Test de la Cabasse Swell, la première enceinte nomade de la firme

Nous vous présentions il y a quelques mois de cela, la Stream Bar de Cabasse (Lire : Test de la Stream Bar de Cabasse, barre de son Streaming et Home Cinema Haute Fidélité). Une excellente barre de son, qui bien qu’onéreuse et ne s’adressant pas à toutes les bourses, dispose d’une excellente restitution sonore. Cabasse propose depuis peu sa première enceinte nomade, la Swell, qui se veut être la première enceinte portable haute fidélité de la firme. La Cabasse Swell est disponible au prix officiel de 229€.

L’enceinte est livrée avec le strict nécessaires : un chargeur (avec embout interchangeable), quelques feuillets de démarrage / garantie ainsi que l’enceinte, protégé dans une petite chaussette en tissu. Pour une enceinte nomade haut de gamme, on aurait préféré une véritable sacoche de protection. L’enceinte est très bien protégée dans son packaging, aucun risque de casse à l’arrivée.

Les connaisseurs de la marque, ou du moins ceux qui ont lu notre précédent test, reconnaîtront immédiatement les traits du design de la Swell. En effet, bien que plus petite et compacte (enceinte nomade oblige), la Cabasse Swell rappelle très fortement à une version miniature de la Stream Bar, la barde son de la firme. Avec des dimensions très correct (185, 75, 75 mm), la Swell prend la forme d’un tube large de 18.5 cm. Principalement recouverte d’une grille métallique (hormis au niveau des boutons de contrôle), le design est agrémenté du nom et du logo de la firme en relief, ainsi que des anneaux brillants aux extrémités. Notez que personnellement, le côté doré brillant effet “bling-bling” ne me plait pas vraiment. Heureusement, Cabasse propose la Swell dans un autre coloris, bien plus sobre, nommé Noir-Black Chromium. Côté masse, l’enceinte pèse tout de même 750 grammes. Ce n’est pas énorme en soit, mais c’est tout de même à noter, car l’effet lourd est assez présent au vu des dimensions compactes de l’enceinte.

Cabasse Swell

On retrouve sur le haut six boutons physiques permettant de contrôler l’enceinte, allant du bouton power, celui de l’appairage aux contrôles du volume. Étrangement, et sauf erreur de ma part, je n’ai pas trouvé la touche permettant de pouvoir mettre pause / play et de passer à la piste suivante (le fameux profil A2DP). De plus, même si cela est souvent inutile, l’enceinte n’embarque pas de micro et il est donc impossible de passer des appels téléphoniques avec. Quant à l’arrière, on retrouve l’entrée auxiliaire (mini-jack 3.5 mm), un port micro-USB dédié à la maintenance de l’enceinte (mise à jour) et enfin l’entrée pour la recharge de la Swell.

Au niveau des caractéristiques techniques, l’enceinte embarque quatre haut-parleurs : deux dédiés aux aigus / médiums d’une diagonale de 40 mm et deux dédiés aux graves, avec cette fois ci une diagonale de 35 mm. L’enceinte est ainsi capable de déployer 60 W de puissance, soit un volume sonore au maximum de 90 dB. La Cabasse Swell est équipée d’une puce Bluetooth 4.0 couplée au codec “lossless” aptX ainsi que d’une puce NFC pour l’appairage facile. En plus d’un jeu de retour lumineux à l’aide de LED, un retour vocal est disponible pour informer l’utilisateur de l’état de l’enceinte (notamment pour le niveau de batterie). Enfin, la Swell propose un “party mode” où il est possible d’associer ensemble deux Cabasse Swell pour réaliser du vrai stéréo : chacune des enceintes s’occupera ainsi d’un canal. La fonctionnalité est très intéressante, encore faut-il posséder deux de ces enceintes. Côté autonomie, le constructeur annonce jusqu’à 10h non-stop de musique. Pour ma part l’enceinte a tenu environ 8h d’autonomie via Bluetooth et sur un volume plutôt bas.

Passons à présent à la qualité sonore de la bête, et Cabasse ne nous déçoit pas de ce côté-là. Bien que les basses sont bien présentes et percutantes, toutes les gammes sonores sont présentes, le son est très clair et fidèle. Lorsqu’on pousse le volume à fond, on est agréablement surpris par la précision du son, la Cabasse Swell ne laisse pas place à des distorsions ou saturations. Rien à redire de ce côté, l’enceinte est vraiment excellente sur le rendu sonore.

Bien que légèrement onéreuse, un peu lourde et manque légèrement de fonction (profile A2DP), la Swell est une très bonne enceinte. Bonne autonomie, design soigné et excellent son. Les possesseurs de l’enceinte ne seront certainement pas déçus de la bête.

Cabasse Swell

229.00 €
Cabasse Swell
8.5

Global

8.5 /10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *