Découvrons les vidéoprojecteurs !

Longtemps avant la démocratisation et la baisse des coûts des (grands) écrans LCD, les projecteurs vidéos étaient limités aux personnes les plus aisés. Trouver un projecteur performant et accessibles sans débourser des milliers d’euros était parfois impossible. Mais l’essor technologique des vingt dernières années, ont vu fleurir des centaines de modèles de vidéos projecteurs allant à des modèles extrêmement grands et performants, à des modèles très petit, portables et autonomes que l’on appelle communément des pico projecteurs. Les boutiques en lignes regorgent de modèles, mais internet nous permet assez facilement d’avoir des avis, comparatifs et le vrai du faux derrière ces innombrables modèles. Voyons ensemble à travers ce billet les différents types de projecteurs qui existent, de leurs avantages et inconvénients ainsi que quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

D’abord, qu’est-ce qu’un vidéo projecteur ?

Aux premiers abords, la question peut prêter à sourire. Si je vulgarise simplement la définition, un vidéo projecteur est un appareil projetant de la lumière, qui lorsqu’elle atteint une surface, forme une image. L’exemple le plus simple est celui des cinémas classiques. Pour d’autres, du moins ceux qui étaient à l’école avant la fin des années 90, les “rétros projecteurs” qu’utilisaient les professeurs d’écoles : une source de lumière passait à travers une feuille plastifiée, qui était ensuite projeter au mur : un moyen simple de partager à tous et de loin le support de cours.

Les différents types de vidéoprojecteurs

La famille des vidéos projecteurs est très grande et plusieurs caractéristiques importantes sont à prendre en comptes pour faire son choix. Voici une petite liste non exhaustive des principales caractéristiques :

  • La focale, qui peut-être courte ou longue (correspond à quelle distance le vidéoprojecteur doit être approché du mur)
  • La source d’énergie : soit sur secteur, soit sur batterie
  • La technologie d’affichage, avec du plus basique au plus performant : LCD, DPL, LDP, LCOS et CRT (dont les détails de chaque technologie peut être approfondi sur internet – comme par exemple à cette adresse)
  • La résolution, allant du classique et faible 800 x 480 pixels au Full HD voir même de la 4K
  • La luminosité mesurée en lumens et le contraste
  • Le niveau de bruit du ventilateur et la chauffe générée
  • La durée de vie, qui se compte tout de même en plusieurs dizaines de milliers d’heures
  • Ses connectiques (sortie mini jack 3.5 mm, sortie audio optique, HDMI, port USB, Wifi, port Ethernet, Bluetooth, etc.)
  • La présence d’haut-parleur : mono ou stéréo
  • Son système d’exploitation : maison ou parfois Android, permettant de rendre le vidéoprojecteur autonome.
  • Son prix. Une variable “logique” mais tout aussi indispensable pour faire son choix !
Vidéoprojecteur de Xiaomi à très courte focale

Bien entendu, le vidéoprojecteur parfait serait une combinaison de ces caractéristiques, modelé suivant les besoins de chacun : les familles préféreront surement un modèle fixe, connecté au secteur et relié au lecteur Blu-Ray où à la box TV du FAI, le tout connecté en WiFi et autonome afin d’y installer des applications de streaming vidéo comme Youtube, Netflix, Amazon prime vidéo et consorts. Là où les nomades chercheront un modèle léger (entre 500 grammes et 1 kilo gramme), autonome et sur batterie, afin de pouvoir l’utiliser partout, lors des présentations professionnelles ou entre amis pour profiter de films / jeux vidéo en tout lieu. C’est sur cette dernière catégorie, communément appelé mini projecteur ou pico projecteur, que nous allons nous attarder.

Les vidéoprojecteurs à emporter partout

Avec la miniaturisation de l’électronique et l’optimisation des batteries lithium-ion, les vidéoprojecteurs qu’ils soient “mini” ou “pico” sont légions. En effet, souvent vendus entre 50€ et 300€, ces petits projecteurs destinés aux nomades ne proposent pas tous les mêmes fonctionnalités, et encore moins les mêmes caractéristiques. Derrière des offres alléchantes, on peut facilement se retrouver avec un vidéoprojecteur doté de bonne fonctionnalité, mais embarquant une très faible ampoule, nécessitant ainsi d’être dans le noir complet pour être utilisé … Heureusement de nombreux sites internet propose des tests, avis et comparatif sur deux nombreux modèles de vidéoprojecteurs, comme par exemple PicoVisio (à visiter ici : https://picovisio.com) qui se concentre sur les projecteurs nomades.

Le Tenswall C800S : un des meilleurs milieu de gamme

Ces petits projecteurs ont la particularité, pour la plupart, d’être totalement autonome. Connectés au WiFi de votre réseau, ces vidéoprojecteurs permettent de profiter de nombreuses applications de l’écosystème de Google (via Android) avec notamment Netflix ou YouTube : partager un film à plusieurs n’a jamais été aussi simple, dans de meilleurs conditions qu’un écran d’ordinateur portable. Un exemple simple et plaisant : à l’aide d’un drap blanc tenu entre deux arbres (voir même un écran de projection portable pour plus de confort), il est très simple d’organiser un petit cinéma en plein air, à petit budget et sans grand matériel.

Toujours dans le monde des projecteurs portables, je tenais à vous parler de deux fausses bonnes idées, qui dans l’absolue et sur le papier sont sympas, mais dans les faits cela est médiocre, voir inutilisable. Le premier est un objet que j’ai déjà testé sur le blog : le DIY Smartphone Projector. Ce petit boitier en carton et équipé d’une lentille à monter soi-même, permet d’y glisser son smartphone et de profiter d’une image plus grande. Mon test est à lire ici, mais le produit fait plus gadget qu’autre chose. Quant à la deuxième idée, c’est celle des smartphones intégrant un pico projecteur comme le Samsung Galaxy Beam lancé début 2012 ou encore le Blackview MAX 1 lancé en début d’année 2019 (le marché, même de niche, est toujours d’actualité). Bien que l’idée ne soit pas mauvaise, les principales contraintes techniques (autonomie et performance visuelle) n’en font pas d’excellent choix.

diy_smartphone_projector (5)
Le DIY Smartphone Projector une fois monté
Emplacement du pico projecteur du Blackview MAX 1

Au final, avec les nombreux modèles sur le marché, il est assez facile de trouver le vidéoprojecteur de vos rêves. Attention toutefois au modèle choisi, car parfois l’achat est un investissement conséquent et il serait dommage de ne pas pouvoir en profiter en plein jour…

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.