Huawei et ses flagship 2022 : un smartphone et des wearables !

C’était le 18 mai, à Milan, que Huawei a convié la presse européenne pour l’annonce des principaux produits de la branche Huawei Mobile pour cette année 2022. Alors que Huawei nous a habitué à une ribambelle de smartphone haut de gamme, cette année fut très orientée montre et bracelets connectés. Malgré cette légèreté, Huawei continue de proposer des produits hauts de gamme et innovant, avec pour commencer le Huawei Mate Xs 2, le smartphone pliant que j’ai pu prendre en main.

Le Huawei Mate Xs 2 est un smartphone pliant disposant d’un écran unique, plié (presque) au milieu, sur l’extérieur. Derrière les 255 grammes du Xs 2, nous retrouvons un grand écran de 7.8″ d’une résolution de 2480 x 2200 pixels (ratio 8:7.1), rafraichi à une cadence de 120 Hz. Une fois plié, la face avant propose un écran « classique » de 6.5″ au format 19:9 ème, accompagné d’un poinçon avec la caméra selfie de 10 Mpx. L’arrière concentrera l’autre partie de l’écran plié (éteint de manière générale) et les trois capteurs photos principaux (principal de 50 Mpx, ultra grand-angle de 13 Mpx et un téléobjectif x3 de 8 Mpx. Le tout propulsé par une batterie de 4600 Mah et malheureusement, sans les services Google. Côté technique, c’est un Snapdragon 888 version 4G, 8 Go de RAM et 256/512 Go de stockage qui feront tourner le smartphone. Sanction américaine oblige, Huawei ne peut utiliser une puce 5G et donc les derniers processeurs de Qualcomm (le modem 5G n’étant pas dissociable). Le smartphone sera disponible en Juin au prix, salé, de 1 999 €.

J’ai eu l’occasion de l’utiliser quelques minutes et mes premières impressions sont plutôt bons ! Le Mate Xs 2 est très agréable à utiliser, le système de pliage a l’air assez robuste et bien travaillé. Plié le smartphone demandera un petit effort car un système de ressors pousse le smartphone à s’ouvrir. Pour maintenir le Mate Xs 2 fermé, Huawei a mis en place un petit système de clip qui l’empêchera de s’ouvrir. Le seul moyen, est d’appuyer sur le petit bouton présent à l’arrière du smartphone pour que libérer l’écran. Côté logiciel Huawei a misé sur le multi tâche avec la possibilité d’avoir deux applications tournant en même temps. De ce que j’ai vu, l’écran arrière est mis en avant qu’à une seule reprise, lors de la prise de photos avec du mirorring : l’écran avant et arrière affiche l’image, permettant de prendre des selfies avec le capteur principal.

Les autres annoncent concernent les Wearables avec principalement les Huawei Watch GT 3 Pro et Watch D.

Les Watch GT 3 Pro sera le haut de gamme de Huawei avec des matériaux de ce qui se fait de mieux dans l’horlogerie : du verre en saphir et un cadre en titanium (46 mm) ou en céramique (43 mm). Côté logiciel, la montre enregistre plus d’une centaine de sports, possède une puce GPS, mesure la fréquence cardiaque, le SpO2, etc. Deux nouveautés sont à noter et pas des moindres, la GT 3 Pro propose un ECG (électro cardiogramme) et une puce permettant de connaitre la profondeur de plongée, jusqu’à 50 mètres, le tout avec une autonomie de 7 (version céramique) à 14 jours (version titanium). Les montres sont déjà disponibles sur le marché entre 369 € et 499€ pour la version titanium (suivant les bracelets) et entre 499 € et 699 € (!!!)  pour la version céramique (toujours suivant les bracelets). Ayant rapidement pu les prendre en main, les montres sont réellement jolies et qualitativement haut de gamme.

Une des autres nouveauté très intéressante est la Huawei Watch D. Cette dernière est un montre rectangulaire pensée pour la santé et le sport. En plus de proposer une mesure de la fréquence cardiaque, la concentration d’O2 et un ECG, la Huawei Watch D propose aussi une mesure de la pression sanguine. La pression sanguine est généralement prise chez le médecin afin de connaitre sa « tension », à l’aide d’un bracelet gonflant mis sur le coude. Ici c’est pareil, la montre, à l’aide d’une pompe, le bracelet gonflera et permettra de de mesure la pression sanguine. Notez qu’elle dispose d’un bouton permettant en moins d’une minute, de réaliser un petit bilan de santé. La Watch D sera disponible à partir 449 € mais aucune date n’est pour le moment annoncé dans l’hexagone.

Pour les autres annonces, nous avons deux mises à jour de bracelet connecté avec la Huawei Band 7 et Watch Fit 2, dont les principaux détails sont listés ci-dessous. Mention pour les Huawei S-Tag, une nouvelle référence, qui sont des trackers d’activité petit et léger de 7.5 grammes sur la balance. Ces trackers sont des sortes de potentiomètres destinés la mesure de vos entrainements, pensées pour être attachés sur une roue de vélo ou lacet de chaussures, fonctionnant avec l’application Health de Huawei.

Ces annonces sont les bienvenues et montre que Huawei, malgré ses problématiques avec l’embargo américain, continue d’innover et avancer. Malheureusement, la tendance mobile s’effondre, pour 2022, Huawei annonce un seul smartphone à près de 2000 €… Les wearables continueront donc de les porter, en attendant je l’espère, un meilleur avenir sur la branche smartphone.

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.