Les joueurs sur PC disposent d’une multitude de périphériques pour s’adonner à leur passion. Ce large éventail leur permet de spécialiser leur équipement en fonction des jeux auxquels ils s’adonnent. Conçue par Steelseries, la Rival 500 l’illustre assez bien.
Son packaging revêt un habillage gris et orange avec au recto une photo du produit, son nom, la compatibilité Windows Mac et au verso un schéma détaillant quelques points distinctifs. Contrairement aux multiples feuillets d’Iriscan, un seul document invite à se rendre sur le site officiel.Tout de noir vêtue, la Rival 500 arbore un translucide logo Steelseries à la fonction plus qu’informative. A destination des droitiers, elle tient bien en main grâce à son grip. Relativement lourde avec ses 129 g, elle est confortable au toucher grâce au revêtement soft touch de ses 2 principaux boutons.Les 3 patins en téflon de la Rival 500 lui confèrent une glisse agréable. Avec une sensibilité allant jusqu’ à 16000 DPI, son capteur PixArt PMW3360 couvre largement les besoins en précision de la majorité s des joueurs y compris des professionnels.
En plus de ses 2 boutons principaux, la Rival 500 possède 13 boutons dont 6 formant un cercle autour du pouce. Afin d’éviter des clics intempestifs les 2 du bas peuvent être verrouillés physiquement grâce au switch localisé sur le dessous de la souris.
La molette au défilement cranté, un peu léger est cliquable non seulement en son milieu mais aussi en la déplaçant à gauche et droite. Le logiciel Steeseries Engine 3 permet d’attribuer des taches à chacun des boutons mais aussi de paramétrer le rétro éclairage de la molette et derrière le logo.
La caractéristique la plus sensationnelle au sens propre de la Rival 500 réside dans son système vibratoire qui sur le même principe que les témoins lumineux peut servir d’avertisseur tactile  en fonction des situations rencontrées durant une partie.Cette exhaustivité fait de la Rival 500 une souris qui sera appréciée des joueurs de MOBA et de MMORPG avec des raccourcis à portée de pouce. Il est juste étonnant que Steelseries n’ait pas eu recours au tressage pour le câble afin d’éviter qu’il ne s’abime dans le temps.

Si jouer sur votre bureau nécessite l’utilisation d’un tapis de souris parce qu’il est en verre par exemple, le tapis de souris QcK Prism également de Steelseries pourrait se combiner à la Rival 500. Son packaging présente au recto un système d’ouverture assez original avec une languette à tirer.
A l’intérieur se trouvent le QcK Prism, une surface réversible et un guide d’installation. Le système mesure 35,6 x 29,2 cm. Inamovible, son câble est placé à gauche pour ne pas gêner celui de la souris. Sa base en caoutchouc lui confère une adhérence efficace y compris sur le verre.
Le QcK Prism fait en réalité office de réceptacle à ce qu’on a généralement tendance à considérer comme étant un tapis de souris. Ce dernier est réversible, utilisable recto pour un usage rapide et verso pour un plus grand besoin de précision mais qui a tendance à attirer la poussière.
Raccorder l’ensemble au port USB d’un ordinateur déclenche 12 zones colorées sur le pourtour du QcK Prism. Tout comme les boutons ou les diodes de la Riva 500, elles sont entièrement paramétrables depuis le même logiciel Steel Engine 3.Un système de connexion magnétique devant à droite ou à gauche du QcK Prism serait une belle amélioration du concept qui à la base constitue déjà une première mondiale. Un câblage tressé aurait également été le bienvenu pour préserver l’investissement que représente cette installation.
Sans être indispensable le QcK Prism est un lumineux complément à la Rival 500 qui ne manquera pas de faire briller le joueur star que vous êtes.


Rival 500

89 euros sur fr.steelseries.com

Qck Prism
74,99 euros sur fr.steelseries.com