Test du VivoSmart 4, bracelet d’activité connecté pour le fitness version Garmin

Si les assistants GPS pour la marine représentaient l’activité de départ de Garmin, le succès a conduit ses fondateurs Gary et Min à s’intéresser à l’aviation, l’automobile puis aux activités de plein air et au sport. Adapté à ces 2 secteurs, après la Vivoactive Music 3, la société américaine propose le bracelet d’activité connecté Vivosmart 4.

Les codes du packaging sont identiques à ceux pour la montre connectée. Une boite minimaliste en carton couleur argent sur laquelle apparait Garmin en mode portrait, une photo du bracelet, son nom, sa taille et sur la tranche une série d’icones récapitulant les fonctions principale juste au dessus d’ un système de mesure du poignet.A l’intérieur de la boite se trouvent le bracelet, un cable de chargement, un guide de démarrage rapide et les précautions d’utilisation. D’aspect, le Vivosmart 4 est fin avec un design alliant touches métalliques et écran tout en longueur. Complètement étanche, il n’est pas nécessaire de le retirer pour pratiquer une activité sportive.

Il se décline en plusieurs coloris et le silicone servant à l’attacher au poignet est plutôt agréable à porter. Sous forme de pince, le câble de chargement n ‘est pas des plus pratique à mettre en place. Mis sous tension l’appairage du Vivosmart 4  doit s’effectuer via l’application maison Garmin Connect Mobile.
Avant de pouvoir commencer à utiliser le bracelet, il est nécéssaire de saisir des informations personnelles comme la taille en pouces, le poids en pounds, l’âge, l’heure habituelle de lever et de coucher pour le suivi du sommeil, le poignet qui porte le Vivosmart afin de fixer des objectifs de pas, d’étages à gravir et des moments intensifs.
Par la suite nombre de fonctionnalités sont proposés comme la détection et le suivi des activité, la création d’alarmes, la mesure des niveaux de saturation en oxygène dans le sang(oxymètre de pouls) l’activation de widgets pour suivre la fréquence cardiaque, le niveau de stress, le nombre de calories dépensées et l’énergie présente dans le corps.

L’application est divisée en 5 sections : Ma journée, récapitulatif de la condition physique du jour, Défis pour confronter ses performances à celles de ses amis, Calendrier l’agenda, Flux d’actualité pour rester en contact avec sa communauté sur les réseaux sociaux et Plus ou l’on trouve entre autres les paramètres de configuration.

L’interface est simple, agréable à l’oeil  avec des graphiques qui aident à simplifier l’interprétation des données. Elle compense l’affichage monochrome de 48 x 128 px de l’écran tactile OLED du bracelet. En principe le faire pivoter vers soi l’active, le balayer vers le haut ou le bas fait défiler les widgets tandis que le tapoter valide une action.Malheureusement il manque de réactivité et il n’est pas rare de s’y prendre plusieurs fois pour obtenir le résultat escompté. Outre les fonctions dédiées au fitness, celles permettant de retrouver son smartphone, de contrôler le lecteur de musique ou les notifications comme les appels et les SMS peuvent être utiles.
Naturellement l’autonomie du Vivosmart 4 varie en fonction du nombre de fois où il est sollicité.  Sans abuser de la fonction d’analyse du sommeil et avec une activité geek où il est surtout question de marcher et couvrir la high tech et le gaming dans tout Paris, il est possible qu’une semaine se passe sans passer par la case chargeur.
Le Vivosmart est un  bracelet connecté élégant permettant de recueillir des nombreuses informations et disposant d’une application dédie agréable pour les interpréter. Il pâtit toutefois d’un écran trop etroit qui ponctuellement peu dépanner mais manque surtout de réactivité.


Garmin Vivosmart 4
139,99 euros sur buy.garmin.com/

Garmin Vivosmart 4

139,99
7

Global

7.0/10

Pour

  • App dédiée très complète
  • Autonomie 7 jours
  • Design

Contre

  • Ecran tactile pas assez réactif

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.