort d'utilisation
  • Design

Contre

  • Pas de paramétrage audio disponible
  • Majoritairement plastique
  • Poids

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.