Test du Gigaset GS270, priorité à l’autonomie

Après le test du français Wiko View pro 2 et en attendant celui de la marque algérienne Condor, notre tour du monde des smarphones milieu de gamme se poursuit avec Gigaset le germanique fabricant de téléphones DECT la technologie sans fil souvent utilisée en entreprise en alternative au GSM ou au Wifi.Se lancer sur le marché des mobiles coule de source pour cette ancienne filiale du groupe Siemens. Parmi les modèles disponibles figure le GS270 plus. Son packaging répond aux codes couleurs de la marque: un logo typographique orange sur fond blanc avec une photo avant et arrière du téléphone et le nom du modèle.
La boite en carton renforcé contient le smartphone, un extracteur de carte SIM, un chargeur, un câble micro USB un guide de démarrage multilingue incluant le français et  des écouteurs intra auriculaire. Le design du GS270 plus est plutôt classique avec en bas de l’écran les touches sensitives de navigation Android non rétroéclairées.
A l’arrière se trouvent, l’appareil photo, le capteur d’empreinte avec juste en dessous le logo en lettres d’argent. Plus bas apparaissent discrètement mais malgré tout visibles les icones de certifications aux normes européennes tandis qu’un rectangle de perforations laisse passer le son du haut parleur.
Grace à ses bords arrondis et ses dimensions 149×74 mm pour une épaisseur de 8,95 mm, la préhension du GS270 plus est agréable. Les boutons de mise sous tension et de volume sont sur sa tranche gauche. A droite se situe l’emplacement pour au choix 2 cartes SIM ou à la place de l’une d’elles une extension SD.
Son écran IPS 2,5 D au format 5,2 pouces affiche une résolution 1920×1080. 3 Go ram pour le modèle GS270 Plus, 32Go de stockage et un processeur Mediatek octocore MTK 6750T à 1.5 Ghz   se chargent de faire tourner la version 7 d’Android, aucune mise à jour vers Oreo 8.0 n’étant disponible pour l’instant.
Sans surcouche logicielle,  le GS270 plus ne compte que  2 applications préinstallées  T-Mobile utiles seulement en Allemagne. Les développements maison concernent les fonctions gestuelles permettant de faire une capture d’écran avec 3 doigts ou de lancer des applications en dessinant une lettre sur l’écran.
Si la plupart des jeux  tournent facilement, les plus gourmands comme PUBG devront être configuré en basse résolution. La batterie de 5000 mAH  octroie une autonomie de quasiment 2 jours combinant jeux vidéo, consultation des réseaux sociaux, prises de photo et se recharge totalement au bout de 2h30.Cette dernière activité est cependant le talon d’Achille du GS270 plus puisque son objectif 13 MP à 5 lentilles et ouverture f/2.2 pêche au niveau du rendu des couleurs. L’acquisition vidéo s’effectue toutefois en 1080p. Utile pour de la visioconférence le capteur avant de 5 MP dépannera pour la prise d’autoportraits.
Le GS270 plus permet d’écouter la radio avec le casque et aussi de manière tout à fait audible via le haut parleur. L’inconvénient est qu’en le plaçant au dos et non sur la tranche inférieure du téléphone le son peut être plus ou moins étouffé quand on tient le smartphone en mode paysage avec les 2 mains.
Que ce soient le GS270 ou sa version plus qui se différencie par 1 Go de mémoire et 16 Go de stockage supplémentaires les smartphones de Gigaset sont des milieux de gamme totalement fonctionnels dotés d’un écran de qualité et d’un surprenant haut parleur. Moins convaincants pour  la photo, ils se distinguent par leur excellente autonomie.

GS270 plus
229 euros sur gigaset.com 

Gigaset GS270

190
7.5

Global

7.5/10

Pour

  • Autonomie
  • Rapport qualité prix
  • Haut parleur puissant

Contre

  • Les photos manquent de couleurs

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.