La HP Touchpad, tout premier modèle du constructeur, récupérée par la communauté Open Source continue de briller. Pas moins de 4 systèmes peuvent tourner sur cette tablette :

  • WebOS, le système intégré racheté récemment par LG
  • CyanogenMod 11 c’est à dire la dernière version d’Android 4.4  malicieusement appelléé Kitkat
  • Ubuntu Touch dans une version alpha certes mais  fonctionnelle et enfin
  • Sailfish OS un linux dérivé de MeeGo et Mer.

IMG_7105

La Slate 7 puis la Slate plus au format 7 pouces sous Android 4.1 et 4.2 sont des tablettes certes d’entrée de gamme mais avec un prix très agressif à moins de 150 euros.

IMG_3084

Pour compléter mon tour d’horizon des ardoises numériques HP et leur OS, j’ai pu mettre la main sur une tablette sous Windows 8.1, la Omni 10.  Passé le packaging reprenant les codes HP à savoir le bleu et blanc, se trouvent la documentation, un secteur d’alimentation et la Omni 10.

IMG_7077
Avec son format de 10 pouces proche de la Touchpad, cette tablette de 0,652 kg est équipée d’un processeur Intel Atom Z3770 de 32 Go d’espace disque, de 2 Go de mémoire vive, d’ un capteur photo de 2 Mo en façade et 8 Mo à l’arrière.

IMG_7097
Livrée avec la suite Office Famille et Etudiant 2013,  la Omni 10 est bien finie et agréable à prendre en main. Pour l’utiliser il faut obligatoirement disposer ou créer un compte Microsoft. Ce que je trouve particulièrement contraignant. Passée cette étape, elle se comporte comme un vrai PC. Ainsi j’ai installé des applications sans être passé par le Windows store.

IMG_7083

La Omni 10 est adéquate pour un usage multimédia et bureautique. Les vidéos sous VLC tournent bien et le rendu de l’mage est de bonne facture grâce à l’écran  tactile qui affiche une résolution de 1920×1200. Disposant d’un port HDMI, ses hauts parleurs délivrent un son un peu trop métallique. J’ai donc privilégié l’utilisation de la prise casque.

IMG_7086
Au début, j’ai un peu cherché les boutons de réglage du volume qui ne se trouvent pas sur la tranche mais au dos de la tablette. Le sobre logo Windows en façade est tactile et fait office de bouton d’accueil. Avec une autonomie de 8 heures environ, l’utilisation en usage Windows classique et non Metro de la omni 10 nécessitera pour certains gros doigts l’usage d’un stylet.

IMG_7081

Livrée avec une carte micro SD qui permet de réinstaller le système, l’emplacement dédié peut accueillir  une micro SDHC de 32 Go maximum. Via son port micro USB, des périphériques compatibles pourront s’y brancher à condition d’utiliser un adaptateur.

IMG_7089

Pour environ 400 euros, la Omni 10, avec son très bon rapport qualité prix, remplit bien son office pour qui voudrait combiner l’utilisation d’un PC sous Windows avec la suite Office 2013 tout en conservant les avantages d’une tablette.