Test de la Egret Eight, la trottinette électrique venue d’Allemagne

Cela fait à présent plus d’un an et demi que j’utilise quotidiennement un “nouveau moyen de transport urbain”, à savoir la trottinette électrique. Après avoir découvert le monde des trottinettes électriques avec la Airwheel Z3 (qui était proposait à l’époque un très bon rapport qualité / prix), je suis récemment (depuis le mois d’octobre) passé à la référence du moment que l’on retrouve de plus en plus sur la route : la Xiaomi M365. Cette dernière propose pour moins de 300€ livré depuis la Chine, une excellente trottinette pour un prix très correct. Etant habitué à l’utiliser tous les jours, j’ai accepté avec plaisir le test de la Egret Eight. Cette dernière, de la marque Allemande Egret, se veut être une trottinette milieu de gamme du constructeur (entre la Egret Ten et la Egret One). Elle propose des caractéristiques très corrects, que l’on va parcourir tout au long du test. La Egret est vendue 1199€ sur le site officiel, là où sa rivale la Xiaomi M365 est vendue dans les environs des 300€.

Egret Eight

Etant habitué à la M365, je vais bien entendu faire une comparaison entre ces deux trottinettes tout au long du test. Globalement les deux trottinettes se valent, avec tout de même une légère avance sur chaque point, allant des points positifs (batterie, puissance) aux défauts (masse, prix). Mention tout de même à la M365 qui possède un système de récupération d’énergie, absent sur la Egret Eight.

Xiaomi M365 Egret Eight
Vitesse maximale 25 km/h jusqu’à 28 km/h
Moteur 250 W 350 W
Batterie 7.8 Ah

temps de charge : 5.5 h

8.7 Ah

temps de charge : 2 h (70%), 6h (100%)

Autonomie donnée jusqu’à 30 km  jusqu’à 30 km
Masse 12.5 kg 14 kg
Roues 8.5″

gonflables à l’avant et arrière

8″

gonflable à l’avant + amortisseur

plein à l’arrière + amortisseur

 Freins Freins à disque arrière Freins à tambour avant + arrière
 Système de récupération d’énergie oui non
 Compteur de vitesse via Bluetooth via l’écran LCD
Charge / inclinaison 100 kg

pente de 14 °

100 kg

pente de 15°

Garantie

DiY 

2 ans
Prix de vente ~ 300€ ~ 1000€

De manière générale la trottinette est plutôt imposante, bien plus grande qu’une classique trottinette : 110 x 55.5 x 115 cm. Une fois pliée (comme la toute première photo de l’article), elle devient légèrement plus compacte : 109 x 14.5 x 38 cm.

La plier peut-être pratique lorsqu’on la transporte dans un coffre de voiture, mais oublié l’idée de la transporter à la main, comme par exemple dans les transports en commun. La trottinette est malheureusement très lourde : 14 Kg avec la majeure partie de la masse au niveau de la roue arrière. Même si c’est faisable, on s’en passera volontiers. La partie basse de la trottinette embarque bien évidemment la batterie. Cette dernière est recouverte d’un tapis anti dérapant très pratique et est assez large pour pouvoir placer ses pieds à sa guise, offrant ainsi un très bon confort.

Alors que la roue arrière est pleine (donc sans chambre à air), la roue avant est gonflable. Toujours dans l’optique d’améliorer le confort, les roues avant et arrière possèdent des amortisseurs. Enfin, chacune des roues possèdent un frein à tambour, portant ainsi à deux le nombre de leviers de freins présents sur le guidon. Notez que la trottinette est propulsée, ce qui signifie que le moteur se trouve dans la roue arrière.

Le guidon est réglable (permettant ainsi de prendre moins de place une fois la trottinette pliée) et possède une petite lampe LED à l’avant. Notable, par rapport à la M365, le guidon possède un petit écran LCD informant de l’état de la batterie (via 5 niveaux), la gestion de la limitation de vitesse (via 5 niveaux aussi…), l’activation de la lumière arrière (présent sur la roue) et enfin la vitesse actuelle de la trottinette. Là où on est obligé d’utiliser un smartphone connecté en Bluetooth pour la Xiaomi.

En route, la trottinette est plutôt agréable à utiliser. Tant au niveau position du corps grâce ses dimensions généreuses, tant que sur route grâce aux deux amortisseurs. En descente la trottinette culmine les 28 km/h sur le compteur, et atteint entre 22 et 25 km/h sur terrain plat. Par contre, en pente la trottinette peine, et ce même lorsque la batterie est à fond. Avec mes 75 Kg, j’atteins difficilement les 20 km/h, voir même 18 km/h. Pendant ce temps-là, ma M365 respecte ses 25 km/h, tant en descente, plat ou montée. Les deux freins à tambours sont appréciables, mais la fonctionnalité de récupération d’énergie (permettant aussi de ralentir, tel un frein moteur), manque pour une trottinette de cette gamme. Pour l’autonomie, j’atteins environ 20 km avec les deux trottinettes (deux aller-retour travail / maison), un peu loin des 30 km espérés.

Autre point important et non négligeable, justifiant la différence de prix entre la Xiaomi et la Egret : la garantie. La première est commandable uniquement depuis la Chine avec une garantie inexistante (il faut renvoyer la trottinette en Chine, avec un coût de plusieurs centaines d’euros), alors que la Egret propose deux ans de garantie permettant de l’utiliser sereinement. Et ce n’est pas négligeable, car une petite recherche sur internet montre que la M365 possède quelques défauts où de l’huile de coude est nécessaire.

Sinon, de manière générale, les deux trottinettes se valent, avec un petit plus pour la Egret qui est légèrement plus confortable (grâce aux amortisseurs) et plus pratique (compact une fois pliée). Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, foncez pour la M365, si vous souhaitez rouler sans réfléchir, optez pour la Egret Eight.

Egret eight

1199
Egret eight
8.5

Global

8.5 /10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.