Test du Xperia 5, un bon smartphone au format 21:9 ème

Le Xperia 5 de la division mobile de Sony est le dernier smartphone haut de gamme de la marque sorti au mois d’octobre 2019. En plus d’embarquer le dernier processeur de Qualcomm, le Xperia 5 se démarque de part le format de son écran OLED en 21:9 ème, dit Cinemawide. Voyons ensemble ce que vaut le Xperia 5 vendu sous la barre des 800€ dans les commerces en ligne.

Parlons en premier du design du Xperia 5 qui tranche littéralement avec les smartphones d’autres constructeurs. Dû à son format d’écran 21:9 ème, le smartphone se veut être tout en longueur, sans forcément tomber dans l’excès. Malgré ça, je n’ai pu m’empêcher de penser aux différents mèmes sortis il y a quelques années sur l’iPhone 5, où une des principales différentes avec le 4 était sa hauteur d’écran (et donc du smartphone) permettant d’ajouter une ligne d’applications.

Une des moqueries à l’annonce de l’iPhone 5

Le format 21:9 ème est le format utilisé par le monde cinématographique ainsi que dans les cinémas. Vous savez les petites barres noires que vous voyez sur les films lorsque vous les regardez sur votre écran 16:9 ème, cela est du au format du film : le 21:9 ème. Personnellement, j’ai adopté ce format depuis très longtemps sur mon pc de bureau, ce qui m’a pas empêché d’apprécier ce format sur smartphone, bien au contraire. Le smartphone est donc doté d’un écran OLED de 6.1″ doté d’une résolution FHD+ (2520 par 1080 pixels) occupant environ 82% de la face avant. Cette bonne intégration et la taille de l’écran “correct”, permet d’avoir un bon smartphone qui tient très bien en main, malgré sa hauteur.

Sony Xperia 5
Le Sony Xperia 5 à gauche, le Huawei P30 à droite

Le Xperia 5 fait le choix d’un lecteur d’empreinte digitales non sous l’écran, mais sur la tranche droite du smartphone. En effet, ce dernier se trouve entre les boutons volumes et le bouton power. Contrairement à certains smartphones, le lecteur d’empreintes n’est pas cliquable, et servira donc uniquement au déverrouillage. Quant à sa position, le lecteur est très bien placé et tombe très facilement sous le pouce. Mais pour un smartphone haut de gamme, on l’aurait préféré bien entendu sous l’écran. Enfin, et toujours sur le côté droit vers la partie basse du téléphone, se cache un bouton à deux niveaux de pressions dédié à la photo : une légère pression permet de faire un focus, un clic permet de prendre le cliché.

Sur la tranche basse du Xperia 5, on retrouve assez simplement le port USB type C, la grille du haut parleur ainsi qu’un micro. La tranche haute embarquant un second micro. Pas de sortie mini jack 3.5 mm, mais un adaptateur USB type C <-> mini jack est fourni dans la boite.

L’arrière du smartphone est quant à lui très sobre. Brillant dû à son verre (qui reflète avec plaisir les traces de doigts), on retrouve le module caméra avec son triple objectif accompagné de son flash.

Sony Xperia 5 caméras

De manière générale, malgré son écran au format assez large, le Xperia 5 reste un smartphone agréable à prendre en main et se trouve être au final assez compact (avec des dimensions précises : 158 x 68 x 8,2 mm). Un très bon point par rapport aux échos que j’ai pu avoir sur le Xperia 1 qui était particulièrement imposant. Enfin, notez que le smartphone de Sony est étanche avec une certification IP 68.

Côté entrailles, Sony propose ce qui ce fait de mieux pour le moment : on retrouve un processeur Snapdragon 855 épaulé par 6 Go de RAM avec 128 Go d’espace de stockage extensible par micro SD. Des les “à côtés”, Sony propose aussi ce qui se fait de mieux : son stéréo, charge rapide, écran HDR, certification IP, etc. Mais, là où le bât blesse, est la petite batterie embarquée. En effet, l’accumulateur ne propose que 3150 mAh de stockage.

Android  Pie 9 (et non Android Q 10) est embarqué avec une surcouche constructeur assez légère. On est très proche d’une version stock avec quelques fonctionnalités et applications pré embarqué. Plusieurs gestuelles sont programmés (en effleurant les côtés gauche et droite de l’écran) afin par exemple de lancer le mode multi fenêtre du smartphone. D’ailleurs c’est un des gros avantage de l’écran 21:9 ème. En plus de profiter du format original des films, les applications en mode multi fenêtre sont biens plus large et agréable à utiliser.

Sony Xperia 5
Mode double fenêtre, extrêmement pratique grâce au 21:9 ème !

Côté application, Sony a intégré un scanner 3D de visage ou objet assez anecdotique ou encore une application dédié à la caméra nommé “Cinéma Pro”. Cette dernière permet d’effectuer des enregistrements en mode “pro” en possédant un maximum d’options sous la main.

sony xperia 5

Sony Xperia 5

Côté photo, Sony cède à la norme avec un triple capteur d’une résolution chacune de 12 MPx, loin de la course au plus grand nombre de pixels que certains constructeurs se livrent.

Sony Xperia 5

Clichés pris, le smartphone s’en sort plutôt bien, tant en bonne que faible luminosité. Point d’honneur à l’auto-focus qui est extrêmement rapide et très précis. Lors des portraits, le smartphone reconnait immédiatement le visage et suis un des yeux de la personne (via un petit carré vert sur l’écran) et garde un focus parfait. Pas de téléobjectif (3, 5 voir même 10), un simple zoom x2 est proposé. De manière générale le smartphone s’en sort plutôt bien en bonne luminosité avec des photos détaillés. En faible luminosité on est pas très loin des ténors du marché avec des clichés tout à fait exploitable.

Venons-en à un point assez décevant lorsque l’on regarde les autres smartphones haut de gamme du marché : l’autonomie. Avec une batterie de 3150 mAh, le Sony Xperia 5 vous tiendra très difficilement la journée avec une utilisation soutenue, voir une journée entière en faisant un tant soit peu attention. C’est assez dommage car le téléphone propose de nombreuse qualité qui, si le smartphone s’éteint à 16h de l’après midi, s’avèrent inutile. Notez tout de même qu’un chargeur 18W est livré, permettant une recharge complète en 2h. Petit mot concernant le câble USB livré, ce dernier est un câble type C <-> type C. Pratique pour recharger rapidement sur le ports de ce type, mais ils ne sont malheureusement pas encore disponible partout.

Au final, le Xperia 5 se trouve être un bon smartphone. Performant grâce à sa RAM et à son processeur S855, le smartphone est plaisant à utiliser tant pour son grand écran que par sa fluidité, le tout accompagné de photo très corrects. Le seul petit bémol viendrait de son autonomie, qui pour un smartphone haut de gamme, fait un peu tâche…

 

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.