Test du Razer Seiren X, un micro compact pour streamer

Poids lourd du domaine des périphériques pour gamers, Razer a tardé à se positionner sur le marché du streaming, laissant les coudées franches à ses concurrents. Une erreur que Razer compte bien rectifier avec leur gamme «Broadcaster» destiné aux streamers, notamment avec le micro Razer Seiren X qui vise à concurrencer le Blue Yeti, leader sur ce segment. Ici en photo en rose, il est aussi disponible en noir, blanc, et noir/bleu pour la version dédiée à la Playstation 4. Il est vendu avec son support et un câble USB vers Micro USB.

Razer Seiren X

Loin de certaines installations parfois encombrantes, Razer fait ici le pari de proposer une expérience professionnelle dans une forme très compact, que l’on peut emporter très facilement avec soi dû à son approche plug and play. En effet point d’installation à effectuer, il suffit de relier le micro à un pc, et il est automatiquement reconnu comme tel par l’OS et les populaires programmes de streaming comme Open Broadcaster Software ou Xsplit.

Razer Seiren X

En dessous, on trouvera au côté d’un port micro USB, un port jack 3.5 mm, utile pour y brancher un périphérique de sortie audio comme un casque afin de pouvoir écouter l’audio du PC et l’audio enregistré par le micro simultanément, le tout sans latence. En façade la simplicité est une nouvelle fois de mise avec la présence d’un contrôleur de volume pour la sortie audio et d’un bouton à LED pour activer ou désactiver le microphone. Il est également possible de faire pivoter le micro sur son socle.

Razer Seiren X

Des concessions ont néanmoins du être faite du côté des fonctionnalités, puisque qu’on regrettera l’absence de bouton pour changer le mode de captation audio. Le Razer Seiren X ne propose qu’un mode de captation, certes de très bonne facture, de type supercardioïde, qui a la particularité de n’enregistrer que le son provenant de l’avant de l’appareil. Cela a pour effet d’atténuer les bruits de fond et de ne capter que la voix de l’utilisateur, même si dans la pratique l’angle est suffisamment grand pour que l’on n’entende les sons provenant d’une zone assez large. On relèvera aussi l’intégration d’un antichoc, utile pour protéger les oreilles en cas de bruit soudain comme une chute du micro.

Razer Seiren X

En se concentrant sur l’essentiel, le Seiren X réussi pour un prix avoisinant les 100€ à s’installer confortablement entre le matériel haut de gamme destiné aux professionnels et les microphones à bas prix. Avec en arguments de vente sa portabilité et la qualité de son qu’il propose, Razer propose ici une alternative crédible au Blue Yeti.

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.