God of War : Ascension sur PS3 [Test]

Cela fait un peu plus d’un mois que le volet Ascension de God of War est sorti. La fièvre et l’excitation  qui accompagnent  un tel événement, sont un peu retombées. J’en veux pour preuve la bonne ambiance qui régnait  à la soirée officielle de présentation et surtout les moyens mis en oeuvre pour y parvenir

gow10

  • Des développeurs américains venus spécialement pour l’occasion,
  • Un camion customisé  God of War, distributeur de sandwichs en échange d’un tweet circulant dans tout Paris,
  • Un concours permettant de remporter une et une seule édition collector, d’ailleurs le grand gagnant, mon sorcier Harry Potter vient de la recevoir et non ce n’est pas grâce à sa version que je commence le test ;-)
  • Des sympathiques nymphes grecques drapées dans de bien moulantes toges blanches accompagnées d’un impressionnant Kratos en chair et en os
  • Et bien sur des bornes de test à profusion

Je vous invite à lire d’ailleurs à lire mon billet pour vous imprégner un peu de l’atmosphère

gow11

Tout d’abord sans faire mon Marcus God of War c’est avant tout la saga Beat Them All emblématique de la Playstation qui a commencé en 2005 sur PS2. Cette console a hébergé  les 2 premiers épisodes.  Suivra le 3eme le mythique et bien nommé God of War 3 sur PS3 et plutôt que de faire une suite à cet opus, Santa Monica Studio a préféré  l’exercice du préquel qui présente l’indéniable avantage d’être plus rassembleur comprenez rapporterait plus d’argent.

En effet il permet aux nouveaux ou plus jeunes joueurs  de découvrir la série sans être lésés et aux anciens et fans d’en savoir plus sur la destinée  du chauve furieux

gow7
Avec God of War Ascension, Kratos  revient  et il n’est toujours pas content, classé PEGI 18+ donc à réserver aux adultes cet opus comprend un mode solo mais aussi un mode multi allant jusqu’à 8 joueurs. Nous remontons dans le temps 10 ans avant le premier God of War, Kratos est un général grec. Abusé par le dieu Arès auquel il est pourtant lié par un pacte de sang, il tuera sa femme et sa fille. Meurtri par le remord et le chagrin, en rompant son pacte il s’expose alors aux châtiment de Erinyes qui ont pour rôle de punir les traîtres. Kratos devra donc les affronter afin de conjurer le funeste destin qu’elles lui réservent et s’affranchir  définitivement d’Arès.

gow2

Avec une intrigue somme toute assez classique, ceux qui connaissent déjà Kratos trouveront très facilement leur marque et se sentiront rapidement en terrain connu.

On retrouve donc :

  • Les coffres à ouvrir pour augmenter et améliorer ses armes, ceux pour la vie, et ceux pour la magiegow13
  • Les marquantes lames du chaos sont aussi toujours là mais avec des pouvoirs additionnels seulement elles seront les seules à pouvoir évoluer au détriment des armes secondaires
    gow12
  • Les Quick Time Events qui complètent les combatsgow8
  • Les combos, seulement ils sont répartis en 2 catégories ceux de base et ceux plus puissants que l’on ne pourra déclencher qu’au remplissage de la jauge en bas à droite de l’écran. Pour se faire il faut enchaîner les coups sans se faire toucher. Cela incite ainsi plus à utiliser à l’esquive, le contre et la parade.
    gow16

Viennent s’ajouter, pour dynamiser le gameplay, certaines reliques qui permettent par exemple de dégrader ou de reconstruire le décor d’autres encore crée un véritable double de Kratos. C’est bien utile dans les combats mais aussi pour résoudre certaines énigmes. Vous pourrez également effectuer de longues glissades. Malgré tout, ces nouveautés restent mineures et malheureusement l’originalité de ce God of War en pâtit forcement. On sent  clairement de la redite dans les mécanismes de jeu.

gow20

Malgré tout God of Ward : Ascension demeure  très plaisant, il est graphiquement très beau et je pense que le studio en charge du développement a largement atteint les limites de ce qu’on peut accomplir techniquement avec la PS3. L’animation est totalement fluide sans temps de chargement intempestifs (petit client appel du pied à Nintendo et sa Wii U au passage)

gow6

Le mode solo se termine assez vite 8h environ. Il est relativement facile, peut être toujours pour ne pas rebuter les néophytes. En revanche cela peut donner aux vétérans et autres gameurs old school une légère impression d’aventure un peu moins épique, moins impressionnante finalement plus humaine à l’image de son héros dans cet épisode.

gow5

Certainement le dernier gow sur la plateforme PS3, ce god of war : ascension est incontournable pour tous les amateurs de beat em all. Il demeure une belle aventure à vivre et à jouer et ce malgré les objectifs de vente non atteints. Le muti joueur, sur lequel insistaient tant les promoteurs du jeu, c’est à la mode mais cela n’apporte rien de vraiment enthousiasmant pour ce jeu en particulier.

gow1

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.