Horizon Forbidden West, un régal malgré un véritable talon d’Achille

Dans un contexte vidéoludique tendu entre les pénuries de composants et les acquisitions qui se chiffrent en diziaines de milliards, Playstation a misé gros sur Horizon Forbidden West. Exclusive à ses consoles, la suite d’Horizon Zero Dawn est-elle en mesure de répondre aux attentes des joueurs et de Sony Interactive ?

Malgré sa victoire sur Hades le programme chargé d’éradiquer la vie sur terre, Aloy reste préoccupée par la prolifération de la Nielle, une plante nocive qui empoisonne tout ce qu’elle touche. Essayer de restaurer une copie de GAIA, l’IA qui pourrait tout régler la conduit à retrouver Sylens qui s’est réfugié dans l’Ouest prohibé.

Horizon Forbidden West est un jeu d’aventure action en vue à la 3eme personne en monde ouvert développé par le studio Guerilla Games créateur de Killzone et publié par Sony pour la PS4 et la PS5. Second volet des aventures de son héroïne Aloy, il se déroule 6 mois après les évènements du premier opus.

Afin de renseigner ceux qui n’ont pas joué à Horizon Zero Dawn, le jeu commence par une cinématique qui reprend les éléments principaux de l’intrigue. Il s’ensuit des missions plutôt simples aux cours desquels se fait petit à petit l’apprentissage des commandes pour piloter Aloy et découvrir ses nombreuses aptitudes.

Les joueurs de la 1ere heure retrouveront leurs automatismes pour la collecte de ressources, les scans de l’environnement grâce au focus, la roue de sélection des armes et la concentration permettant de ralentir de temps. Comme tout néophyte, ils ne manqueront toutefois pas de découvrir de toutes nouvelles habilités.

L’attracteur est un grappin utile pour franchir des obstacles et exploiter la verticalité du jeu. Planeur énergétique portatif, l’ailegide autorise des sauts depuis n’importe quelle falaise. Enfin pirater des Coureuses sorte de mouflons mécaniques à utiliser en tant que monture est efficace pour se déplacer plus vite.

L’existence d’une version PS4 n’entache en rien la beauté des graphismes sur PS5. Déjà utilisé dans une version antérieure pour Until Dawn, Death Stranding et Horizon Zero Dawn, Decima, le moteur dont Guerilla Games est propriétaire, surperforme dans sa dernière version quel que soit le mode utilisé soit 30 ou 60 FPS.

Mis à part quelques problèmes de caméra, de physique et le design des PNJ qui laisse parfois à désirer, les environnements sont divers et chatoyants, la modélisation des personnages principaux est vraiment réussie. En plus des machines emblématiques déjà connues, le bestiaire s’est enrichi de nouvelles tout aussi impressionnantes.

En détournant l’utilisation de certains instruments tout en faisant appel à différentes percussions, les compositeurs de Horizon Forbidden West ont réussi à créer une ambiance sonore marquante et une bande originale empruntes de passages oppressants, de temps en temps mélancoliques et parfois épiques.

Que ce soit avec Aloy au travers de plusieurs arbres de compétence, de son arsenal via de nombreuses améliorations à effectuer en atelier ou en ce qui concerne les paramètres du jeu, les efforts de Guerilla Games pour rendre Horizon Forbidden West accessible est un modèle que devrait suivre l’industrie.

Ponctuées par de parfois trop nombreuses cinématiques débouchant souvent sur des questions à choix multiples, Horizon Forbidden West est généreux en contenu comme l’atteste la taille de sa carte. En plus de la quête principale qui requiert 50 heures pour être remplie vient s’ajouter la moitié de ce temps en missions annexes.

Avec un scenario bien ficelé, des graphismes éblouissants une jouabilité améliorée une bande son originale et une accessibilité accrue Sony a eu raison de miser sur Horizon Forbidden West, l’annulation de l’édition collector Regalla à une dizaine de jours de la sortie est au final le seul véritable talon d’Achille de ce mastodonte.


Horizon Forbidden West
Sortie le 18 février 2022 sur PS4 et PS5

Horizon Forbidden West

65,99
9

Général

9.0/10

Pour

  • Histoire captivante
  • Contenu généreux
  • Graphismes époustouflants

Contre

  • Annulation de l'edition collector Regalla

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.