Entretien avec Toshihiro Kondo, PDG de Falcom en charge du développement d’Ys VIII

La licence Ys, développée dans les années 80 par Falcom est une référence de l’action RPG japonais. Pour la sortie en Europe du 8ème opus Lacrimosa of Dana, j’ai sans hésiter saisi l’occasion d’interviewer Toshihiro Kondo, président du studio lors de son passage à Paris.

Ys est tiré d’une légende bretonne, êtes vous déjà allé en Bretagne?

Non je n’y suis encore jamais allé mais effectivement la ville d’Ys est inspirée de cette cité légendaire en Bretagne.
Apple a été fondée par Steve Jobs et est désormais gérée par Tim Cook. Qu’est ce que Falcom a conservé de Masayuki Kato son fondateur et qu’avez vous apporté à l’entreprise ?

Kato est un créateur passionné. Pour lui le contenu est important mais au delà de cet aspect, le packaging, tout le design autour du jeu comptait énormément pour lui jusqu’au choix du papier. Il vérifiait tout et ne faisait aucune concession. Il avait pour habitude de dire : “je veux que ce soit classe même si c’est très fatiguant d’obtenir un tel résultat, c’est important”.

La comparaison avec Apple pour l’exigence est donc fondée ?

Oui, je connais peu de président de boite de jeu vidéo à vouloir intervenir sur le papier. Il y a aussi la musique qui a rencontré beaucoup de succès. Tout cela fait partie de la tradition Nihom Falcom, le choix du logo, des titres, une grande attention a été portée à tous ces éléments.

Beaucoup de détails ?

Oui le détail et l’importance d’avoir de bonnes idées. Je me souviens pour le choix des titres quand je faisais des propositions trop banales, je me faisais taper sur les doigts
Saturo Iwata disait que sur sa carte de visite il était PDG, dans sa tête il était développeur mais dans son coeur il était un gameur. Monsieur Kondo vous êtes aussi PDG, mais dans votre tête qui êtes vous et dans votre coeur, êtes vous un gameur ?

Pas seulement dans ma tête, de tout mon être je suis un développeur. Par exemple, j’ai écris le scenario de Ys VIII. Quand on m’a demandé de devenir PDG, les jeux étaient uniquement sur PC et cela présentait quelques limites. Il y avait la volonté de les étendre à d’autres plateformes, j’ai pris alors ces fonctions mais j’ai toujours eu conscience que l’important devait être la qualité.
Comment avez vous connu la légende d’Ys et quels sont les éléments qui vont ont donné envie d’en faire un jeu ?

C’est la résonnance du nom de cette ville évoquant quelque chose d’étrange aux développeurs qui a leur plu Dans la légende, le fait que cette ville soit submergée est du à une punition. De cet aspect regrettable découle dans le jeu toujours le même schéma avec au début une rencontre et à la fin des adieux. Parce qu’on aurait voulu rester plus longtemps avec les personnages rencontrés, il se dégage une sorte de tristesse qui vient peut être de l’impression que nous a donné la légende d’Ys.
Quel est le moteur utilisé dans Ys VIII et pourquoi n’existe il pas de mode multi ?

Le moteur conçu par Falcom est destiné à la Playstation Vita et la PS4. Le public japonais aime pouvoir jouer seul, évoluer dans l’histoire en solo. Cela constitue également une des traditions du jeu Ys. Personnellement j’aime bien jouer en multi. Avec ma femme et mon enfant nous jouons ensemble à World of Tanks. Du coup cela peut être intéressant d’y penser.

Après 3 series en AOV, une production pour le cinéma est elle envisageable comme l’on fait par exemple Square Enix avec Final Fantasy ?

Nous nous consacrons plus sur la vente de jeux vidéo. Jusqu’ici quand il y a eu des adaptations, ce sont des partenaires appréciant le jeu qui nous ont fait des propositions. Legend of Heroes a été adapté récemment au cinéma si la série Ys rencontre à nouveau le succès peut être que la question se posera.

Ca marcherait en France

Peut être qu’une entreprise française pourrait s’en charger

Vous avez longtemps développé des jeux sur PSP, puis la Vita pourquoi avoir résisté aussi longtemps aux consoles de salon ?

Dans notre façon de créer des jeux vidéo, nous obtenions de bons résultats parce que nous ne sommes pas nombreux. On se disait que les projets de très grande ampleur n’étaient pas pour nous et d’autre part il y avait énormément de joueurs sur PC et nous voulions en prendre soin. Peu avant que je prenne mes fonctions, le marché du PC au Japon a un peu changé. Les distributeurs cessaient la distribution de jeux PC. Même si les nôtres se vendaient bien, nous ne pouvions pas continuer comme ça. Après avoir travaillé spécifiquement sur PC pendant 20 ans, nous avons décidé de passer à une offre principalement pour les consoles de salon. Nous étions très tendus à cette idée.
Pourquoi la musique occupe t elle une grande importance dans vos productions comme l’illustre la Falcon Sound Team JDK ? Ont ils travaillé sur cette version de Ys. Un album audio est il prévu ?

Cela rejoint ce que je vous expliquais en début d’interview sur notre rapport à la création et l’attention que nous portons à chaque détail. C’est de la que découle le choix de travailler avec eux. Au Japon le CD audio est déjà sorti.

Quel regard portez vous sur l’évolution du jeu vidéo comme la dématérialisation, les jeux sur smartphone, la VR et enfin la Switch ?

Je pense qu’il y a 2 types d’évolution. D’une part il y a le coté technique à travers la VR et la 3D qui est corrélé à l’évolution des machines. D’autre part le contenu est de plus en plus approfondi. Par exemple quand on réfléchit à la structure d’un RPG, je pense que faire évoluer les schémas des histoires est moins visible mais tout aussi important.

Pensez vous qu’un RPG en VR soit concevable?

Oui j’ai l’impression que ça ne va pas tarder. On ne peut arrêter cette évolution mais ce n’est pas parce qu’on fera un RPG en VR que le changement sera révolutionnaire. Il serait plus intéressant d’améliorer le contenu, de retranscrire l’évolution des hommes dans les histoires. Je me dis toujours qu’il faut qu’on arrive à faire des jeux qui soient à l’équilibre entre ces 2 aspects.
A part World of Tanks, quel autre jeu occidental vous a séduit ?

J’aime beaucoup les jeux proposés par Naughty Dog comme The Last of Us. Jusqu’ici pour ces jeux qui ont une grande finesse les japonais étaient vraiment forts mais je me rends compte que les occidentaux se sont surpassés dans ce domaine.

C’est pour encore plus motiver les japonais ?

Oui c’est vraiment ça

Ys VIII : Lacrimosa of Dana
Disponible sur PC, PS4 et PS Vita

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Commentaires

    teujip

    (26 septembre 2017 - 10:29)

    quand je vois Y’s, ça me fait juste penser au petit catalogue Master System qui listait plein de jeux qui me faisait rêver, dont celui-ci: https://en.wikipedia.org/wiki/Ys_I:_Ancient_Ys_Vanished

      Silverword

      (26 septembre 2017 - 10:44)

      Avec tout le retro disponible, les rêves d’hier peuvent parfois être les réalités d’aujourd’hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *