Test du Zenfone 7 Pro, occuper le Trône des ondes

Avec le Zenfone 6, Asus avait fait preuve de pragmatisme en proposant 2 usages pour un même module et d’ingéniosité en utilisant un système motorisé. En sortant le Zenfone 7 Pro la direction bipartite de l’entreprise taiwanaise a-t-elle opté pour de grands changements ou dédie t elle definitivement le haut de gamme à ses seuls ROG Phones ?

Les changements sur le packaging sont plus notables. L’ancien format minimaliste a laissé la place à un conséquent coffret carré. La silhouette du smartphone a disparu au profit d’un halo bleu sur les bords, d’un énorme 7 blanc central sur un fond bleu foncé et tout en bas de l’appellation commerciale du téléphone.

A l’intérieur de la boite figurent l’Asus Zenfone 7 Pro, un chargeur QuickCharge 4.0 30W, 1 câble de recharge USB-C male male, un extracteur de carte SIM, un guide utilisateur multilingue, une garantie de 24 mois, des stickers avec les numéros de série et IMEI et deux coques de protection dorsale en plastique.

Avec ses bords et son dos arrondis mélangeant noir et vert foncé, le design rectangle du Zenfone Pro 7 est classique. L’impression de tenir un produit premium est indéniable bien qu’à la longue ses 235 g finissent par se faire sentir et ses dimensions 165,08 x, 77,28 x 9,6 mm le prédestinent plutôt à de grandes mains.

Au dos, le logo Asus apparait en vert turquoise toujours avec une mise en forme verticale mais sur ce modèle, il est précédé du message de copyright. Toujours par rapport au Zenfone 6, le capteur d’empreintes est dorénavant intégré dans le bouton de mise sous tension sur la tranche droite de l’appareil.

Pratique et naturelle pour déverrouiller le téléphone, l’identification par empreintes est rapide et précise. Un double appui active la fonction Smart Key qui lance Google Assistant ou des raccourcis d’applications. Au-dessus, le seul autre bouton du Zenphone7 Pro sert à régler le volume selon la pression sur sa partie haute ou basse.

La tranche gauche n’accueille donc rien d’autre que l’emplacement servant à loger 2 cartes SIM et une carte microSD pouvant aller jusqu’à 2 To, la capacité initiale de stockage étant de 256 Go. Comme précédemment, les 3 cartes peuvent être utilisées de concert sans avoir à renoncer leurs fonctionnalités.

A l’arrière se trouve aussi l’élément marquant du Zenfone 7 pro, le module photo rotatif dénommé Flip Camera. Il est désormais composé de 3 objectifs, un grand angle Sony IMX686 de 64 MP, un Dual Pixel Sony IMX363 ultra grand angle de 12 MP et un téléobjectif avec zoom optique X3 et numérique jusqu’à X12.

De nouveau à l’œuvre, la technologie Quad Bayer est mieux exploitée. Grâce à l’augmentation de leur résolution, les photos gagnent en détails notamment lorsque le zoom est utilisé. Celles prises de nuit moyennant un traitement automatique de 3 à 4 secondes sont bien plus nettes que celles effectuées avec le Zenfone 6.

Outre la facilité à réaliser des auto panoramas via la partie motorisée du module, ces derniers comme les vidéos jusqu’à 8K/30fps bénéficient  d’une stabilisation électronique et du mode Hypersteady au rendu très professionnel surtout lorsqu’ils sont combinés à la réduction de bruit du vent et à l’auto focus sur la source audio.

L’emploi du processeur octocore Snapdragon 865 Plus 5G allié au 8 Go de mémoire vive et à la puce graphique Adreno 650 permet non seulement ces optimisations logicielles mais aussi de faire tourner sans aucun problème ZenUI 7 la dernière surcouche maison à Android 10 ou encore les jeux 3D les plus gourmands.

L’absence d’encoche due à la Flip Camera permet d’apprécier dans leur intégralité les 6,67 pouces du Zenfone 7 Pro. Le spectacle est au rendez-vous grâce au taux de rafraichissement à 90hz de l’écran AMOLED NanoEdge Full HD+ (1080×2400 px) couplé à la technologie anti scintillement DC Dimming.

La batterie de 5000 mAh se recharge depuis la prise US-C située sur la tranche inférieure. Elle passe de 0 à 100% en 1h30 environ et octroie au Zenfone 7 Pro une autonomie de 2 jours pour une utilisation classique. A condition d’avoir avec soi le câble USB-C male-male, elle peut aussi faire office de chargeur externe.

La contrepartie de la Flip Camera se situe au niveau de l’audio. Le haut-parleur de la tranche du bas est puissant, mais celui du haut par manque de place l’est beaucoup moins ce qui affecte l’équilibre de la restitution du son en stéréo. La disparition de la prise jack audio ne se fait pas non plus au profit d’une certification IP68.

La correction de certains aspects du Zenfone 6 et l’amélioration sur de nombreux points (Flip Camera, écran, IA) caractérisent l’indéniable montée en gamme de l’Asus Zenfone 7 Pro. Compatible 5G et désormais dans la cour des grands, il ne lui reste plus qu’à innover au niveau de l’audio pour occuper le trône des ondes.


Zenfone 7 Pro
799 euros sur estore.asus.com

Zenfone 7 Pro

799
8.5

Global

8.5/10

Pour

  • Flip Camera
  • Taux de rafraichissement Ecran à 90hz
  • Possibilité de recharger d'autres appareils

Contre

  • Balance stéréo

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.