Test du SWL10, le clavier à énergie solaire de chez LDLC

L’énergie solaire est une énergie propre, illimité et gratuite. Depuis le début du millénaire et la conscience écologique qui se développe, cette dernière prend une importance de plus en plus grande. Optimisation des coûts et des rendements, le solaire commence à devenir inévitable. De nombreux équipements commencent à être de plus en plus équipé : batterie externe, lampe solaire, volets roulants, montre et … clavier ! En effet, le SWL10 est le premier clavier solaire de la marque française (les premiers étant Logitech). Simple d’utilisation, écologie et économique sont les maîtres mots de ce clavier solaire, vendu sous la barre des 50€. Découvrons-le ensemble.

clavier solaire

Le SWL10 est donc un clavier sans fil, alimenté via l’énergie solaire grâce aux 6 panneaux solaires placés sur la partie haute du clavier. Cette énergie solaire n’est pas directement utilisée pour alimenter le clavier, mais sert à recharger les deux petites batteries d’une capacité totale de 600 mAh placées à l’intérieur. En effet, cela permet ainsi au clavier de fonctionner jusqu’à 3 mois sans avoir besoin de lui faire voir de la lumière (chiffre constructeur). La batterie intégrée se charge donc de manière passive et continue dès que de la lumière (naturelle ou artificielle) se présente. Fini donc l’achat et l’usage de pile (compliqué à recycler), le clavier étant, théoriquement, utilisable plusieurs dizaines d’années.

clavier solaire

Côté design c’est très joli, notamment en blanc où les panneaux solaires ressortent pour un très joli effet. Le clavier est très fin avec seulement 5 mm d’épaisseur. À l’arrière, c’est assez simple : on retrouve simplement le support qui embarque logiquement les batteries, l’emplacement (aimanté) du dongle USB, un bouton on/off. Notez que le support permet d’avoir une inclinaison (fixe) de 5°, assez pour offrir une frappe confortable.

clavier solaire

Le bouton on / off permet d’économiser un maximum d’énergie. Ce dernier n’est pas vraiment utile si vous laissez votre clavier sur le bureau, mais devient nécessaire si vous comptez le ranger dans un endroit sombre (et pour un long moment). Pour ma part, étant constamment sur un bureau et près d’une fenêtre, je ne l’éteins jamais.

clavier solaire

Etant très mince, le clavier solaire propose des touches que l’on retrouve sur des PC portables, à savoir un mécanisme de type “ciseaux”. Ce qui en fait des touches fines et silencieuses. N’étant pas mécanique, mais à membrane, on perd le petit côté rebond, mais rien de méchant : le clavier reste parfaitement et confortablement utilisable. En plus de retrouver les classiques touches d’un clavier, le SWL10 propose 17 touches multimédias dont 5 dédiées : calculatrice et gestion du volume. Pour un maximum d’économie, pas de rétroéclairage des touches, mais la présence de seulement deux petites LEDs verte au milieu des panneaux solaires : une petite LED pour le verrou majuscule, et une indiquant (durant ~5 secondes) l’allumage du clavier. La grande absente est la LED concernant le verrou num. Assez dommage pour le coup.

clavier solaire

Fin, design et pratique, le premier clavier solaire de LDLC est une réussite, avec un produit simple et écologique sans grand défaut.

LDLC SWL10 - clavier solaire

49.94 €
9

Général

9.0/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.